Résumé de match

Clermont déjà dans le bon tempo en 2019 !

image description

Les hommes de Franck Azéma parfaitement entrés dans cette rencontre ont dominé sans trembler une équipe rochelaise bien trop indisciplinée pour rivaliser avec la précision et la puissance des « jaune et bleu ». Dans le sillage d’une mêlée de fer et d’une discipline remarquable (3 pénalités durant toute la rencontre), les Auvergnats mettent fin à l’invincibilité des Maritimes et conservent la tête du Top 14.

 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps froid, pelouse excellente, 18 036 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat le Stade Rochelais 44-19 (mi-temps : 23-7). Arbitrage Monsieur Lafon
Pour Clermont : 5 essais de Laidlaw (17e), Yato (40e), de pénalité (56e), Moala (68e) et Nanai Williams (76e) 3 pénalités (8e, 23e et 32e) et 5 transformations de Laidaw (17e, 40e, 56e) et Parra (68e et 76e).

Pour La Rochelle : 3 essais de Vito (28e), Doumayrou (42e) et Qovu (62e) et 2 transformations de West (28e et 62e).

Carton Jaune : Liebenberg (plaquage dangereux, 32e), Joly (fautes répétées, 56e), Balès (Antijeu, 66e)

 

190106-lopez.jpg
 

L’entame pour les « jaune et bleu »

Comme face à Toulouse, il y a 15 jours, c’est le mors aux dents que les « jaune et bleu » démarrent cette rencontre. Très vite dans le camp rochelais et dominateurs sur tous les impacts, les séances auvergnates se multiplient sous l’impact d’un pack très dynamique. Sous pression, les Maritimes commettent beaucoup de fautes et reculent. Greig Laidlaw les punit à la 8e minute avant de jouer les filous et d’échapper à la vigilance de la défense des visiteurs qui concède un premier essai au quart d’heure de jeu. Le lutin écossais, à nouveau dans un très bon jour, réussit un 100% au pied et donne le tempo de cette première période en rajoutant 2 nouvelles pénalités qui portent le score à 16 à 7 à la demi-heure de jeu. Très efficaces et précis en défense, les « jaune et bleu » récupèrent de nombreux ballons et occupent le terrain rochelais. Mis à part le très bel essai des visiteurs après une lumineuse passe au pied de West remise immédiatement par Aguillon vers Vito, pas grand-chose à se mettre sous la dent du côté des Maritimes tellement la pression exercée par la troisième ligne auvergnate menée par un Cancoriet, hallucinant d’efficacité, étouffe son adversaire. Les Auvergnats, contrairement à leur dernière prestation face aux Toulousains, termineront la première période avec efficacité grâce à une nouvelle réalisation de Peceli Yato qui après une forte domination du son paquet d’avants, s’arrache des trois derniers défenseurs rochelais permettant aux siens de tourner avec un avantage de 14 points.

 

190106-dato.jpg
 

Discipline et mêlée de fer !

Cueillis dès la reprise par un essai de Doumeyrou, les hommes de Franck Azéma ne vont pas mettre longtemps à remettre la main sur cette rencontre qui n’a jamais semblé leur échapper. C’est la première ligne qui prend les choses en mains en concassant sa rivale à chaque fois que l’occasion lui en est donnée. Portée par un roc du nom de Davit Zirakashvili, la mêlée « jaune et bleu » avance et pousse les Rochelais dans ses derniers retranchements. Après plusieurs signes de souffrance, Monsieur Lafon abrège le supplice et accorde un essai de pénalité qui récompense l’énorme travail du huit clermontois. L’entrée de George Moala terminera le travail. Après une énorme percée qui porte le jeu près de la ligne adverse, le centre All-Blacks profite d’une pénalité vite jouée par Camile Lopez pour filer derrière la ligne. La Rochelle, trop indiscipliné (17 pénalités et 3 cartons jaunes) ne peut plus rivaliser avec les Auvergnats qui continuent d’imprimer un rythme d’enfer. Et même si Qovu dissuadera les hommes de Franck Azéma de courir après le bonus offensif, ce sont bien les « jaune et bleu » qui ont le dernier mot avec un ultime essai de Nanai-Williams en bout de ligne (son premier sous le maillot de Clermont) après un nouveau très gros boulot des avants auvergnats qui avaient bien fixé la défense rochelaise.

 

190106-cancoriet.jpg
 

Précis, puissants, disciplinés et rapides, les hommes de Franck Azéma ont marqué leur territoire en ce début d’année. Face à des Maritimes, dépassés par le tempo imprimé et bousculés par une mêlée surpuissante, les « jaune et bleu » ont montré qu’ils étaient bien les patrons de ce championnat de France dont ils reprennent la tête et suivent le rythme effréné des Toulousains. Place désormais à la Challenge Cup et à la finale de la poule, samedi soir prochain au Michelin face aux Saints de Northampton.

 

190106-yato.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Uhila, 2.Ulugia, 3.Zirakashvili, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6.Chouly (cap), 7.Cancoriet, 8.Yato , 9.Laidlaw, 10.Lopez, 11.Grosso, 12. Lamerat, 13. Penaud, 14.Betham, 15.Nanai-Williams.
Remplaçants : 16.Beheregary, 17.Falgoux, 18.Jedrasiak, 19.Iturria, 20.Parra, 21.Moala, 22.Naqalevu, 23.Falatea.

Pour le Stade Rochelais

1.Priso, 2.Bourgarit, 3.Puafisi, 4.Sazy, 5.Tanguy, 6.Liebenberg, 7.Gourdon, 8.Vito(cap), 9.Kerr Barlow, 10.West, 11.Rattez, 12.Sinzelle, 13.Aguillon, 14.Retiere, 15.Murimurivalu.

Remplaçants : 16.Orioli, 17.Corbel, 18.Qovu, 19.Botia, 20.Bales, 21.Doumayrou, 22. Roudil, 23.Joly.