Club

Clermont 2025, un projet et des ambitions

image description

Lors d’une conférence de Presse, Jean-Michel Guillon accompagné de Jono Gibbes et Didier Retière ont exposé le projet pour les années à venir positionnant l’ASM comme référence avec l’ambition d’aller chercher le premier titre européen d’ici 2025 et de jouer le championnat dès la prochaine saison.

 

Avant de rentrer dans le détail du projet Clermont 2025, le président de l’ASM Clermont Auvergne à dresser le bilan de la dernière saison exprimant la déception d’avoir « terminé la saison prématurément vis-à-vis des standards d’exigence du club » annonçant également un bilan comptable négatif sur l’exercice 2021-22. Le président s’est ensuite projeté sur l’avenir avec ambition exprimant des objectifs « de retour à l’équilibre financier en retrouvant les phases finales » et les bénéfices associés mais aussi « en maintenant le niveau de partenariat dans une période économique toujours difficile et enfin en ayant l’ambition de retrouver de la croissance au niveau des recettes billetterie. » C’est dans ce contexte que le plan #Clermont2025 a été annoncé par le président clermontois avec 5 branches et leviers d’action.

Clermont 2025, l’ASM comme référence

Le premier concerne le sportif avec l’objectif d’une « équipe leader » détaillé par Jono Gibbes qui a débuté sa présentation par un constat sans chercher d’excuses mais des explications soulevant « le manque de profondeur de son effectif » qui a réduit son management, empêchant le manque d’intensité à l’entrainement, le manque de concurrence et des surexpositions qui ont accentué les blessures. Pour en finir avec cette année de transition, Jono a déjà entamé le travail faisant un état des lieux qui lui a permis de choisir ses hommes et d’annoncer 13 prolongations depuis novembre (Giorgi Beria, Yohan Beheregaray, Thibaud Lanen, Killian Tixeront, Marvin O’Connor, Apisai Naqalevu, Daniel Bibi Biziwu, Sébastien Vahaamahina, Lucas Dessaigne, Gabin Michet, Théo Giral, Thomas Rozière et Cheikh Tiberghien) puis l’officialisation de 7 recrues : Anthony Belleau, Jules Plisson, Loïc Godener, Irae Simone, Julien Heriteau, Alex Newsome et Bautista Delguy et l’évolution de son staff avec les arrivées de Jared Payne (coach de la Défense), Julien Ledevedec (coach de la touche) et la réorientation de Benson Stanley (coach des Skills). Des changements pour bâtir un collectif fort permettant aux X Factor de s’exprimer au sein d’un groupe où l’intensité va augmenter tout au long de la semaine persuadé que « seul le travail explique la performance ».

 

220609-jono.jpg
 
 

Didier Retière a, par la suite, affirmé la volonté de l’ASM de suivre le chemin « d’un club formateur » où les deux institutions ASM et ASM CA retrouve une même entité formalisant « des plans individuels de formation et d’éducation tout au long du cursus des joueurs ». « Les Espoirs qui seront pris en charge par Elvis Vermeulen de retour au club », doivent devenir la vitrine de la formation et des apprentis joueurs professionnels (dont les U18 seront accompagnés par Viktor Kolelishvili), ils seront aidés par un nouveau dynamisme impulsé par le Rugby à 7 qui va dans les prochaines semaines prendre une orientation novatrice pour un club de Top 14 avec là aussi l’ambition de briller bien au-delà des frontière de l’Auvergne (Paul Albaladejo est recruté dans cette mission Seven) . Didier a ensuite affiché l’ambition de positionner « l’ASM comme un club rayonnant », fort des relations fortes avec les clubs locaux, il sera question de développer l’écosystème pour que chacun puisse ouvrir les possibilités d’épanouissement mais aussi « en développant un réseau de coopérations nationales et internationales capables d’élargir les compétences de chacun ». Enfin, la commission de recherche et de développement de l’ASM sera réactivée pour relancer l’innovation.  

 

220609-didier.jpg
 

 

Jean-Michel Guillon a repris la main pour détailler les relations entre le club et le territoire dans une double relation où « le club est supporté par celui-ci » avec l’objectif d’élargi la base de ses supporters et de ses partenaires mais aussi « en développant le business hors match ou en explorant les nouvelles sources de revenus digitaux ». Mais aussi dans une relation où l’ASM est un acteur majeur de son territoire à travers la Fondation ASM Impulsion qui verra bientôt le jour ou dans son rôle « de leader économique, sociétal et sportif sur le territoire dans le but de participer au rayonnement extérieur et à l’image de la Région ».

« L’ensemble de ce plan détaillé devant la presse relance le club dans une politique économique et sportive ambitieuse avec dès la saison prochaine l’ambition de jouer le titre en Top 14 et d’ici 2025 d’aller chercher le titre européen qui manque encore au palmarès de l’ASM ».  

 

220609-groupe.jpg