Clermont confirme ses progrès et retrouve son explosivité

image description

 

Les hommes de Franck Azéma portés, par un Peceli Yato des grands soirs, confirment leur regain de forme en signant une troisième victoire consécutive. Pour ne rien gâcher, les « jaune et bleu » retrouvent du tranchant dans leur ligne de trois-quarts ce qui leur permet de signer une victoire bonifiée qui fait le plus grand bien. La montée en puissance est confirmée…

 

180317-pau-2.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux, pelouse excellente, 16 559 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat la Section Paloise  38-14 (mi-temps : 24-7). Arbitrage Monsieur Minery.
Pour Clermont : 5 essais de Betham (8e), Penaud (18e), Yato (39e), Strettle (54e)  et pénalité (65e),  1 pénalité (36e) et 4 transformations de Fernandez.

Pour Pau: 2 essais de Mowen (23e) et pénalité (71e) et une transformation de Hastoy.

 

Clermont efficace d’entrée …

Après deux victoires consécutives les « jaune et bleu » avaient la possibilité de confirmer leur montée en puissance en recevant des Palois en pleine confiance. Dès les premières minutes de la rencontre, les Béarnais sûrs de leurs systèmes balayaient le terrain sur la largeur, multipliant les passes et la circulation de balle. Leur manière un peu trop compassée, ne faisait pas trembler une défense clermontoise aussi organisée qu’agressive qui repoussaient sans plier les assauts de la jeune garde paloise. Clermont maîtrisa lui à merveille les changements de rythme pour bousculer les visiteurs. Le premier coup de maître fut initié par Nick Abendanon qui choisit le petit côté pour un sprint de 40 mètres avant de transmettre à Peter Betham pour un essai imparable. Les Auvergnats, bien que bousculés en conquête, rééquilibrent les débats en compensant par une saine agressivité dans les zones de combat. De quoi récupérer quelques ballons comme celui qui va offrir à David Strettle l’occasion de prouver que, lui aussi, a retrouvé l’intégralité de ses moyens. Après un bon rush de Rémi Lamerat l’ailier anglais en remet une couche avant que Patricio Fernandez, aussi sobre qu’efficace lors de sa prestation de la soirée, n’adresse un petit ballon dans le dos de la défense paloise. Damian Penaud dépose tout le monde et pousse au pied pour lui-même pour le second essai des siens. (14-0 à la 18e après la transformation de l’ouvreur argentin). Le centre international est tut proche de doubler la mise sur un nouvel exploit mais l’arbitrage vidéo en décidera autrement. Les Béarnais ne déméritent pas, bien au contraire, puisqu’ils tiennent plus le ballon que leurs adversaires mais manquent de tranchant dès que le ballon s’éloignent du jeu au près. Ils vont alors se recentrer sur leur paquet d’avants pour inscrire un ballon porté à montrer dans les écoles face à des Auvergnats impuissants. Pau continue de se montrer dangereux mais les Clermontois ne sont pas décidés à lâcher le moindre pouce de terrain et continuent de défendre comme des chiens à l’image d’un Lapandry encore une fois exemplaire dans son rôle de plaqueur-gratteur infatigable. Patricio Fernandez ajoutera trois points avant que Peceli Yato ne fasse un tour de magie en jonglant avec la balle après une situation confuse et avant de pétrifier le dernier défenseur de la Section qui ne pourra que constater la course foudroyante du fidjien en direction de la ligne d’essai. A la pause, Clermont, plus efficace que dominateur, mène largement 24 à 7.

 

180317-pau-3.jpg
 

Clermont retrouve des « pattes » !

La Section ne parvient toujours pas à faire la différence face à une défense auvergnate très solide et finit par s’épuiser. Les brèches se multiplient offrant de nombreuses occasions aux attaquants clermontois de faire parler la poudre et les jambes. Nick Abendanon allume une nouvelle brèche sur laquelle Damian Penaud ajoute le feu de ses jambes qui avaient bien manqué aux ¾ « jaune et bleu ». Sur un nouveau changement de rythme, les Palois sont lâchés et David Strettle conclue l’action en bout de ligne. Bien lancés, les hommes de Franck Azéma portés par les charges de Yato et le travail méthodique des avants, reviennent mettre les Béarnais sous pression. Contraints de se mettre à la faute pour enrayer les charges adverses, les Palois écopent de la peine suprême : essai de pénalité et exclusion temporaire pour fautes répétées. A 15 minutes de la fin de la rencontre, c’est plié : Clermont a sécurisé sa victoire et son bonus offensif qui ne sera pas mis en danger malgré un essai de pénalité encaissé en toute fin de rencontre. Le match en poche, le staff clermontois lâche son banc et permet au public du Michelin de profiter des retours de Wesley Fofana et Loni Uhila. Le jeune demi de mêlée, William Hutteau, encore généreux et efficace tout au long de la rencontre en profitera pour acquérir une précieuse expérience en formant avec un Patricio Fernandez, sûr de son affaire et précieux dans son jeu au pied d’occupation, une charnière sobre et performante.   

Avant de partir une semaine en stage en Espagne, les Clermontois avaient besoin de confirmer leur regain de confiance face à une équipe en forme. C’est chose faite, avec cœur d’abord puis avec quelques individualités qui ont créé des situations très intéressantes pour le collectif. En signant un très beau 13 points pris sur 15 possibles, l’ASM retrouve une vitesse de croisière plus proche des standards qu’elle devra atteindre dans 15 jours. Si les « jaune et bleu » sont  malgré cela décrochés au classement avec 11 points de retard sur la qualification, la confiance, elle, prend la bonne direction.

 

180317-pau-4.jpg

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Falgoux, 2. Kayser, 3.Simutoga, 4.Jedrasiak, 5.Timani, 6. Yato, 7.Lapandry (cap), 8.Lee, 9.Hutteau, 10.Fernandez, 11.Betham, 12.Lamerat, 13.Penaud, 14. Strettle, 15. Abendanon.
Remplaçants : 16. Beheregaray, 17.Uhila, 18.Van Der Merwe, 19.Cancoriet, 20.Lavernhe, 21.Fofana, 22.Spedding, 23.Jarvis.

Pour la Section Paloise                 

1.Domingo, 2.Rey, 3.Corato, 4.Ramsay, 5.Pierre (cap), 6.Puech, 7.Pesenti, 8.Mowen, 9.Tomas, 10.Hastoy, 11.Pourailly, 12.Vatubua, 13.Stanley, 14.Fumat, 15.Colombet.

Remplaçants : 16.Lespiaucq, 17.Mackintosh, 18.Foley, 19.Butler, 20.Daubagna, 21.Taylor, 22. Nicot, 23.Hamadache.

à lire aussi