Clermont maîtrise et retrouve le Stade de France

image description

Les hommes de Franck Azéma ont maîtrisé cette rencontre de bout en bout. Dominés dans les premières minutes de la rencontre et face au vent, les Clermontois n’ont jamais tremblé, solides en défense et conquérants en mêlée fermée, ils se sont montrés réalistes, tueurs même… à l’image d’un Greig Laidlaw aux nerfs d’acier auteur d’un nouveau 100% face aux perches. Un réalisme qui a permis aux Clermontois de se détacher en concrétisant leurs deux premiers lancements de jeu dans les trente mètres adverses par deux essais magnifiques de Penaud et Raka. Les Lyonnais n’ont jamais démérité mais n’ont pas réussi à détourner les Clermontois de leur marche vers Paris. Franck Azéma et ses hommes retrouveront le stade de France, dimanche pour une finale entre les deux premiers de la saison régulière Toulouse et Clermont.

 

190609-fofana.jpg
 

Bordeaux (Matmut Atlantique) temps beau, pelouse excellente, 42 042 spectateurs. Clermont bat Lyon 33 à 13 (mi-temps : 16-8) Arbitrage de M.Poite

Clermont : 3 essais de Penaud (31e), Raka (53e) et Moala (80e), 4 pénalités (13e, 25e, 27e et 80) et une transformation de Laidlaw anisi qu’une transformation de Lopez.

LOU Rugby : 2 essais de Gill (11e) et Fourie (68) et une pénalité (19e) de Wisniewski.

Cartons Jaunes : Ric (faute en mêlée, 52e) et Lopez (anti-jeu 68e)

 

190609-penaud.jpg
 

Un Monstre à 16 pattes hyperréaliste !

Face au vent, les hommes de Franck Azéma subissent l’entame lyonnaise mais très vite la défense se met en place et repousse les assauts adverses. Il faudra de longues minutes pour que les Clermontois acculés dans leur 22 mètres ne concèdent leur premier point après une mauvaise sortie de camp. Un ballon contré met les joueurs du LOU dans l’avancée et Gill conclue l’action après 11 minutes de jeu en filant dans l’en-but. La transformation pourtant dans les cordes du buteur lyonnais heurte le poteau. La réaction des « jaune et bleu » ne se fait pas attendre puisque sur le renvoi les Auvergnats sont tout près de filer à leur tour derrière la ligne adverse. C’est tout de même une pénalité de Laidlaw (12e) puis une deuxième 10 minutes plus tard qui remet les Auvergnats dans la rencontre (6-8 à la 25e). Les Clermontois ne laissent rien passer et punissent les Lyonnais à la moindre occasion grâce à un réalisme impressionnant.  La première penal-touche offre au lutin écossais l’occasion de poursuivre son sans faute après un gros travail de ses avants et le premier lancement auvergnat dans les 30 mètres du LOU termine en terre promise après une brèche de Toeava et une belle conclusion de Damian Penaud en bout de ligne. Laidlaw transforme (16-8) pendant que la troisième ligne clermontoise impressionnante d’activité et d’efficacité annihile toutes les offensives du LOU. Clermont retourne aux vestiaires avec une avance de 8 points et l’assurance de bénéficier du vent pour les 40  dernières minutes.

 

190609-greigj.jpg
 

La mêlée clermontoise impressionne, Laidlaw rayonne !

Les Lyonnais vont revenir avec des intentions lors de cette seconde période mais le réalisme reste du côté auvergnat. Deux énormes bèches de Puricelli auraient pu remettre les joueurs du LOU sur le bon chemin mais celles-ci ne donneront rien. Le LOU laisse passer sa chance pendant que la mêlée des « jaune et bleu » monstrueuse (6 pénalités et 2 bras cassés à son bénéfice) continue son énorme travail de sape. Pierre Mignoni tentera un coup de poker en changeant toute sa première ligne dans les premières minutes de la seconde période mais cela ne changera rien, pire, les Lyonnais seront réduits à 14 après une nouvelle faute concédée par le paquet d’avants du LOU (53e). La punition ne tarde pas et sur l’action suivante, un nouveau lancement millimétré des hommes de Franck Azéma permet à Damian Penaud de se proposer au milieu de la défense adverse. La différence est faite, Damian donne à Raka qui file le long de la ligne de touche. Greig Laidlaw du bord de touche continue son festival permettant à l’ASM de faire le break (23-8 à la 53e). La défense des « jaune et bleu » ne lâche rien et continue de distribuer d’énorme plaquages à l’image de Lee, Vahaamahina ou Lapandry. Les Lyonnais n’abdiquent pas, bien que pliés en mêlée fermée, et finissent par être récompensés par un essai de Fourie sur ballon porté après une penaltouche bien maîtrisée. Le LOU n’est qu’à 10 points mais Laidlaw, toujours lui, rajoute une nouvelle pénalité dans les dernières minutes pour sécuriser le score après un nouveau travail colossal des hommes de Bernard Goutta bien aidés par l’apport d’un banc où Zirakashvili, Ulugia, Uhila, Yato et Cancoriet apportent de la fraîcheur et un surplus de puissance. Il reste moins de 5 minutes et Isaia Toeava irréprochable d’un bout à l’autre de la rencontre continue de défendre comme un mort de faim distribuant une ultime cartouche qui offre une dernière munition à sa ligne d’attaque. Tim Nanaï William, entré dans les dernières minutes, la bonifie par un tour de passe-passe qui permet à George Moala de terminer la rencontre sous les poteaux lyonnais. Camille Lopez transforme face à la tribune « jaune et bleu » déjà en fusion.

 

190609-slimani.jpg
 

La défense de Bernard Goutta et le travail de la mêlée de Didier Bes ont porté les hommes de Franck Azéma vers le Stade de France récompensant ainsi tout le travail du groupe et du staff. Tout en maîtrise et en efficacité, les Auvergnats ont écarté une équipe lyonnaise pourtant bien armée. La Yellow Army retrouvera le stade de France, samedi en clôture de cette saison de Top 14, pour y affronter le Stade Toulousain dans une finale très attendue.

 

190609-uhila.jpg
 
L’équipe de Clermont : 1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Slimani, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6.Iturria 7.Lapandry, 8.Lee (c), 9.Laidlaw, 10.Lopez, 11.Raka, 12.Fofana, 13.Moala, 14.Penaud, 15.Toeava.
 

Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Uhila, 18.Yato, 19.Cancoriet, 20.Cassang, 21.Nanaï Williams, 22.Naqalevu, 23.Zirakashvili

 

L’équipe de Lyon : 1.Chaume, 2.Ivaldi, 3.Gomez Kodela, 4.Goujon, 5.Roodt, 6.Puricelli (c), 7.Gill, 8.Fourie, 9.Couilloud, 10.Wisniewski, 11.Palisson, 12.Ngatai, 13.Barassi , 14.Nakaitaci, 15.Buttin.
 

Remplaçants : 16.Lacombe, 17.Kaabeche, 18.Oosthuizen, 19.Cretin, 20.Doussain, 21.Regard, 22.Wulf, 23.Ric