Aurélien Rougerie en chiffres…

image description

Lors de cette semaine où la ligne éditoriale sera en grande partie consacrée à Aurélien Rougerie, nous avons modifié notre rubrique en chiffres pour rendre hommage à sa carrière exceptionnelle à travers quelques statistiques. Roro en chiffres…

1 seul club ! A l’heure du professionnalisme, même s’il ne manque jamais de rappeler qu’à ses débuts le Rugby Pro n’était qu’au stade du balbutiement, les joueurs actuels sont très rares à faire toute leur carrière dans le même club. C’est le cas pour Aurélien qui malgré plusieurs sollicitations, n’a jamais choisi de quitter l’ASM où sa fidélité ira au-delà de sa carrière sportive puisqu’il intégrera de nouvelles fonctions dès la saison prochaine.  

1 seul carton rouge et seulement 8 cartons jaunes lors de ces 19 années de carrière. Aurélien n’a reçu qu’un seul carton rouge lors d’un déplacement à Agen en 2007 (pour un deuxième carton jaune reçu dans la même rencontre). Son dernier carton jaune remonte en novembre 2011 pour la réception du Stade Français.

1 drop dans sa carrière ! En voilà une statistique originale. En effet, Aurélien Rougerie a bien mis un drop dans sa carrière. C’était en octobre 2006 lors d’un derby face au CA Brive (remporté au final 44 à 3) mais avant cela à la 29ème minute alors que le score était de 13 à 3, le trois-quarts aile clermontois a tenté et réussi le seul et unique drop de carrière d’une quarantaine de mètres et en moyenne position. Son pourcentage de drop est donc de 100% sur l’ensemble de sa carrière c’est pour cela qu’il s’est juré de ne plus en tenter d’autres…

9 entraineurs et 3 présidents ! Durant ses 19 ans de carrière, Aurélien a été coaché par 9 entraineurs : Victoir Boffelli (1999-2000), Tim Lane (2000-2001), Steve Nance (2001-2002), Laurent Travers (2002-2003), Alain Hyardet (2003-2004), Olivier Saisset (2004-2005), Philippe Agostini (2005-2006), Vern Cotter (2006-2014) et Franck Azéma (2014-2018) ; et connu 3 Présidents, Jean-Louis Jourdan (1996-2004), René Fontès (2004-2013) et Eric de Cromières (depuis 2013).

24 matches face au Stade Toulousain ! Avant son dernier match samedi face aux « rouge et noir », Aurélien Rougerie a joué 24 matches face au Stade Toulousain (pour 8 essais inscrits). Le premier fut joué en avril 2001, il y a 17 ans lors d’une victoire auvergnate à Toulouse sur le score de 24 à 29.

31 licences en « jaune et bleu » ! La longévité d’Aurélien Rougerie et tout simplement incroyable. C’est à 6 ans, qu’il signe sa première licence à l’ASM après quelques essais au Basket. A 18 ans, il porte pour la première fois le maillot de l’équipe première le 17 aout 1999 (Samuel Ezeala n’était pas encore né !) lors d’un match de Coupe de France face à Brive, puis la semaine suivante en championnat lors d’un déplacement à Périgueux. Il ne le quittera plus et passera 19 saisons avec l’équipe professionnelle.

48 Clermontois en sélection nationale avec lui ! On mesure la longévité d’un joueur aux générations de joueurs avec qui il a évolué. Aurélien a joué avec plus de 500 joueurs  sous le maillot auvergnat, parmi eux 39 ont porté le maillot tricolore : (par ordre alphabétique) Alexandre Audebert, David Attoub, Olivier Azam, Benoit Baby, Julien Bonnaire, David Bory,Olivier Brouzet,  Jean-Marcellin Buttin, Judicaël Cancoriet, Raphaël Chaume, Damien Chouly, Arnaud Costes, Vincent Debaty, Thomas Domingo,Lionel Faure, Anthony Floch, Wesley Fofana,Alessio Galasso, Rémy Grosso, Bob Heyer, Arthur Iturria, Loïc Jacquet, Paul Jedrasiak, Benjamin Kayser, Daniel Kotze, Rémi Lamerat, Alexandre Lapandry, Camille Lopez, Olivier Magne, Jimmy Marlu, Julien Malzieu, Tony Marsh, David Merceron, Olivier Merle,Arnaud Mignardi, Pierre Mignoni,  Noa Nakaitaci, Morgan Parra, Alexandre Peclier, Damian Penaud, Julien Pierre, Thibault Privat, Rabah Slimani, Cédric Soulette,Scott Spedding, Sébastien Vahaamahina, Elvis Vermeulen, Sébastien Viars.

134 essais inscrits en « jaune et bleu » ! Evidemment personne n’a jamais fait mieux sous les couleurs de l’ASM. Aurélien a inscrit un essai (au moins) lors de chacune de ses saisons à Clermont avec une mention particulière pour la saison 2001-2002 (la plus prolifique) avec 18 réalisations sous le maillot auvergnat et 6 avec l’équipe de France. Il est, à ce jour, le meilleur réalisateur du club devant Philippe Saint André (119 essais) et Naipolioni Nalaga (105 essais). Derrière Vincent Clerc et Laurent Arbo (100 essais inscrits) il est le troisième meilleur réalisateur de l’histoire du championnat de France avec 96 essais inscrits.

418 matches avec Clermont ! Aurélien Rougerie jouera samedi soir son 418ème match avec son club de toujours… son 498ème si l’on ajoute les 76 sélections en équipe de France et les 4 rencontres disputées avec les Barbarians. Il n’est pourtant pas le joueur ayant disputé le plus de match avec Clermont puisque, Eric Nicol, le demi d’ouverture des années 1985-2001 a disputé 437 matches avec les « jaune et bleu »… arrivent ensuite Philippe Marocco (387 matchs), Fabrice Heyer (364) Alexandre Audebert (344) et Elvis Vermeulen (334).

29513 minutes jouées en « jaune et bleu » ! Soit près de 21 jours complets si l’on met bout à bout son temps de jeu : colossal ! Colossal comme les 1553 minutes de jeu en moyenne par saison tout au long de sa carrière. Pour en prendre conscience il suffit de regarder le temps de jeu de cette saison : un seul joueur dépasse son temps de jeu moyen sur 19 saisons ! : Fritz Lee avec 1704 minutes jouées avec Clermont depuis le coup d’envoi de la saison 2017-2018.

à lire aussi