Clermont capitule face aux attaques du Racing

image description

Trop fébriles défensivement pour exister face à une équipe du Racing qui avait besoin de réagir après 4 défaites consécutives, les Clermontois ont encaissé sur la pelouse de la Paris Défense Arena leur plus lourde défaite de la saison. Les hommes de Franck Azéma laissent aux Franciliens la place sur le podium et devront retrouver de la solidité et de la cohésion avant de recevoir des Toulonnais qui viendront au Michelin jouer la qualification.

 

intermarche-banniere.jpg
 

 

La Défense (Paris La Défense Aréna) intérieur, pelouse synthétique, huis-clos. Le Racing bat Clermont 45-19 (mi-temps : 31-19) Arbitrage de M.Poite

Clermont : un essai de Ravai (22e), 4 pénalités (6e, 15e, 28e, 30e) et une transformation de Parra.

Racing : 6 essais de Beale (8e et 9e), Thomas (19e), Le Guen (38e), Fickou (43e) et Taofifenua (67e), une pénalité (26e) et 6 transformations de Iribaren

 

bezy-light.jpg
 

 

La défense clermontoise dépassée par les relances du Racing

Les Clermontois ont offert une entame de match en trompe l’œil où ils vont déployer des trésors d’énergie pour mettre de la pression sur cette équipe du Racing et tenir le ballon sur de longs temps de jeu pour récupérer une première pénalité après 6 minutes de jeu. Le Racing aura besoin de beaucoup moins de temps pour concrétiser leurs possessions puisque dès le renvoi, Thomas passe en revue la défense clermontoise avant de transmettre à Beale qui marque sans opposition. Les Auvergnats n’ont pas le temps de se remettre de cette erreur que la deuxième arrive aussi vite. Sur le renvoi, en deux passes, le ballon file sur l’aile de Teddy Thomas qui s’amuse à nouveau avec la défense clermontoise avant de transmettre à son arrière. En 90 secondes, les « jaune et bleu » ont mis à terre leurs 10 minutes d’effort et sont menés 14-3. Les Auvergnats gardent la tête hors de l’eau grâce à la réussite de Morgan Parra (encore à 100% aujourd’hui) qui colmate, comme il peut, en concrétisant les avancées clermontoises dans le camp du Racing. Mais cela ne suffit pas puisque la défense clermontoise est en perdition dès que le ballon circule dans la ligne d’attaque des « ciel et blanc » qui brêchent sur tous leurs ballons. Teddy Thomas s’échappe et file aplatir le troisième essai de son équipe dès la 18ème minute. Peni Ravai inscrira bien un essai après une penal-touche et quelques pick and go mais cela ne suffit pas à remettre Clermont dans le sens de la marche. Les hommes de Franck Azema sont trop fébriles et même si l’engagement n’est pas remis en cause, l’organisation défensive est dépassée dès que les Racingmen arrivent à jouer dans le désordre. Après 2 nouvelles pénalités de Parra qui cachent un peu la misère pour rapprocher l’ASM à 5 points, le Racing profite d’un nouveau ballon de relance pour déchirer à nouveau la ligne de trois-quarts auvergnate avant la pause. Russell profite d’un ballon facilement rendu au milieu du terrain pour faire la différence et mettre la défense adverse sur les talons… quelques passes plus tard, le talonneur Le Guen pointe le quatrième essai des siens au moment où retentit la sirène. 

 

parra-light.jpg
 

 

Pas un point marqué et deux nouveaux essais encaissés lors du deuxième acte 

Dès la reprise, Clermont laisse filer son premier ballon et redonne la main au Racing. Les hommes de Laurent Travers vont en profiter pour reprendre le fil de leur match dans le sillage d’une ligne d’attaque tranchante qui va faire mouche sur sa première occasion. Après une conquête assurée, la paire Vakatawa – Fickou perce à nouveau et file sur quarante mètres. Un nouveau coup de poignard dans le dos des Auvergnats qui ne vont pas trouver de solution pour refaire surface. Tenus dans leur camp par des Racingmen sûrs de leur jeu, les « jaune et bleu » batailleront bien pour créer quelques situations dangereuses mais quelques imprécisions laisseront les initiatives au rang des intentions. Lors de ce second acte au rythme bien moins soutenu, l’ASM ne trouvera pas les armes pour inquiéter une équipe du Racing qui ira même inscrire un sixième essai, toujours en profitant des largesses de la défense clermontoise que traversera l’ancien pensionnaire du centre de formation, Donovan Taofifenua, pour sceller le tableau d’affichage sur un sévère 45-19. 

 

penaud-light.jpg
 

 

La défense clermontoise a souffert, trop souffert face aux flèches du Racing qui ont franchi, trop facilement une ligne sur laquelle les Auvergnats se sont échinés avant de s’épuiser. Même si le contexte fut très difficile, on notera les bonnes premières du seconde ligne Miles Amatosero et du jeune talonneur Benjamin Boudou qui mériteront probablement d’être revus. D’ici là, il faudra se servir des imperfections de cette rencontre pour bâtir une réception bien plus solide aux Toulonnais qui viendront avec des intentions. 

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne 

1.Ravai, 2.Fourcade, 3.Falatea, 4.Amatosero, 5.Vahaamahina, 6. Iturria (cap), 7.Van Tonder, 8.Lee, 9.Parra, 10. Bézy, 11.Pourailly, 12.Fofana, 13.Vili, 14.Penaud, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Boudou 17.Slimani, 18.T.Lanen, 19.Fischer, 20.Jennings, 21.Naqalevu, 22. Tiberghien, 23.Ojovan

 

Pour le Racing 92

1.Ben Arous (cap), 2.Le Guen, 3.Oz, 4.Le Roux, 5.Palu, 6.Diallo, 7.Chouzenoux, 8.Tanga, 9.Iribaren, 10.Russell, 11.Imhoff, 12.Fickou, 13.Vakatawa, 14.Thomas, 15.Beale

Remplaçants : 16.Baubigny,  17.Kolingar, 18.Ryan, 19.Claassen, 20.Gibert, 21.Klemenczak, 22.Taofifenua, 23.Colombe