17 temps de jeu et 5 minutes de rab pour un quart !

image description

Les Auvergnats arrachent la qualification dans les toutes dernières secondes de cette rencontre où ils ont couru après le score du début à la fin. Sauvés par un essai de Kotaro Matsushima après une quinzaine de temps de jeu et une transformation victorieuse de Camille Lopez, les « jaune et bleu » ont fait preuve d’un caractère exceptionnel pour inverser la tendance et accéder au tour suivant où ils recevront le vainqueur de la rencontre entre le Munster et le Stade Toulousain. 

 

intermarche-banniere.jpg
 

Coventry (Ricoh Arena) temps doux, pelouse bonne, huis-clos. Clermont bat Wasps 25-27 (mi-temps : 20-14) Arbitrage de M.Murphy

Clermont :  3 essais de Bezy (12e), Ravai (19e) et Matsushima (80e), 2 pénalités (52e et 66e) et 4 transformations de Lopez (3) et Nanai-Williams (1).

WASPS : 3 essais de Odogwu (6e), Bassett (25e) et Harris (56e), 2 pénalités (39e, 40 e) et 2 transformations de Umaga.

 

mats-essai.jpg
 

 

La vivacité des Wasps perturbe les Clermontois 

 

Dès l’entame de ce huitième de finale, les Wasps imposent leur rythme et perturbent les Clermontois dans le jeu au sol mais aussi grâce à la liberté de leurs ailiers qui se proposent à l’intérieur et mobilisent des défenseurs. La défense subit et rate de nombreux plaquages à l’image de celui du centre Le Bourgeois qui déchire le rideau avant de fixer pour la bombe Odogwu qui file derrière la ligne seulement 6 minutes après le coup d’envoi. Clermont a du mal à entrer dans son match et frise la correctionnelle avec un essai justement refusé pour ballon échappé. Il faudra une relance de Matsushima pour réveiller les Clermontois qui traversent tout le terrain après un superbe relais de Damian Penaud qui envoie Bezy à l’essai. Malgré cet éclair et un deuxième essai auvergnat après un gros raté sur un renvoi au 22 des Anglais où ils subiront deux charges dévastatrices de Moala et Ravai (7-14 à la 19ème) , les Wasps ont la main sur cette première période et continuent de trouver des intervalles dans la défense clermontoise qui a du mal à canaliser l’énergie des Wasps. Une nouvelle fois percés dans la zone entre les avants et les trois-quarts, les Auvergnats voient passer l’ailier Bassett au milieu pour un essai imparable. Un nouveau frisson passera quelques minutes plus tard dans le dos des hommes de Franck Azéma lorsque Odogwu plonge derrière la ligne. Heureusement, un retour de Raka garde les Clermontois en vie et seules deux pénalités supplémentaires de Umaga donneront une avance de 6 points aux Anglais à la pause.

 

 

Moala.jpg
 

 

Le banc et le caractère font la différence 


Bousculés durant 40 minutes et en difficulté autant pour construire que pour tenir le ballon, les Clermontois prennent désormais l’initiative sur le jeu. A la 43ème minute, ils refusent même une pénalité très bien placée pour tenter la penal-touche. Une erreur (le ballon sera perdu) qu’ils ne renouvelleront pas puisqu’à la 52ème minute après une nouvelle phase de domination, Camille Lopez indique les poteaux et concrétise, ramenant les siens à 3 points. Malheureusement, sur le renvoi, les Auvergnats sont, à nouveau, en difficulté et se retrouvent acculés à leur ligne. Quelques pick and go auront raison de leur courage puisque Harris, le pilier adverse inscrit en force un essai synonyme de break. Les Auvergnats vont aussitôt montrer leur caractère en récupérant le ballon sur le renvoi (la spéciale de Damian Penaud) avant d’enfoncer le clou par Yato et Moala. L’essai sera refusé mais la pression est là et Camille Lopez se montre patient avant de récompenser les siens par une nouvelle pénalité. Les apports du banc ainsi que le leadership de Morgan Parra qui régulera le rythme d’une rencontre parfois bien trop débridée appuieront la domination auvergnate de cette fin de match. Un précieux contest de Thibaud Lanen, une fin de match XL de Fritz Lee sont des indicateurs encourageants… mais le temps défile et le tableau d’affichage est toujours à l’avantage des anglais. Il faudra tout… et même un peu plus pour que les hommes de Franck Azéma qui eurent toutes les difficultés à tenir le ballon durant ce match sortent une dernière action à 17 temps de jeu qui verra Kotaro Matsushima prendre ses responsabilités et un tout petit intervalle pour offrir à Clermont l’égalisation de longues minutes après la sirène. Camille Lopez ne tremble pas et offre-lui la qualification en voyant la transformation entre les perches de la Ricoh Arena.

 

Il fallait avoir le cœur bien accroché pour tenir dans cette fin de match suffocante où les Auvergnats, à force de caractère, sont allés chercher une qualification longtemps improbable tant les approximations dans leur jeu furent pénalisantes. Au bout du bout, Camille Lopez et ses hommes repartent victorieux d’une équipe des Wasps rapide et dynamique qui les aura bousculés longtemps avant de subir et de se mettre à la faute. 

 

ravazi.jpg
 

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne :

1.Ravai, 2.Pélissié, 3.Ojovan, 4. Jedrasiak, 5.Vahaamahina, 6. Cancoriet, 7.Fischer, 8.Lee, 9.Bézy, 10.Lopez (cap), 11.Raka, 12.Fofana, 13.Moala, 14.Penaud, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Fourcade, 17.Bibi Biziwu, 18.Slimani, 19. T.Lanen, 20. Yato, 21.Parra, 22. Nanai-Williams, 23.Betham

 

Pour le WASPS:

1.Harris, 2.Taylor, 3.Brookes, 4.Launchbury (cap), 5.Rowlands, 6.Gaskell, 7.Young, 8.Shields, 9.Robson, 10.Umaga, 11.Bassett, 12.Le Bourgeois, 13.Fekitoa, 14.Odogwu, 15.Minozzi

Remplaçants : 16.Oghre, 17.Owlett, 18.Toomaga-Allen, 19.Vailanu, 20.Willis, 21.Wolstenholme, 22.Gopperth, 23.Kibirige