Arthur Iturria passe le Quizz du confinement

image description

Le troisième ligne des Jaune et Bleu, Arthur Iturria, a troqué ses crampons contre des chaussures de chantier durant cette période de confinement. Il occupe son temps entre maçonnerie, terrassement et travaux divers de quoi garder les pieds sur terre dans cette période sans rugby. 

 

Le joueur avec qui tu voudrais être confiné ?
Yohan (Beheregaray), il est fan de bonne bouffe et on a plein de points communs, les mêmes délires.
 

Le joueur avec qui ce serait un enfer ?
Damian, il doit être bien insupportable en confinement, il doit être scotché à son portable et ça doit être compliqué de lui faire faire quelque chose. Je ne le sens pas très actif !
 

A ton avis le champion du confinement c’est qui ?
Camille Lopez, je pense que c’est le bon élève du confinement. Il semble écouter toutes les consignes et les appliquer à la lettre. La plupart des « anciens » du club fonctionnent comme ça … ils se rapprochent des populations à risques ils ont peur pour leur santé !  (Rires)

 

Le pire moment de la journée ? 
Le soir quand je vais me coucher. J’ai du mal à m’endormir en ce moment. Je me dépense moins donc c’est difficile de trouver rapidement le sommeil.

 

Le meilleur ?
Le repas ! Comme tous les avants ! 
 

Ton activité inavouable du confinement / ta nouvelle passion ? 
Je bricole à fond 9h-19h! J’ai fait de la maçonnerie, de la pose de grillage, de l’enduit, du terrassement, une cuisine d’extérieur, de la peinture… Je suis prêt à me recycler dans mon entreprise « Iturria tous travaux ».  
 

Ta série ? 
J’ai bien aimé Outer Banks (Netflix), j’ai regardé aussi Toy Boy (Netflix, une série espagnole) c’est un peu ado mais ça passe et le Bureau des Légendes (Canal +) 

 

Ta musique ?
HIRU SOINU, de la musique basque que je mets pendant mes travaux
https://www.youtube.com/watch?v=8zUHcABOu2s

 

Tu as multiplié ton temps de sieste par…
Pas de sieste, je bosse !

 

Ton plat ? 
Souvent des plats avec du Quinoa, avocats, féta… j’aime bien quand il fait chaud. Pour la viande : agneaux, côtes de bœuf.

 

Ce qui te manque le plus ? 
Voir mes amis basques ou, ici, à Clermont de façon libre. Aller se promener en ville, boire un café…

 

La prépa physique durant le confinement c’est ?
J’ai fait les 15 premiers jours puis j’ai coupé les deux semaines suivantes. Je fonctionne un peu en mode alternatif, mais de toute façon comme nous allons avoir une longue période de préparation ça ne sert à rien de se focaliser là-dessus maintenant. J’ai perdu du poids durant le confinement, je me prépare donc à souffrir pour le reprendre durant la préparation. C’est comme ça, je n’ai pas une morphologie à faire 120 kg, le naturel revient vite et pour reprendre les kilos perdus cela demandera de gros efforts. Je sais à quoi m’attendre !

 

Ton niveau d’anxiété / d’hypochondriaque ? 
Proche du néant ! Je fais confiance à ceux qui doivent gérer ça.

 

Le truc le plus étrange que tu ais fait en cette période ?
Aller courir 10 km tout seul en plein centre-ville. Ce n’est pas vraiment un truc que je fais habituellement.
 

Un livre pour occuper tes journées ?
Je n’ai pas le temps, je bosse ! (Rires)

 

Une application pour passer le temps…
FiFa20 m’a fait passer un peu de temps en début de confinement. J’ai remarqué que beaucoup se revendiquaient Champions … mais je n’ai pas vu de grandes stars derrière les manettes.

 

Ta tenue officielle du confinement ? 

Short de Rugby, Tee-Shirt et chaussures de chantier.

 

Ton meilleur conseil pour le confinement ? 
Être patient et organiser ses journées pour avoir toujours de l’occupation. 
 

La sortie du confinement, tu la vois comment ? 
Progressive. Je ne pense pas que les gens sortent et se baladent comme avant pour le plaisir. Cela va laisser des traces, les gens vont, probablement, dans un premier temps, se limiter à l’essentiel. 

 

Et pour le Rugby ?

Compliqué et long. On a déjà quelques précisions sur les tests et le protocole de reprise. Le temps de remettre tous les corps d’aplomb va nous occuper pendant plusieurs mois, le contact ne viendra qu’après. Il ne faudra pas être pressé. On avance un peu dans l’inconnue, on devra s’adapter.