Préparation

« Toulouse doit nous servir de leçon »

image description

Deux réceptions successives et deux gros morceaux pour les « jaune et bleu » qui après avoir reçu les Toulousains (seconds du championnat et forts d’une série de 9 victoires consécutives avant leur venue au Michelin) devront faire face aux Rochelais (troisième et eux aussi sur une série impressionnante de 7 victoires).  Après le bon résultat sur la pelouse catalane, les hommes de Franck Azéma devront enchaîner un nouveau test face à un concurrent direct.

« Nous saurons à la fin du match où nous en sommes » voici l’introduction de Franck Azéma avant de recevoir les Rochelais, deux semaines après le match nul concédé face aux Toulousains sur cette même pelouse du Michelin. « Cette semaine encore, nous aurons un concurrent direct face à nous. Ils sont également sur une bonne dynamique et en pleine confiance. Nous allons passer un nouveau gros test et il faudra se servir de ce qui n’a pas marché face à Toulouse pour mieux faire. » Pas besoin de questionner bien longtemps le stratège clermontois quant aux axes d’amélioration, la réponse fuse. « C’est simple face à Toulouse, nous n’avons jamais été capables de tenir le ballon plus de deux temps de jeu. Il nous faudra garder le ballon plus longtemps et nous montrer plus réalistes face aux Rochelais. » Sébastien Vahaamahina partage l’opinion de son coach en approfondissant sa pensée. « Nous devons conserver le ballon pour nous montrer dangereux. Face à Toulouse, en plus de notre manque d’efficacité en première période, nous n’avons fait que défendre lors de la seconde et nous nous sommes épuisés, laissant les Toulousains revenir. Ce match doit nous servir de leçon. Il faudra attaquer le match de la même façon, mais agir avec plus de précision. » De bonnes résolutions (de saison) pour ce premier match de l’année 2019 où les hommes de Franck Azéma retrouveront la dernière équipe a les avoir battus (le 6 octobre dernier). « Nous savons ce qui nous attend », affirme le coach auvergnat.  « Cela va être un gros affrontement comme ce fut le cas lors du match aller. Nous avions été bien trop indisciplinés, mais nous n’avions rien lâché et nous étions parvenus à revenir avec le point du bonus défensif. Nous allons nous inspirer de cela, en tachant de faire encore mieux. »

« Un jeu similaire au notre. Ce sera intéressant de jouer face à une équipe qui nous ressemble. »

Arthur Iturria dont le repositionnement à l’aile de la troisième ligne a largement participé à la bonne forme des Auvergnats en ce début de saison s’attend à une féroce adversité. « Ce sera dans la lignée de la rencontre face à Toulouse, avec beaucoup de combat mais aussi beaucoup de jeu. C’est intéressant de jouer face à une équipe qui nous ressemble. Depuis le début de la saison, nous avons à cœur de remonter l’ASM à son plus haut niveau. Nous restons lucides sur le travail qui reste à effectuer et nous avons bien l’intention de rester solidaires. C’est très bien de réaliser un bon début de saison, mais nous sommes tous conscients que c’est le dernier mois qui compte, alors pas question de lever le pied. » Face à eux, les « jaune et bleu » retrouveront une ancienne connaissance : Jono Gibbes, le nouveau directeur sportif rochelais passé par Clermont entre 2014 et 2017. Tous, à l’image de Sébastien Vahaamahina, louent l’exigence du néo-zélandais et savent la qualité du travail qu’il peut apporter à la Rochelle. «  Jono est très méticuleux. Comme tous les All-Blacks que nous avons connus, il est dans le détail, dans le moindre geste qui peut te faire gagner quelque chose et te faire prendre l’avantage sur ton adversaire. Il nous connait parfaitement et aura probablement à cœur de livrer une belle prestation ici au Michelin. » « Avec Jono, poursuit Franck Azéma, il y avait beaucoup d’échange et de partage. Il a une autre culture et une approche différente qui rendent les échanges constructifs. Ce sont ce genre de rencontres qui font grandir. » Cette semaine, les deux hommes seront face à face avec la même envie : gagner. Pour le coach des « jaune et bleu », « le bon début de saison n’est pas une finalité et il n’est pas question de gérer. Le Top 14 ne le permet pas ». Dans les semaines à venir, c’est de la constance dans l’état d’esprit conquérant affiché depuis le début de saison que le coach attend de son équipe. Pour une équipe qui n’a plus perdu depuis 3 mois (toutes compétitions confondues), la seule façon de s’inscrire dans cette constance est de rajouter une nouvelle semaine d’invincibilité au compteur…