Clermont écarte les Quins et rejoint la Rochelle en Finale !

image description

Dans un Michelin surchauffé, les hommes de Franck Azéma décrochent leur billet pour la finale de la compétition européenne après avoir fait une grosse partie du boulot lors d’une première mi-temps parfaitement maitrisée par l’efficacité de la conquête et le réalisme des trois-quarts. Plus inconstants lors du deuxième acte, ils gardent toutefois la maîtrise de la rencontre et s’offrent une place en finale de la Challenge Cup où ils retrouveront les Rochelais vainqueurs de Sale un peu plus tôt dans l’après-midi.

 

190420-quins-lopez.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps chaud et ensoleillé, pelouse excellente, 17 923 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat les Harlequins 32-27 (mi-temps : 26-8). Arbitrage Monsieur Lacey (Irl)
Pour Clermont : 2 essais de Lee (34e) et Penaud (36e), 2 drops de Lopez (10e et 26e) 4 pénalités (29e, 44e, 48e et 54e) et 2 transformations de Parra.

Pour les Harlequins: 4 essais de Brown (39e), Robshaw (58e), Lang (66e) et Dombrandt (80e), une pénalité (13e) et 2 transformations de Smith.

 

190420-quins-mola.jpg
 

Clermont fait le break avant la pause !

Devant un public clermontois extraordinaire, cette demi-finale débuta par un solide bras de fer entre deux défenses bien organisées. Face au rideau anglais, les Clermontois se sont montrés prudents et patients. Ce sont donc les maîtres à jouer des « jaune et bleu » qui ont pris les choses en mains en faisant preuve de réalisme. Camille Lopez claque deux drops qui ouvrent le compteur auvergnat. Morgan Parra concrétise lui une phase de domination de ses avants pour porter le score à 9 à 3 à la demi-heure de jeu. Sur le terrain, les chocs sont impressionnants entre deux équipes bien décidées à ne rien lâcher. Dominateurs dans les phases de conquête, les hommes de Franck Azéma prennent progressivement l’avantage sur leurs adversaires et avancent dans le camp des Quins. Dans le sillage d’une paire de centres Moala - Fofana, aussi précise que puissante, Clermont parvient à jouer dans le dos de la défense des Harlequins et enchaine les temps de jeu en se rapprochant de la ligne. Morgan Parra gère le tempo et lance Fritz Lee, lancé comme une balle, dans l’en-but anglais pour le premier essai de cette demi-finale (16-3). C’est la bonne période pour les hommes de Franck Azéma qui profite du temps faible des visiteurs pour appuyer là où ça fait mal : en touche notamment. C’est d’ailleurs sur un ballon récupéré par Alexandre Lapandry dans l’alignement que Clermont fait le break. Aussitôt écarté par Camille Lopez vers George Moala qui s’extrait du premier plaquage Damian Penaud hérite de ce ballon de récupération et l’exploite à merveille en poussant au pied et en faisant parler sa pointe de vitesse. Mike Brown, pourtant excellent tout au long de la rencontre, n’est pas invité dans ce sprint improvisé. L’ailier tricolore dépose tout le monde et file derrière la ligne. Même si les Quins répliquent aussitôt par un essai de Mike Brown, les Auvergnats ont la main sur cette rencontre et enquillent une nouvelle pénalité par un Morgan Parra d’une précision diabolique pour tourner en tête sur le score de 26 à 8.

 

190420-quins-iturria.jpg
 

Un trou d’air sans conséquence

Revenus avec les mêmes intentions sur la pelouse d’un Michelin toujours aussi porteur, les Auvergnats ne lâchent pas leur emprise et continuent d’appuyer au niveau de la conquête où le travail de Falgoux sur Sinckler, le droitier du XV de la Rose, commence à couter cher aux Anglais qui encaissent une nouvelle pénalité puis une autre après un rush de Raka. Le buteur clermontois, en métronome, passe tout pour porter le score à 32 à 8 à la 54ème minute de la demi-finale. Il reste une grosse vingtaine de minutes à jouer et l’ASM mène de 24 points, on se dit que rien ne peut arriver aux Clermontois et cela même si le capitaine Robshaw sonne la charge pour un essai qui redonne de l’entrain à ses joueurs. Comme c’est devenu une habitude au Michelin, le jeu s’emballe, cela va dans tous les sens et les Auvergnats ne parviennent plus à mettre la main sur un ballon qui vole de mains en mains et change de camp à presque tous les temps de jeu. Les Anglais profitent de ce moment d’euphorie et aussi de fébrilité clermontoise pour revenir un peu plus près. Sur un jeu au pied dans le dos de a défense de l’ASM, une hésitation du troisième rideau clermontois offre un essai « casquette » à Lang qui surgit. Le souffle des Anglais se rapproche, et vient même chatouiller la nuque des « jaune et bleu » en toute fin de match lorsque un ballon porté ramène les visiteurs à 5 points. Il ne reste plus qu’une action à jouer, le Michelin est en apnée lorsque Damian Penaud s’élève plus haut que tout le monde pour aller capter le renvoi synonyme de victoire et de qualification pour la finale.

Comme face au Racing, les Clermontois, dominateurs en conquête et réalistes, auraient probablement pu se mettre à l’abri plus tôt et s’éviter une fin de match stressante. L’essentiel est préservé puisque les hommes de Franck Azéma prendront la direction de Newcastle pour une finale franco-française où ils retrouveront les Rochelais de Jono Gibbes dans trois semaines.

 

190420-quins-parra.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Slimani, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6.Iturria, 7.Lapandry, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.Lopez, 11.Raka, 12.Fofana, 13. Moala, 14.Penaud, 15. Tuicuvu.
Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Kakabadze, 18.Simutoga, 19.Jedrasiak, 20. Chouly, 21.Laidlaw, 22. Nanaï-Williams,  23.Betham.

Pour les Harlequins

1.Marler, 2.Buchanan, 3.Sinckler, 4.Symons, 5.Glynn, 6.Clifford, 7.Robshaw (cap), 8.Dombrandt, 9.Hidalgo-Clyne, 10.Smith, 11.Walker, 12.Tapaui, 13. Alofa Alofa, 14.Chisholm, 15.Brown.

Remplaçants : 16.Elia, 17.Auterac, 18.Ibuanokpe, 19.South, 20.Kunatani, 21.Saunders, 22.Lang, 23.Saili.