Un équilibre jeunesse / expérience à trouver pour gêner Montpellier

image description

Franck Azéma et ses hommes devront préparer ce déplacement dans l’Hérault avec 20 joueurs indisponibles (entre les tricolores appelés et les joueurs blessés). Un cumul très pesant au milieu d’une période compliquée où les Auvergnats doivent préparer un déplacement à Montpellier où personne n’a vraiment existé cette saison. Entre jeunesse et expérience, il faudra trouver le bon équilibre pour parvenir à contrarier le rouleau compresseur des hommes de Vern Cotter et pourquoi pas grappiller quelques points précieux…

On ne va pas se mentir, il y a quelques signes qui ne trompent pas. Le parking du Centre d’Entraînement et de Perfectionnement à bien du mal à se remplir, la moyenne d’âge de la cantine a considérablement chuté et la playlist des écrans vidéo de la salle de musculation a largement été rajeunie à l’image de l’effectif dont dispose Franck Azéma cette semaine. Avec une vingtaine de joueurs indisponibles, ce sont les jeunes de l’Academy qui ont pris possession des lieux et travaillent avec le groupe pour préparer ce déplacement à Montpellier. « C’est un fait », confirme Franck Azéma. « Nous avons pas mal de casse et avec la période internationale qui arrive, le cumul provoque une telle situation. C’est comme ça, il faudra faire avec et nous avons la chance d’avoir à notre disposition un centre de formation performant. Aucun problème nous serons bien 23 pour aller à Montpellier avec je l’espère pas mal de tempérament. » Le coach des « jaune et bleu » devra toutefois composer entre jeunesse et expérience pour bien figurer sur une pelouse où personne n’est encore reparti avec le moindre point cette saison en championnat. « Nous savons que les Montpelliérains vont nous attendre avec l’envie de nous secouer. A nous de nous appuyer sur les signes encourageants des dernières semaines à savoir une conquête propre, une défense en place pour essayer de contrarier cette équipe héraultaise. » Une formation montpelliéraine transfigurée par l’arrivée de Vern Cotter depuis le début de saison comme le confirme Franck avec qui il a travaillé durant de nombreuses saisons, ici à Clermont. « Vern est arrivé dans un club qui n’avait pas d’âme. Il est en train de construire cela, à travers sa façon de manager et en pouvant s’appuyer sur un recrutement conséquent avec des leaders de jeu. Ils sont déjà très dominateurs dans ce qu’ils entreprennent et ce n’est que le début… »

Pour se mettre en face de ce rouleau compresseur héraultais avec une formation largement rajeunie, le coach des « jaune et bleu » pourra compter sur quelques guides dont fait partie Aurélien Rougerie. « Nous savons que nous allons traverser une période difficile entre blessures et sélections. C’est aussi une belle opportunité pour nos meilleurs jeunes de se confronter au très haut niveau. On se prépare à faire le dos rond mais on ne s’interdit pas de grappiller quelques points par-ci par-là si les occasions se présentent. » L’expérience d’Aurélien aura été précieuse toute cette semaine avec une ligne de trois-quarts très rajeunie. « J’essaye modestement de les guider afin qu’ils puissent s’exprimer le plus naturellement possible. Ils ont du talent, ils doivent simplement être dans les meilleures conditions possibles pour l’utiliser. » Un rôle de pare-feu et d’accompagnement nécessaires pour réussir cette mayonnaise multigénérationnelle qui devra aller se frotter aux griffes des hommes de Vern Cotter, dimanche sur la pelouse de l’Altrad Stadium. « Vern va bien nous réserver une ou deux surprises », sourit le centre clermontois. C’est un homme qui a beaucoup apporté au club. A travers sa rigueur et son exigence, il a su remettre l’équipe sur le droit chemin à un moment où il y avait besoin de le faire ». Comme beaucoup de Clermontois, Aurélien sera « content de le croiser », dimanche dans l’Hérault… Mais avant de profiter des retrouvailles, il sait que son équipe devra « se livrer à fond » pour contrarier les plans de celui qui a longtemps façonné ceux de l’ASM.