Préparation

« Un nouveau défi nous attend ! »

image description

A 3 jours d’affronter l’Ulster dans son stade de Ravenhill, les avis sont unanimes parmi le staff et les joueurs : « un très gros défi nous attend vendredi soir » !

Car c’est peu dire que ce stade est une place forte du rugby irlandais où l’ASM Clermont Auvergne ne s’est jamais imposée. Rien ne devrait manquer en cette fin de semaine, ni la ferveur locale, ni l’ambiance rugby, ni l’humidité et la fraicheur d’une soirée de novembre à Belfast !

A la question de savoir ce qui les attend sur place, Alexandre Lapandry met surtout en avant « un gros combat, un défi de tous les instants face à une équipe qui ne lâche rien durant 80 minutes ». Paul Jedrasiak confirme, concernant les points forts de l’Ulster : « Une très bonne défense, agressive dans ses montées, très impliquée au grattage, dans les zones de rucks et experte dans la gestion des portés ». Enfin, Franck Azéma complète le tableau en insistant sur la « capacité de cette équipe à enchaîner de longues séquences de jeu à haute intensité, marqueur habituel du rugby irlandais ».

 

Tout ceci n’entame pas pour autant les ambitions auvergnates. Dans cette semaine de préparation réduite, la prime est à la récupération et après une entrée réussie dans la compétition contre les Harlequins au stade Marcel-Michelin, ce parfum si particulier de Champions Cup confère de l’enthousiasme à tout le groupe. La semaine de préparation est courte et il faut désormais, comme le souligne l’entraîneur clermontois « emmagasiner du jus pour préparer une rencontre où selon les standards européens il y aura une quinzaine de séquences de jeu supérieures à 1 minute contre 5 en moyenne en Top 14. Ensuite il conviendra d’élever tous les curseurs, dans l’agressivité, la discipline et la lucidité pour s’assurer d’une défense bien en place et être capable de profiter et de jouer au mieux toutes opportunités qui se présenteront ».

 

Tous les points compteront

Le programme est alléchant, mais ne laisse que peu de place aux approximations, dans un format de compétition très court, ou chaque point, chaque bonus aura son importance au moment du décompte final. Lorsque l’on interroge Greig Laidlaw sur ce 1er tour de Champions Cup, il se dit peu surpris par « la victoire à l’extérieur de l’Uster à Bath, tant cette poule s’annonce serrée ». Il en profite pour mettre en avant la « patte » de Dan McFarland l’entraineur actuel de l’Ulster, dont il loue les qualités et qu’il avait côtoyé il y a peu, en équipe nationale d’Ecosse.

Le décor est donc planté, le challenge de taille et même si tous les adversaires de cette poule sont de haut niveau, « l’Ulster à l’habitude de ces grands rendez-vous, était encore quart de finaliste l’an passé, et a sans doute pris un petit ascendant avec sa victoire à l’extérieur » note Franck Azéma.

 

C’est aussi cela, comme le souligne Alexandre Lapandry, « le privilège d’affronter dans cette compétition, ce qui se fait de mieux en Europe ! »