Préparation

Bien récupérer pour mieux se préparer au déplacement londonien

image description

Après le match à haute intensité de samedi dernier contre l’Ulster, les esprits étaient encore, en ce début de semaine, à la récupération physique. La journée supplémentaire de repos accordée par le staff sportif ne semblait pas être du luxe. « On est bien mâché, ça a bien tapé… mais on est bien contents ! » résumait Alexandre Lapandry, l’un des artisans de cette dernière victoire, pour ouvrir le point presse du jour.

Même s’il n’y a pas de blessure sérieuse à déplorer dans les rangs clermontois, les stigmates du duel irlandais sont encore présents. Le combat fut en effet intense, et personne ne s’en étonnera, mais l’ASM Clermont Auvergne a su y répondre, jusqu’à dompter un adversaire qui avait pourtant dans l’idée « de faire un coup au Michelin ». Au-delà de l’aspect purement physique, Franck Azéma insiste sur « la solidarité exprimée en 1ère mi-temps, dans un contexte difficile de blessure pour Arthur Iturria et de carton jaune sévère pour Morgan Parra. Une volonté collective de ne rien céder et même de produire du jeu. Un moment important de ce match ». Le fait est que, de ne pas prendre de point durant la période d’infériorité numérique et finalement de tourner avec un seul point de retard à la pause, a conforté le moral des troupes et permis d’entamer la seconde avec les meilleures intentions et un mental gonflé à bloc. C’est sur ces bases que le coach auvergnat a construit sa semaine de travail : « Nous devons nous concentrer sur notre capacité à enchaîner les matches à ce niveau. Pour cela il est important de bien maitriser le contenu de la semaine, afin de garder de la fraîcheur physique et mentale ».

 

Objectif : ¼ de finale au Michelin

Le déplacement au Stoop ne sera sûrement pas une promenade de santé. Isaia Toeva souligne que paradoxalement « il est toujours difficile d’affronter une équipe qui n’a rien à jouer, et donc aucune pression ». D’autant, comme le précise Rabah Slimani « que le match sera totalement différent du match aller au Michelin, car ils ont depuis récupéré tous leurs mondialistes (dont les emblématiques piliers Jo Marler et Kyle Sinckler), et l’effectif est au complet ». Après leur victoire la semaine passée à Bath (25-19), les Harlequins auront sans doute à cœur de préparer contre Clermont, et de la meilleure des manières la réception des Saracens la semaine suivante. « Ils ont besoin de confiance et de rester consistants » prévient Franck Azéma. « On le sait, ce sont des anglais, ils ne lâchent jamais rien, à nous de ne pas tomber dans le piège » complète Alexandre Lapandry.

Car l’objectif est clair, mettre toutes les chances de son côté pour espérer disputer un quart de finale à domicile, même si cela dépend également du résultat entre les Saracens et le Racing 92 qui se jouera le lendemain. « On se moque de ce que font les autres, l’important pour nous est de se focaliser sur notre performance » martèle l’entraineur des « Jaune et Bleu ».  Rabah Slimani, comme Isaia Toeava insistent de leur côté sur l’importance et le plaisir de jouer des phases finales à domicile, surtout quand l’on sait l’ambiance qui régnait ce week-end dans le « Michelin ». Une motivation de plus, si cela était nécessaire, pour l’ensemble du groupe.

L’ASM Clermont Auvergne disputera, quoi qu’il en soit, début avril, son 10ième quart de finale de Champions Cup et confirme sa régularité au sommet de l’élite européenne. Même si nous ne connaissons pas encore le tableau des phases finales de cette compétition, il est clair qu’un quart de finale à domicile serait particulièrement apprécié de tous. « On sait qu’ici à Clermont, en Auvergne, lorsque l’on donne à ce public, il nous le rend de façon décuplée. Pour eux comme pour nous ce serait une belle occasion de partage » conclut Franck Azéma.

Cela devra donc passer par un voyage gagnant outre-Manche.

 

 

8Y1A8527.JPG