Préparation

« Enchaîner les victoires pour rester dans le wagon de tête »

image description

Ce furent les premiers mots du point presse du jour exprimés par Yohan Beheregaray, le talonneur clermontois. Après une faible prestation à Pau, mais tout de même 4 points rapportés de ce déplacement, l’ASM Clermont Auvergne voudrait s’inscrire durablement dans ce leitmotiv de la dynamique du succès.

 

Sur le contenu du dernier match, personne ne nie les carences affichées dans le jeu. Franck Azéma, l’entraineur clermontois, qui a déjà eu l’occasion de s’exprimer à l’issue du match devant la presse et ensuite auprès des joueurs n’y va pas par quatre chemins « Il est important d’être honnête entre nous, et même si je suis satisfait des points marqués, nul ne peut se satisfaire du contenu de cette rencontre ». Les joueurs ont également pleinement conscience de cet état de fait et Wesley Fofana dont c’était alors la reprise, reconnait « parfois un petit sentiment d’inquiétude par rapport au jeu. Il y a des manques, des choses à modifier. Cela passera par la volonté exacerbée de chacun au service du collectif, faire l’effort supplémentaire, en mode sacrifice pour le copain ! »

L’opposition à l’UBB sera, dans ce contexte, certainement un bon révélateur et une façon de s’étalonner face à ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle en TOP 14. La dernière victoire des bordelais face au LOU leur a en effet permis de reprendre la tête de ce championnat. « Il va falloir faire bien mieux qu’à Pau, face à une équipe à la fois meilleure et régulière. Il est indispensable de hausser le curseur de la performance pour se mettre à niveaux » prévient Franck Azéma.

 

Mettre la pression plutôt que de la subir

Dans une course à la qualification que peut encore concerner 8 ou 9 équipes tous les points vont compter. Et pour prendre ce match du bon côté, régler l’entame serait déjà un point décisif, qui permettrait aux clermontois de ne pas commencer, quasi systématiquement, à jouer lorsqu’ils ont un débours d’une dizaine de points. « Certes, cela prouve que l’on est capable de revenir, de ne rien lâcher et de se forger le caractère. Mais c’est usant. Il faut que l’on inverse la pression. Que l’on soit capable de la mettre sur l’adversaire, dès le début, plutôt que sur nos épaules » précise le coach des Jaune et Bleu. « Nous sommes tous focaliser sur la recherche de solution en interne. Ce sont parfois de petites choses, mais il faut être capable de marquer l’adversaire 80 minutes durant » avance le capitaine Morgan Parra. Toutes ces petites choses qui permettent de basculer plus sereinement dans le camp de la confiance. Peut-être Joe Schmidt, présent pour quelques jours dans les locaux de l’ASM pourra y contribuer. Sa présence, même de courte durée est très appréciée du staff et des joueurs, particulièrement de ceux qui ont eu le plaisir de travailler sous ses ordres et qui en garde un excellent souvenir. « Cela nous permet de sortir de la routine de ce long TOP 14. Son regard extérieur, nous permet de travailler tout en précision et dans des détails que nous ne voyions peut-être plus. Les échanges sont intéressants et enrichissants. C’est une séquence que nous avions essayé de planifier depuis près d’un an. Depuis ce début de semaine, il intervient tout autant sur la vidéo, le management, la défense ou l’attaque.  Cela fait du bien, c’est un nouveau stimulant pour le staff et pour les joueurs ».

Du positif à concrétiser dès samedi soir, face à l’Union Bordeaux Bègles, qui viendra certainement, pour sa part, avec beaucoup de confiance déjà emmagasinée et la ferme volonté de poursuivre dans une belle dynamique.