Un temps de réaction trop long pour Clermont

image description

Trop irrégulier pour prétendre à mieux, Clermont s’incline sur la pelouse d’Agen qui confirme, par l’occasion, son maintien dans l’Elite du Rugby. Accrocheurs et déterminés, les Lot-et-Garonnais s’imposent logiquement, dans un match haché par quelques accrochages et d’innombrables appels à la vidéo, malgré un beau sursaut d’orgueil clermontois porté par un banc plus fringant. 

 

Agen (stade Armandie) temps pluvieux, pelouse bonne, environ 12 000 spectateurs. Agen bat Clermont sur le score de 27 à 17 (mi-temps : 10-3) Arbitrage de M.Castaignède

Clermont : 2 essais de Lee (67e) et Falgoux (69e) une pénalité (22e) de Laidlaw et 2 transformations de Parra

Agen : 3 essais de Fouyssac (40e), collectif (45e) et Miquel (50), 2 pénalités (25eet 78e) et x 3 transformations de McIntyre.

Dominé Clermont s’en sort plutôt bien à la pause

Face à des Agenais jouant le maintien, les hommes de Franck Azéma s’attendaient à subir en début de rencontre et ils n’ont pas été déçus. Acculés dans leur camp durant les 20 premières minutes, ils doivent à leur défense et à la puissance de la mêlée leur résistance au tableau d’affichage. Sous les gouttes agenaises, les Clermontois imprécis ont bien du mal à tenir le ballon, pourtant sur leur première incursion dans le camp adverse, ils concrétisent par une pénalité de Laidlaw et ouvrent le score. McIntyre réplique aussitôt après un nouveau bon travail de ses avants. (3-3 à la 25e). Plus ambitieux, les Lot-et-Garonnais sont à l’initiative de cette rencontre et posent de gros problèmes aux Clermontois qui sont tout près d’encaissés deux essais après deux pointes de vitesse de Tisley. Tous les deux seront justement refusés pour une passe en-avant en amont de l’action. Mais la troisième tentative sera la bonne et après l’expulsion définitive de Sébastien Vahaamahina et de longues minutes dans le temps additionnel, les Agenais sont justement récompensés de leurs efforts et de leur volonté de jouer par un essais de Fouyssac transformé par McIntyre qui donne 7 points d’avance aux locaux à la pause. 

Le banc clermontois réveille les troupes ! 

Après une mi-temps passée dans leur camp, les Auvergnats démarrent le second acte de la même façon. Agen remet immédiatement la pression sur son adversaire tenu à la gorge par le dynamisme des locaux qui mettent le feu sur une relance initiée par Tisley bien relayée par deux attaquants qui jouent au milieu de la défense « jaune et bleu ». Les avants terminent le travail en arrivant dans le bon tempo pour inscrire un bel essai collectif. L’étau se resserre autour de Clermont qui n’a pas de solution face aux assauts répétés des Agenais. Dynamiques et très combatifs, les avants clermontois ne répondent qu’en conquête car dans le jeu d’affrontement la domination agenaise est sans partage et sur une nouvelle incursion dans les 22 mètres auvergnats, le SUA va tuer le match en insistant dan l’axe avant d’ouvrir sur Antoine Miquel qui termine en bout de ligne. 2 cartons jaunes successifs de Tisley et Miquel déstabilisent les Agenais qui doivent également faire face aux entrées du banc clermontois qui va apporter énormément de dynamisme à l’image de Morgan Parra. Les « jaune et bleu » jouent enfin, vite et bien, et trouvent des intervalles dans la défense locale. Wesley Fofana puis Peter Betham se font la belle et Lee et Falgoux inscrivent en 2 minutes les essais du sursaut d’orgueil clermontois. Revenus à 24-17, les Clermontois représentent à nouveau une menace pour les Agenais qui vont reprendre le rythme du match à leur compte grâce à l’expérience de Januarie et la solidité de leurs avants. Le buteur local éloigne définitivement les Clermontois à 10 points en fin de rencontre par une pénalité de plus. 

Après une première période très pauvre, Clermont aurait pu sombrer après les deux essais concédés coup sur coup en début de seconde mi-temps…au contraire, ils se sont accrochés et ont montré de belles choses en inscrivant, à leur tour, deux réalisations en quelques minutes. Malheureusement, les hommes de Franck Azéma auront été, une fois de plus, bien trop inconstants pour bousculer une équipe agenaise qui jouait son maintien.  Pour la dernière journée de Top 14, il restera l’honneur aux Auvergnats, celui d’accompagner, l’exemplaire Aurélien Rougerie, de la meilleure des manières.