ASM Clermont Auvergne - Groupe pro - Billetterie - Boutique - Supporters - Partenaires - Media - ASM Daily - Club Jaune & Bleu - Presse

ASM Clermont Auvergne

Historique


Le 11 Octobre 1911, un groupe de jeunes passionnés de sport décide, sous la conduite de Marcel Michelin, de mettre à disposition des Clermontois une structure omnisport. Déclarée à la Préfecture du Puy-de-Dôme le 10 mai 1912, l'ASM est agréée par le ministère de la guerre le 29 Juillet 1912.

L’ORIGINE


A l’origine, ces trois lettres ASM signifiaient Association Sportive Michelin.
Le but initial de cette Association, à l’initiative de Monsieur Marcel Michelin, était de distraire et de communiquer le goût de l’effort physique au personnel de la Manufacture Michelin.
Dès ses débuts, le club opta pour la formule omnisports. Les trois premières sections qui virent le jour furent le cross, le football et le rugby, bientôt rejoints par l'escrime, le cyclisme, le tennis et le boulisme.
 
En 1922, afin de respecter la loi fédérale anti-publicitaire qui interdit que le nom d'une firme figure dans le nom d'un club sportif, l'AS Michelin devient l'Association Sportive Montferrandaise : "Désirant conserver les initiales du club, nous avons adopté le nom de la vieille et illustre cité parce que beaucoup de nos sociétaires y résident et parce que, sur son territoire, se trouvent nos terrains de jeux." Marcel Michelin


LES GRANDES HEURES

1925 - 1939 :
Bien que favorite lors de la finale du championnat de France 1936, l'ASM doit s'incliner face au RC Narbonne. Elle vient de perdre sa première finale...Après une deuxième finale perdue en 1937, l'ASM est enfin récompensée de ses efforts en 1938 en remportant le Challenge Yves Du Manoir contre l'US Perpignan, premier titre majeur pour les " Jaune et Bleu ". 

En 1925 l'ASM est championne de France Honneur en battant le Biarritz Olympique et accède à la division Elite. Depuis, elle s'est toujours maintenue au plus haut niveau du rugby français.


1940 - 1960 :
Au lendemain de la catastrophe mondiale, le rugby montferrandais est toujours solide, mais il perd deux fois la finale de la Coupe de France devant Agen en 1945 et Toulouse en 1947.
 
 
1961 - 1970 : 
Après de probantes victoires sur les places fortes du rugby français, l'équipe monte en puissance est atteint la finale du championnat de France en 1970... pour se faire souffler le bouclier tant attendu par La Voulte. De toutes les finales disputées, l'ASM n'aura jamais été aussi près du but !



1971 - 1985 :
Le jeu de l'ASM prend du volume avec l'arrivée de nombreux internationaux, et en 1976 l'ASM s'annonce comme le champion en puissance.
Malheureusement, l'équipe s'incline en quart de finale devant Brive. Elle se rattrapera la même année en gagnant le Challenge Yves Du Manoir, dans une ambiance endeuillée par la mort une semaine plus tôt de Jean-François Phliponeau, frappé par la foudre sur le terrain du Stade Marcel-Michelin.
 
 
1986 - 1997 : 
En 1986 l'ASM remporte un autre trophée en Challenge Yves Du Manoir, face à Grenoble. En 1994, au Parc des Princes contre le Stade Toulousain, l'ASM emmenée par son capitaine emblématique Jean-Marc Lhermet s'incline une fois de plus en finale du championnat..
Le 27 Août 1995, l'IRB met fin à la règle de l'amateurisme. Cette annonce fait prendre conscience à la majorité des clubs que rien ne sera plus comme avant.



1998 - 2004 :
En 1998, l'ASM prend le train du professionnalisme en se constituant en SAOS  (Société Anonyme à Objet Sportif). Un processus confirmé en 2002, avec le passage en SASP (Société Anonyme Sportive Professionnelle).
 
En 1999, l'ASM est tout près de remporter le premier championnat de l'ère professionnelle (la LNR a été créée en 1998) face au Stade Toulousain. La déception de la défaite sera un peu gommée par la victoire du Bouclier Européen devant Bourgoin.
 
Avec l'arrivée de l'entraîneur australien Tim Lane, l'ASM se retrouve à nouveau en finale en 2001, face à Toulouse. La revanche de 1994 et 1999 n'aura pas lieu : Toulouse domine son sujet et l'ASM perd sa septième finale...
 
2004-2011
René Fontes prend la présidence en 2004, et Jean-Marc Lhermet est nommé manager sportif. Après un début de saison catastrophique, le club effectue, sous la houlette d'Olivier Saisset, une remontée spectaculaire pour arracher la qualification en HCup.
La même année l'ASM devient l'ASM Clermont Auvergne.
La saison 2005-2006 restera une saison morose au cours de laquelle le club perd le dernier ticket pour la Hcup au profit de Castres.

L'arrivée de Vern Cotter lors de la saison 2006-2007 va bouleverser les données et le club entre dans une nouvelle ère. En cinq ans, l'ASM Clermont Auvergne joue cinq demi-finales et quatre finales du Top 14 et remporte son premier Bouclier de Brennus le 29 mai 2010. Sans oublier le Challenge Européen, gagné en 2007. Son jeu devient une référence.



Palmarès :
- Champion de France 2010
- 10 fois vice-champion de France (1936, 1937, 1970, 1978, 1994, 1999, 2001, 2007, 2008, 2009).
- 2 victoires en Challenge Européen (1999, 2007).
- Finaliste du Challenge Européen (2004).
- 3 victoires en Coupe de France Challenge Yves du Manoir (1938, 1976, 1986).
- 1 victoire en Coupe de la Ligue (2001).

 
 


Internationaux français de l'ASM ...

Ci-dessous la liste des joueurs ayant porté le maillot du XV de France alors qu'ils jouaient pour l'ASM...

Maurice Savy (1 sélection - arrière) / Lucien Cognet (5 - 3e ligne centre) / Pierre Thiers (9 - demi de mêlée) / André Rochon (1 - talonneur) / Jean Chassagne (1 - demi d'ouverture) / René Lombarteix (2 - 1ère ligne).
Pierre Charton (1 - 3e ligne centre) / Roger Paul (1 - talonneur) / Maurice Siman (6 - trois quart aile) / Noël Baudry (5 - arrière) / Franck Fournet (1 - demi d'ouverture) / Dacien Olive (2 - trois quart aile) / Bernard Chevallier (26 - 2e ligne) / Robert Vigier (2 - talonneur).
Michel Pebeyre (7 - demi de mêlée) / André Dubertrand (13 - trois quart aile) / Michel Droitecourt (17 - arrière) / Jean-Pierre Romeu (35 - demi d'ouverture) / Jean-François Phliponeau (2 - trois quart aile) / Jean Costantino (1 - pilier) / Jacques Rougerie (1 - pilier) / Guy Gasparotto (2 - 2e ligne) / Yves Lafarge (3 - demi de mêlée) / Jacques Cristina (1 - 3e ligne) / Frédéric Costes (7 - trois quart aile) / Laurent Pardo (14 - trois quart aile) / Thierry Picard (3 - 2e ligne).
Philippe Marocco (21 - pilier) / Laurent Rodriguez (56 - pilier) / Fabrice Heyer (1 - pilier) / Jean-Marc Lhermet (3 - 3e ligne) / Philippe Saint-André (69 - trois quart aile) / Olivier Merle (45 - 2e ligne) / Arnaud Costes (14 - 3e ligne) / Christophe Juillet (18 - 3e ligne).
Olivier Azam (10 - talonneur) / David Bory (18 - trois quart aile) / Jimmy Marlu (4 - trois quart aile) / Olivier Magne (87 - 3e ligne) / Gérald Merceron (32 - demi d'ouverture) / Tony Marsh (21 - centre).
Alexandre Audebert (2 - 3e ligne) / Benoît Baby (9 - trois quart centre) / Julien Bonnaire (63 - 3e ligne) / Thomas Domingo (17 - pilier) / Anthony Floch (3 - arrière) / Loïc Jacquet (4 - 2e ligne) / Alexandre Lapandry (6 - 3e ligne) / Julien Malzieu (16 - trois quart aile ) / Morgan Parra (29 - demi de mêlée) / Julien Pierre (19 - 2e ligne) / Thibaut Privat (10 - 2e ligne) / Aurélien Rougerie (64 - trois quart aile) / Elvis Vermeulen (10 - 3e ligne).
 
Le décompte des sélections est arrêté au 31 août 2011


News

ASM Live : Retrouvez les vidéos de l'ASM