Concert

Une éruption au Michelin, nommée Manu Chao !

image description

En faisant bouger, sauter et danser le public du Michelin pour cette première historique, Manu Chao a démontré que la générosité n’était pas réservée aux « jaune et bleu » sur leur pelouse. Plus de 2h30 d’un spectacle mémorable qui a fait trembler le stade et vibrer les tribunes du Michelin sur les grands classiques de l’artiste qui a offert un pur moment de bonheur aux 20 000 spectateurs chanceux de pouvoir dire, ce lundi, après cette grande première «  j’y étais » !

170703-manu-chao-2.jpg
 

Dès l’ouverture des portes, près de 4 heures avant l’entrée en scène de Manu Chao et sa bande de musiciens, la foule est venue envahir la pelouse du Michelin puis quelques heures plus tard les tribunes de l’enceinte clermontoise. Chauffé à blanc, le stade est entré en incandescence lorsque Manu Chao a invité les champions de France à présenter le bouclier de Brennus à la foule. Le Show était lancé et le chanteur n’a fait qu’entretenir la braise durant plus de 2 heures et demie en dégageant une énergie incroyable poussant le stade à sauter «  à faire du bruit » « toujours plus de bruit ! » au son de son dernier album mais aussi des grands classiques de la Mano Negra dont il fut le leader. « King of the bongo, Sidi h’Bibi ou bien sur Malavida » repris à tue-tête par un public déchainé, ont prolongé la fête dans un Michelin euphorique.  

170703-manu-chao-3.jpg
 

En osmose avec ses musiciens, Manu Chao a pris la folle énergie de cette nouvelle enceinte droit au cœur frappant de son micro sa poitrine durant le spectacle à de nombreuses reprises pour rendre un peu de la frénésie reçue alors qu’il entrainait la foule conquise dans d’autres sonorités éternelles de cet artiste incroyable, comme «  Clandestino » . La « patate » Manu l’a eu et transmise durant près de 3 heures et ce n’est pas la pluie qui s’est finalement invitée en fin de soirée qui a démonté cette bête de scène bien épaulée par ses fidèles musiciens dont bon nombre était déjà là à l’époque de la Mano.

170703-manu-chao-4.jpg
 

Après 2, 3 rappels on finit par se demander si ce roi du rock et de la musique latine va nous entrainer jusqu’au petit matin, quand, dans un dernier rebond, il déclenche une nouvelle liesse collective débutée par « Malavida » afin de quitter la scène du Michelin sous une nouvelle ovation après une dépense d’énergie à peine croyable : un show mémorable pour une première au Michelin. Manu Chao a lancé de la plus belle des façons les nouvelles perspectives de l’enceinte des « jaune et bleu » : la barre est désormais placée très haut. Du plaisir à l’état brut et une très belle réussite à l’image du Festival Europavox qui a battu tous les records lors de son édition 2017 !

 Crédit photo : Riot House Production