« On doit accepter de passer par cette étape de reconstruction »

image description

La réception du SU Agen sera une bonne occasion de voir si les 15 jours de travail passés depuis l’élimination face au Racing ont permis aux hommes de Franck Azéma de s’améliorer dans certains secteurs en souffrance depuis ce début de saison. Pour ce troisième match de championnat de la saison, tous savent que le groupe est encore en construction et que la cohésion et la confiance ne s’installeront qu’à travers le contenu proposé sur le terrain. La réception des Lot-et-Garonnais sera ainsi l’occasion de rendre une nouvelle copie et de constater les changements attendus dans plusieurs domaines.

Les Clermontois n’ont pas eu besoin de s’attarder trop longtemps sur la vidéo pour constater les domaines encore perfectibles en ces premières semaines de compétition. Bousculés dans les phases de ruck et indisciplinés, les hommes de Franck Azéma ont ciblé ces deux domaines comme axe d’amélioration dans les semaines à venir. « La semaine sans match nous a permis de travailler dans le détails mais aussi de faire des activités hors rugby et de travailler la cohésion, la complicité entre nous », confie Sébastien Vahaamahina. « Le groupe est jeune (25 ans de moyenne) et a été pas mal modifié durant l’intersaison », poursuit Franck Azéma. « Nous apprenons encore à nous connaitre et à tisser des liens. Lors des 15 derniers jours, nous avons beaucoup travaillé pour continuer à construire notre jeu et notre confiance. Cela passe toujours par des répétitions, des choses que nous devons finir par faire sans y penser. Ce travail doit maintenant être retranscrit le week-end en compétition où évidemment nous attendons mieux. Tout le monde a envie que ça aille vite mais nous sommes aussi conscients que cela passe par des étapes.» Les échecs et les problèmes en font bien évidemment partie, reste à savoir s’ils seront des freins ou des tremplins pour ce groupe « en reconstruction » selon le seconde ligne clermontois. « Il ne faut pas se cacher, et accepter cette étape de reconstruction », insiste Sébastien Vahaamahina. « On ne peut pas se croire arriver après 3 matches seulement, nous avons besoin de confiance et pour cela c’est le terrain qui parle le mieux. Franchement tout le monde a hâte d’être à samedi, pour voir si les 15 derniers jours nous ont permis d’avancer ».   

« L’objectif est de construire notre saison »

Franck Azéma qui constate que de nouveaux leaders émergent et s’affirment sur ces premières semaines de compétition sait que cet enchainement de 7 rencontres consécutives peut donner l’élan dont son équipe a besoin. Le coach des « jaune et bleu » connait bien le métier et sait que ces rencontres de début de saison peuvent être piégeuses. Il préfère prévenir… « Faire un bon match ce week-end, c’est d’abord respecter cette équipe d’Agen dont on sait le potentiel et sa faculté à créer du jeu. C’est ensuite savoir s’adapter à la météo et aux conditions (qui s’annoncent mouvementées). Ce que j’attends, c’est que nous soyons suffisamment lucides et précis pour pouvoir nous adapter. Peut-être que nous devrons jouer 10 fois au large, ou 10 fois de suite au pied, mais ce qui est important est de faire les bonnes choses au bon moment. Notre objectif actuellement est de construire notre saison et cette réception en sera une étape importante. » Le groupe sera renforcé par les retours de plusieurs joueurs puisque Alivereti Raka et Samuel Ezeala ont obtenu le feu vert du staff médical pour un retour à la compétition. Damian Penaud, touché à la cheville, ce matin à l’entrainement, est lui très incertain pour la réception des Agenais.

Après 3 rencontres imparfaites, le contenu sera scruté de près par le staff auvergnat. Au-delà des finitions qui resteront probablement encore à perfectionner, ce sont les fondations du jeu ainsi que l’agressivité et l’engagement qui sont attendus pour installer une confiance dont on sait qu’elle est la meilleure alliée des bâtisseurs.