La force de l’expérience n’érode pas l’envie …

image description

C’est un groupe clermontois expérimenté, habitué à disputer les matches de phases finales, qui se présentera vendredi sur la pelouse du St James’Park de Newcastle pour affronter une équipe rochelaise qui s’est offert, pour la première fois de son histoire, le droit de disputer ce titre européen. Favoris depuis le coup d’envoi de la compétition, les Clermontois assument ce statut dont ils savent, avec expérience, qu’il n’offre rien si ce n’est l’envie d’être à la hauteur de l’évènement. Focalisés sur cette finale européenne, les « jaune et bleu » préparent ce premier rendez-vous de la saison avec sérénité et détermination.

Les observateurs extérieurs ont plaisir à chercher des favoris et des outsiders avant chaque finale. Même si Etienne Falgoux « laisse cela aux Bookmakers », le pilier clermontois ne cherche pas à cacher l’ambition de son club. « Nous ne sommes pas là par hasard, les Rochelais non plus. Le costume de favoris ne nous fait ni chaud ni froid, nous savons pas expérience qu’il n’offre rien et que la seule vérité sera celle du terrain », vendredi soir sur la pelouse du St James Park de Newcastle. Alexandre Lapandry qui a connu toutes les situations avant de jouer des finales appuie son coéquipier dans son analyse. « Franchement, cela ne change pas grand-chose. On assume le fait d’être favoris mais quand on se réfère à cela on fait aussi appel au passé et c’est dans le moment présent où il faudra être bons ». Toute l’importance de cette semaine sera d’amener les joueurs à donner le maximum au moment du coup d’envoi de cette finale, sans inhibition, sans pression négative. Et c’est précisément dans cet accompagnement que les leaders et les joueurs d’expérience du groupe clermontois sont déterminants. « L’expérience c’est aussi de savoir que l’on peut être favoris et ne rien avoir au bout, prévient le troisième ligne international… ou de pouvoir être galvanisés par une première fois, comme pourront l’être les Rochelais » poursuit-il. Entre humilité et détermination Alexandre Lapandry place quelques messages qui accompagneront les siens tout au long de la semaine. « On doit monter en puissance toute la semaine pour jouer notre meilleur rugby vendredi, sans nous poser de questions et en s’appuyant sur nos qualités et notre confiance ». 

Une finale : l’aboutissement du travail et l’opportunité d’aller chercher un titre !

 

190507-lapandry.jpg
 

Jeudi midi Franck Azéma couchera le nom de 23 joueurs sur la feuille de match de cette finale, mais avant cela le directeur sportif auvergnat a souhaité à rendre hommage à l’ensemble des joueurs qui ont permis de prendre l’avion en direction de Newcastle. « Depuis le début de la saison nous disons que nous respectons cette compétition. Nous l’avons prouvé et tout le monde s’est investi à fond à l’image des jeunes qui sont allés chercher des points à Timisoara ou à Newport. L’histoire de cette campagne européenne, c’est le voyage pour parvenir à cette finale et avoir le droit de disputer ce titre avec l’envie de le remporter. » Camille Lopez, l’ouvreur des « jaune et bleu » prolonge la pensée de son entraineur, « Nous avons ciblé les deux compétitions et nous avons respecté ce que nous nous sommes dit. Il y a parfois un monde entre « dire et faire » mais nous avons su mettre les actes en face de nos paroles depuis le début de cette Challenge Cup. Cela montre l’état d’esprit qui anime ce groupe depuis le mois de juillet. Après la saison que nous avions passée, il n’était pas difficile de trouver de la motivation mais il fallait transposer cela sur le terrain en étant consistants sur chacune de nos rencontres. Nous avons aussi eu moins de casse que l’an dernier ce qui nous a permis de faire plus de rotations et d’entretenir la concurrence pour arriver au printemps avec de l’ambition sur les deux tableaux. Maintenant, avant cette finale, nous gardons un maximum de concentration nous savons que c’est 50/50 avec les Rochelais. A nous de mettre le combat nécessaire et de permettre à nos jeunes joueurs d’exprimer pleinement leur talent. » Dans le viseur de son ouvreur, Damian Penaud conserve une sérénité à toute épreuve et trépigne à l’idée de pénétrer sur la pelouse du St James Park. « Une finale reste une finale, peu importe l’adversaire ou la compétition. C’est toujours l’aboutissement de quelque chose. Il nous appartient de répondre présent au bon moment. Les joueurs expérimentés qui composent notre groupe sont là pour cela, pour apporter de la sérénité à tous. » C’est riche de cette expérience et de la détermination construite depuis le début de la saison que Franck Azéma et ses hommes préparent la première grosse échéance de la saison avec beaucoup d’envie et de concentration.