Solide à domicile, Castres s’installe dans les quatre !

image description

Castres 26 – Clermont 16

Après leur victoire à Bordeaux lors de la dernière journée, les Castrais ont validé celle-ci en tenant tête aux Montferrandais sur leur pelouse de Pierre Antoine. Au coude à coude à la pause avec un vent en faveur des Auvergnats, les Tarnais ont fait la différence en se montrant particulièrement efficaces après l’heure de jeu et l’entrée de la charnière Dupont-Urdapilleta. Clermont revient sans rien et devra cravacher, la semaine prochaine, sur sa pelouse du Michelin face à de redoutables Montpelliérains pour rester en haut du classement.

170304-castres-2.jpg
 

Castres (stade Pierre Antoine) temps couvert, pelouse bonne, environ 12 000 spectateurs.  Castres bat Clermont 26-16 (mi-temps : 10-10) Arbitrage de M.Ruiz

Clermont : un essai de Abendanon (38e), 3 pénalités de Brett (9e, 45e), Radosavljevic (66e)et une transformation.

Castres : 2 essais de Jenneker (32e) et Jelonch (69e), 3 pénalités de Kockott (21e, 47e) Urdapilleta (58e) et 2 transformations.

Carton Jaune : Peceli Yato (28e, plaquage haut)

170304-castres-3.jpg
 

L’occupation et la densité d’Aurélien Rougerie !

Avec un fort vent dans le dos, les hommes de Franck Azéma prennent rapidement la possession du terrain et imposent leur jeu à des Castrais très compacts défensivement. Alors que les avants des deux formations se neutralisent dans un bras de fer viril, Aurélien Rougerie impose sa densité physique au milieu du terrain et pose de gros soucis aux Tarnais qui reculent sur tous les impacts  du centre clermontois, très sollicité en première main. Une de ses charges (18e) permet à son équipe d’ouvrir la marque et de prendre l’avantage. Le CO n’a pas encore mis le pied dans le camp auvergnat mais récupère un ballon à la mêlée visiteuse et fait passer un premier frisson dans les rangs montferrandais. Face à une défense désorganisée, l’offensive tarnaise fait des dégâts et permet à Kockott de ramener les siens à hauteur. Réduits à 14, les Auvergnats permettent aux hommes d’Urios de s’installer dans leurs 22 mètres pour la première fois de la rencontre. Ceux-ci s’y prendront à deux reprises (deux penal-touches) mais finissent par franchir la ligne asémiste sur ballon porté. (10-3 à la 32e) Toujours dans le sillage d’un Aurélien Rougerie omniprésent et d’un Thomas Domingo très actif, notamment au grattage, les « jaune et bleu » ne lâchent rien et reviennent à l’assaut de la ligne tarnaise. Après plusieurs courses tranchantes, l’espace se libère sur les extérieurs et Nick Abendanon conclue une action qui remet les deux équipes (après la transformation de Brett) à égalité au moment des citrons.

170304-castres-4.jpg
 

Dupont – Urdapilleta en détonateur !

Désormais avec l’appui du vent se sont les Castrais qui démarrent cette seconde période le mors aux dents. Le CO vient cogner sur la défense auvergnate où Judicaël Cancoriet aura, une nouvelle fois, abattu un travail considérable. Pris au ras, les Tarnais s’essayent au large mais sont contrés par David Strettle qui est tout près de traverser le terrain. L’anglais est repris à une dizaine de mètres de la terre promise mais provoque la faute qui permet aux siens de reprendre la tête de la rencontre. Une avance qui ne va pas durer longtemps puisque sur le renvoi, les hommes d’Urios remettent la main sur le ballon et égalisent aussitôt. L’intensité baisse d’un cran et après une première mi-temps dominatrice, la mêlée auvergnate est dans le collimateur de Monsieur Ruiz. Quelques ballons perdus dans l’alignement ajoutés à cela réduisent les opportunités montferrandaises et il faut attendre une touche non trouvée par Palis pour offrir aux « jaune et bleu » une belle possibilité de relance. Nick Abendanon la saisit et allume la mèche. Après plusieurs temps de jeu, Aurélien Rougerie fait la différence dans l’axe et offre une nouvelle pénalité aux siens permettant à l’ASM de garder le contact (16-16 à 15 minutes de la fin de la rencontre). L’apport du banc castrais va alors faire la différence. La charnière Dupont – Urdapilleta sort de sa boite et donne une nouvelle dimension à l’animation offensive castraise. Le rythme est plus soutenu, le CO est plus dynamique et percutant à l’image de Jelonch qui assoie le dernier défenseur clermontois le long de la ligne de touche pour un essai synonyme de victoire. Urdapilleta transforme du bord de la ligne de touche sortant ainsi l’ASM d’un potentiel bonus défensif, surtout que l’ouvreur argentin claque un drop sur l’action suivante scellant définitivement le sort de la rencontre. Dans les arrêts de jeu, Mafi, le troisième ligne centre castrais, redonna un petit espoir aux Auvergnats en leur offrant un dernier ballon (au lieu de le dégager en touche) mais les Auvergnats buteront une dernière fois sur la solide défense tarnaise. Le CO signe une victoire autoritaire et s’installe dans le carré de tête du Top 14.

170304-castres-5.jpg
 

Le Castres Olympique plus réaliste et appliqué avec le vent dans le dos s’impose logiquement dans une rencontre serrée. Clermont revient sans rien (comme à Bayonne et Toulouse) mais conserve un matelas suffisant pour rester dans les deux premiers avant de recevoir, la semaine prochaine, le Montpellier Hérault Rugby lors d’une réception qui s’annonce bouillante (coup d’envoi dimanche 12 mars à 17h).

 

Pour Clermont : 1.Domingo, 2.Kayser, 3.Ric, 4.Iturria, 5.Timani, 6.Gerondeau 7.Cancoriet, 8.Yato, 9.Radosavljevic, 10.Brett, 11.Planté, 12.Penaud, 13.Rougerie©, 14.Strettle, 15.Abendanon.
 

Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Falgoux, 18.Van Der Merwe, 19.Lapandry, 20.Cassang, 21. Raka, 22.Tuicuvu, 23.Jarvis.

 

Pour le Castres Olympique  : 1.Tichit, 2.Jenneker, 3.Kotze, 4.Jacquet, 5.Capo Ortega (cap), 6.Bias, 7.Jelonch, 8.Vaipulu, 9.Kockott, 10.Dumora, 11.Smith, 12.Vialelle, 13.Combezou, 14.Agulla, 15.Palis

Remplaçants : 16.Rallier, 17.Lazar, 18.Moreaux, 19.Mafi, 20.Dupont, 21.Urdapiletta, 22.Taumoepeau, 23.Tussac

170304-castres-6.jpg