Clermont remporte le Challenge Européen 2019

image description

Les hommes de Franck Azéma ont concrétisé leur parcours parfait dans cette compétition européenne en dominant, en finale, une équipe rochelaise cadenassée par une défense agressive et un paquet d’avants clermontois dévastateur. L’ASM Clermont Auvergne soulève le troisième bouclier européen de son histoire et retrouvera ses supporters, demain à 16 heures au Michelin, pour partager ce moment avec sa Yellow Army.

 

190510-penaud.jpg
 

Newcastle (St James’Park) temps couvert, pelouse excellente, environ 25 000 spectateurs. Clermont bat La Rochelle  36 à 16 (mi-temps : 13-6) Arbitrage de M.Barnes

Clermont : 3 essais de Penaud (30e) collectif  (66e) et Fofana (72e), 5 pénalités de Parra (10e) et Laidlaw (23e, 51e, 56e, 80e) et 3 transformations de Laidlaw

La Rochelle : un essai de Atonio (65e), 3 pénalités (25e, 35e et 46e) et une transformation de West.

Carton Jaune : Raka (76e) anti-jeu

 

190510-fofana.jpg
 

Clermont remporte la bataille du sol

Pour cette finale européenne, les hommes de Franck Azéma marquent rapidement leur territoire en imposant une impressionnante séquence offensive de plus de 2 minutes aux Rochelais. Sur le reculoir, les Maritimes ne craquent pas mais ont toutes les peines du monde à imposer leur jeu, constamment mis sous pression par une défense clermontoise très agressive à l’image des flankers Alexandre Lapandry et Arthur Iturria, mais aussi de Sébastien Vahaamahina, auteur d’un très grand match. Clermont s’installe dans la rencontre et marque ses premiers points par une pénalité de Morgan Parra, qui sera obligé de quitter ses camarades dès le quart d’heure de jeu (touché à la cheville). Les « jaune et bleu » continuent de pousser fort dans le sillage de leur paquet d’avants dominateur et inscrivent une nouvelle pénalité par Greig Laidlaw (23e) avant que West ne réduise le score deux minutes plus tard. Les Auvergnats ne lâchent pas leur emprise et continuent de déplacer le jeu grâce à des avants plus mobiles. Sous les coups de butoir de Lee, Timani ou Slimani, les Maritimes reculent et n’arrivent plus à s’organiser en défense. Les espaces s’ouvrent sur les extérieurs et Damian Penaud vient se proposer sur l’aile opposée pour faire la différence et inscrire le premier essai des siens. 13-3 après la transformation de Laidlaw à la demi-heure de jeu. Les Rochelais qui reprennent du poil de la bête au fil des minutes parviendront à inscrire une pénalité supplémentaire pour réduire la marque à 13-6 à la pause.

 

190510-sita.jpg
 

A l’expérience et dans le sillage de ses avants…

Au retour des citrons, les Rochelais sont les premiers à se mettre en action lors de cette seconde période. Domiateurs, ils imposent aux Auvergnats de longues séquences de jeu. West touchera le poteau avant de régler la mire et ramener son équipe à 4 points (13-9 à la 46e). Mais Clermont maîtrise son affaire à l’image de Greig Laidlaw, entré en cours de match, qui met la main sur le ballon et contrôle le tempo. Le lutin écossais parfait face aux perches (100% encore aujourd’hui) punit l’indiscipline rochelaise par deux nouvelles pénalités qui redonnent de l’air aux Auvergnats (19-9 à la 56e). Les avants, déjà dominateurs, vont plier le match par un ballon porté de plus de vingt mètres qui éparpille la défense maritime avant de finir dans l’en-but. Puissant et compact, le pack clermontois fait basculer la rencontre et même si une charge d’Atonio (26-16 à la 65e) redonne de l’espoir aux joueurs du Stade Rochelais, Clermont ne laisse pas filer sa finale. Un nouveau ballon porté met à mal la défense rochelaise qui se démunit dans le troisième rideau et un petit coup de pied dans le dos de la défense de Camille Lopez permet à Wesley Fofana de définitivement sceller le sort de cette rencontre. La défense des « jaune et bleu » contiendra avec solidarité le baroud d’honneur des Maritimes et Greig Laidlaw s’offrira même le luxe de rajouter une ultime pénalité qui met les Rochelais à 20 points au final. 

 

190510-lopez.jpg
 

Dans le sillage d’un paquet d’avants impressionnant, les hommes de Franck Azéma soulèvent la Challenge Cup 2019 qui vient récompenser leur campagne parfaite démarrée par un 30/30 en phases de poule ainsi que deux matches aboutis face aux Anglais de Northampton et des Harlequins. Il fallait conclure pour que l’histoire soit belle et c’est ce que sont parvenus à faire les « jaune et bleu » qui retrouveront demain leurs supporters au Michelin à partir de 16 heures (ouverture des portes A, B et C à partir de 14h30)

 

190510-titre-2.jpg
 

L’équipe de Clermont : 1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Slimani, 4.Timani, 5. Vahaamahina, 6.Iturria 7.Lapandry, 8.Lee, 9.Parra ©, 10.Lopez, 11.Raka, 12.Fofana, 13. Moala, 14.Penaud, 15.Toeava.
 

Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Kakabadze, 18, Zirakashvili , 19.Jedrasiak, 20.Yato, 21.Laidlaw, 22.Nanaï Williams, 23.Naqalevu

 

L’équipe de la Rochelle : 1.Priso, 2.Orioli, 3.Atonio, 4.Sazy ©, 5.Tanguy, 6.Liebenberg 7.Gourdon, 8.Alldritt, 9.Keer-Barlow, 10.West, 11.Andreu, 12.Aguillon, 13. Doumayrou, 14.Retière, 15.Rattez.
 

Remplaçants : 16.Bourgarit, 17.Pelo, 18. Joly , 19.Jolmes, 20.Kieft, 21.Balès, 22.Sinzelle, 23.Botia