Tim Nanai Williams est arrivé et bientôt opérationnel !

image description

Accueilli par Aurélien Rougerie, dès son arrivée sur le sol clermontois, le polyvalent samoan Tim Nanai Williams découvre le Michelin et l’environnement du club. Bientôt remis de son opération à l’épaule, son indisponibilité prendra fin dans les prochaines semaines. Le temps qu’il faut pour que ce joueur aux appuis redoutables s’intègre et se familiarise au jeu d’une équipe à laquelle il a hâte d’apporter toute son expérience et son enthousiasme…

Tim tu es arrivé hier à Clermont, quelle est ta première impression sur le club ?
C’est incroyable. C’est vraiment très différent de là où je viens. Le stade est magnifique et je n’ai qu’une hâte : jouer. Tout à l’air si bien organisé, toutes les personnes que j’ai rencontrées jusqu’à présent n’ont qu’une idée en tête « rendre les choses faciles ». Je me sens vraiment le bienvenu et cela fait vraiment plaisir. Tout est réuni pour que les choses se passent bien sur le terrain.

Aurélien Rougerie t’a accueilli et t’accompagne dans tes premières démarches, j’imagine que tu apprécies…
Oh oui bien sûr ! Aurélien a joué plus de 400 matches pour Clermont, c’est une légende ici, mais aussi un joueur très connu en Nouvelle-Zélande. C’est vraiment chouette de l’avoir avec moi lors de mes premiers pas à Clermont. Il connait tellement bien le fonctionnement du club, la ville, la Région, que cela va rendre mon intégration plus facile.

Peux-tu nous donner quelques nouvelles de ton épaule opérée lors des premières journées de Super Rugby ?
Oui, cela va beaucoup mieux et le retour à la compétition est maintenant tout proche. Je vais pouvoir reprendre les contacts très vite. J’ai beaucoup travaillé sans opposition pour être prêt physiquement, il ne manque plus que le retour des chocs, mais je me sens très en confiance. D’ici 3 semaines, tout devrait entrer dans l’ordre, cela va me laisser le temps de m’intégrer à l’équipe de vivre avec eux et d’intégrer aussi tous les systèmes de jeu mis en place dans mon nouveau club.

Que connaissais-tu du club de Clermont avant de le rejoindre ?
Je sais que c’est un fabuleux endroit pour jouer au Rugby. Kevin Senio, Luke McAlister ne m’en ont dit que du bien. Je sais que l’équipe est encadrée par un très bon staff et possède de supers infrastructures ainsi qu’un public très renommé. J’ai eu l’occasion de discuter avec Fritz Lee avant de venir et il m’a dit que Clermont était également un endroit charmant pour vivre en famille. C’est important, je viens avec ma femme et mes 3 enfants et nous avons tous envie de vivre une belle expérience. Evidemment, je sais aussi que l’effectif est impressionnant avec des nombreux internationaux à tous les postes. Le challenge sportif s’annonce passionnant !  

Tu parles de Fritz Lee mais connais-tu d’autres joueurs de l’effectif ?
Oui j’ai joué de nombreuses fois contre George Moala. Loni (Uhila) également, nous avons joué de plusieurs saisons ensemble ou l’un contre l’autre. C’est fou de se retrouver aujourd’hui, en France, dans le même club.

Quel sera ton premier objectif avec Clermont ?
Revenir sur le terrain… (Il coupe) Enfin, avant cela, la chose la plus importante pour moi sera de gagner le respect de mes coéquipiers. Ensuite, je vais devoir faire mes preuves en donnant le meilleur sur le terrain à chaque fois que j’aurais la chance d’y être.

Si tu devais nous décrire ta façon de jouer…
J’adore porter le ballon et provoquer des duels. C’est pour cette raison que j’ai décidé de rejoindre Clermont, cela correspond au jeu de l’équipe. Avoir la possibilité de s’exprimer balle en mains est la meilleure chose pour un joueur de rugby. J’essaye de le faire et de mettre de l’incertitude sur les défenses adverses.

On sait que tu es très polyvalent mais quel est ton poste préféré ?
Franchement, à partir du moment où je suis sur le terrain et que j’ai la chance de porter le maillot, peu importe où j’évolue. Le plus important est ce que tu donnes à l’équipe pas le numéro que tu as sur le maillot. Je peux jouer centre, arrière, ailier… oui, un peu partout en fait ! (rires)