« Cette place de 3ème, personne ne nous l’a offerte ! »

image description

Avant de jouer les 4 derniers matches de la phase qualificative, il n’est plus question de regarder dans le rétroviseur en dissertant sur les irrégularités clermontoises ou en repensant aux derniers affrontements face aux joueurs du Racing, l’heure est au pragmatisme. Clermont est troisième du championnat et aura 4 matches décisifs pour conserver une place dans les 6 premiers. Tous les points seront bons à prendre et le plus tôt sera le mieux…

 

L’équation est simple comme l’expose l’arrière clermontois Kotaro Matshusima. « Nous sommes actuellement bien placés pour aller chercher notre qualification. Nous devons tout faire pour ne pas descendre dans le classement et prendre le risque de sauter des 6 qualifiés » Pour cela Kotaro sait que son équipe « doit être plus constante et disciplinée » mais au moment d’envisager le déplacement au Racing dans une Paris Défense Aréna qu’il connait bien et où il garde de bons souvenirs avec la sélection japonaise (qui avait arraché le match nul 23 à 23 en 2017), l’arrière international espère un maximum de réalisme. « Nous sommes à un moment de la saison où nous devons prendre les points qui se présentent ». Ce n’est pas le demi de mêlée clermontois dont on connait le tempérament de compétiteur qui va dire le contraire de son arrière. « Franchement, notre seul but est de rentrer dans les six. Nous savons que cette saison a été spéciale, longue et pleine d’incertitudes pour nous comme pour toutes les équipes. Il reste encore beaucoup de prétendants et peu de places, nous sommes encore en bonne position on va tout faire pour la conserver. » Bien sûr Morgan Parra peut regretter que son équipe n’ait « pas encore su réunir tous les bons ingrédients au même moment » afin de  proposer une prestation accomplie sur 80 minutes. « Parfois nous n’avons pas une bonne conquête, parfois nous manquons de discipline, etc… il est certain que nous allons devoir nous rapprocher du 100% dans tous les domaines pour exister.» Mais en attendant, il y a plus important pour le leader clermontois qui s’appuie sur une forme de logique implacable  « ce n’est peut-être pas toujours très beau, mais le plus important reste de gagner ! »

 

Franck Azéma appuie le message de ses joueurs, conscients que son équipe n’a pas encore tourné à plein régime, il sait qu’aujourd’hui, le plus important reste sa position au classement. « Nous avons, tout au long de la saison, eu des secteurs en souffrance ou dans l’irrégularité, c’est un fait, mais nous sommes troisièmes  du Top 14. Personne ne nous a rien donné pour cela, nous sommes allés chercher cette position et il nous reste désormais à voir comment nous sommes capables de maîtriser cette place et se battre pour la conserver. » Une bataille sans merci dans laquelle sont engagés une dizaine de clubs. « 9 sont encore capables d’aller chercher un des 6 places qualificatives. C’est, maintenant, le meilleur de la saison, c’est le moment de montrer de l’enthousiasme pour les quatre matches à venir. » Les hommes de Laurent Travers qui viennent de perdre une quatrième rencontre consécutive « en étant pris sur leurs points forts » comme le souligne le demi-de-mêlée auvergnat n’ont pris que 2 points lors des 5 dernières journées et auront probablement à cœur d’inverser cette tendance inquiétante. « Ils sont sous pression » confirme le coach clermontois. « Tout le monde est passé au cours de cette saison par ces moment-là où les blessures et les autres soucis compliquent le quotidien. Ils vont probablement être revanchards et chercheront à se rassurer autour de leur conquête et l’intensité qu’ils sont capables de mettre dans les rucks. » Une réaction attendue contre laquelle Clermont devra lutter pour exister. Quant « au match référence » attendu par les observateurs auvergnats, Franck Azéma n’en fait pas sa priorité. « Il y a des saisons où nous sommes capables de livrer 3-4 prestations de très haut niveau sans rien avoir au bout et d’autre où il faut batailler chaque semaine pour rester en vie. Une chose est sûre, nous avons tous envie de nous qualifier plutôt que d’aller chercher le match référence. Tout n’a pas toujours été bon : à Lyon, la deuxième période face à Brive, mais nous sommes encore là et en position de défendre notre place ».

Franck Azéma le sait « la seule vérité est celle du terrain » et le seul indicateur fiable en fin de saison est la position au classement, serait-on tenté de rajouter. A 4 journées de la fin des phases régulières, Clermont est toujours dans le bon wagon et ne compte pas en descendre facilement. On verra début juin qui se préoccupe encore de la manière…