Résumé de match

40 points pour la huitième fois de la saison au Michelin…

image description

Les hommes de Franck Azéma valident un nouveau succès qui leur permet de reprendre provisoirement la tête du Top 14. Dans un match débridé, parfois brouillon, les Clermontois ont, dans le sillage d’un Greig Laidlaw excellent, trouvé des brèches dans une défense bordelaise dépassée par le volume de jeu des Auvergnats. Sur les onze premières réceptions de la saison au Michelin, les Clermontois ont franchi à huit reprises la barre des quarante points : Impressionnant !

 

190216-moala-2.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux et ensoleillé, pelouse excellente, 17 430 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat Union Bordeaux Bègles 40-15 (mi-temps : 16-8). Arbitrage Monsieur Ruiz
Pour Clermont : 4 essais de Fischer (22e),  Yato (58e), Jedrasiak (65e), Lapandry (80e), 4 pénalités (11e, 16e, 40e, 44e) et 4 transformations de Laidalw

Pour Bordeaux : 3 essais de Connor (2e), Radradra (62e), Gimbert (80e) 1 pénalité (38e) et 1 transformation de James.

Carton Jaune : Païva (antijeu, 43e)

Carton Rouge : Connor (jeu dangereux, 54e)

 

190216-laidalw-ubb-2.jpg
 

Greig Laidlaw fait le boulot

Pour ce match de reprise et sous une première chaleur auvergnate pesante pour les organismes, les premières minutes furent émaillées de nombreuses approximations et d’innombrables turnovers. L’un d’eux envoya le véloce ailier bordelais Connor derrière la ligne clermontoise après seulement deux minutes de jeu. Pas de quoi affoler les hommes de Franck Azéma qui sont patiemment revenus dans la rencontre sous les charges de leurs avants dominateurs. Un premier mouvement et une mêlée conquérante ajoutés à la précision diabolique du lutin écossais (100% aujourd’hui) et les Auvergnats repassaient devant après deux coups de pied de Laidlaw. (6-5 à la 16ème). La domination de Clermont s’installe au fil de cette mi-temps où George Moala affole les Bordelais à chacune de ses interventions. La troisième ligne des « jaune et bleu » est dans tous les bons coups et Damien Chouly s’échappe à la vigilance bordelaise avant de retrouver Fischer qui inscrit son premier essai avec Clermont. Les deux buteurs, Laidlaw et James, terminent cette première période décousue par un mano à mano en inscrivant chacun une pénalité supplémentaire portant le score à 16 à 8 à la pause.

 

190216-grosso.jpg
 

En infériorité numérique, l’UBB perd le fil !

Dès la reprise, les Auvergnats montent le curseur de la précision et sont tout proches d’inscrire un magnifique essai de 80 mètres après de belles passes après contact de Moala, Laidlaw, Jedrasiak et Betham… Mais une grossière faute du pilier de l’UBB, Paiva privera le public du Michelin de cet essai supplémentaire et enverra le bordelais sur le banc durant 10 minutes. Les affaires des Girondins se corseront encore un peu plus à la 53ème minute lorsque Blair Connor reçoit un carton rouge pour un déblayage dangereux. A 13, Bordeaux ne peut plus lutter face aux assauts clermontois qui se multiplient et sur une nouvelle inspiration de Moala la différence est faite. Elle enverra Peceli Yato sprinter le long de la ligne de touche pour un essai offert par un joli coup de pied de Nanaï-Williams. Les Bordelais récupèrent leur pilier et quelques ambitions puisque sur une de leurs rares offensives de la seconde période, Semi Radradra profite d’une conquête en touche de son alignement et d’une belle passe après contact pour déposer sa carte de visite à la défense auvergnate. 26-15 à l’heure de jeu… L’espoir girondin est de courte durée puisque sur l’action suivante, les hommes de Franck Azéma répliquent… et de quelle manière ! Une succession de passes après contact entre Grosso et Lamerat dans un jeu à trois qui finit par ouvrir un magnifique intervalle à Paul Jedrasiak qui file droit vers la ligne d’en-but. Les Clermontois continuent de produire et de régaler le Michelin ; ils seront récompensés à la 79ème minute par un essai d’Alexandre Lapandry, précieux dans ses soutiens et tout heureux de passer la ligne pour son retour à la compétition. Greig Laidalw s’empresse de transformer (et de valider un 100% ainsi qu’une prestation majuscule) dans l’objectif de se donner une chance d’aller chercher le bonus offensif. Mais les Bordelais les priveront à la fois de cet espoir, et des derniers points de la rencontre puisqu’ils récupèrent la dernière munition et la convertissent par un essai de Gimbert qui ne change finalement rien (et dont la transformation ratée…laissera, de longues minutes, un doute sur le score final).

 

Dans ce faux doublon et dans le sillage d’un Laidlaw en forme internationale, les Clermontois font le boulot en inscrivant pour la huitième fois de la saison au Michelin la barre des 40 points ! Un franc succès qui relance les hommes de Franck Azéma vers les hauteurs du championnat qu’ils devront défendre dès la semaine prochaine sur la pelouse lyonnaise pendant que le demi de mêlée écossais et aussi Etienne Falgoux (appelé à rejoindre le XV de France en raison de la blessure de Dany Priso) feront partie des 8 joueurs retenus pour la troisième journée du Tournoi des 6 Nations.     

 

falgoux.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Zirakashvili, 4.Timani, 5.Jedrasiak, 6.Chouly (cap), 7.Fischer, 8.Yato , 9.Laidlaw, 10.Nanaï-Williams, 11.Grosso, 12. Naqalevu, 13.Moala, 14.Betham, 15.Abendanon.
Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Kakabadze, 18.Van Der Merwe, 19.Lapandry, 20.Cassang, 21.Ezeala, 22.Lamerat, 23.Simutoga.

Pour l’Union Bordeaux-Bègles

1.Paiva, 2.Pelissié, 3.Cobilas, 4.Galarza, 5.Douglas, 6.Diaby, 7.Roumat, 8.Amosa, 9.Lesgourgues, 10.James, 11.Buros, 12.Dubié, 13.Radradra, 14.Connor, 15.Ducuing.

Remplaçants : 16.Maynadier, 17.Afatia, 18.Peterson, 19.Houston, 20.Gimbert, 21.Meret, 22.Tamanivalu, 23.Tabidze.