Résumé de match

Clermont marque les esprits en écrasant les Saints !

image description

Dans le sillage d’une mêlée qui est passée sur sa rivale durant 80 minutes, le pack des « jaune et bleu » a réduit en miette les espoirs des Saints, réduits à jouer les sparring-partners d’une équipe auvergnate au sommet de son art. Précis, puissants et inspirés, les hommes de Franck Azéma ont déroulé leur rugby fait de puissance et de vitesse devant des Anglais dépassés par les évènements. Le bonus offensif en poche après une victoire sur la pelouse de son plus dangereux rival, Clermont a marqué au fer rouge la concurrence et signe de la plus belle des façons son entrée en Challenge Cup.  

 

181013-laidlaw.jpg
 

Northampton (Franklin’s Gardens) temps beau, pelouse excellente, environ 10 000 spectateurs. Clermont bat Northampton sur le score de 20 à 41 (mi-temps : 6-20) Arbitrage de M.Owens (PdG).

Clermont : 6 essais de Betham (22e et 38e), Yato (35e et 65e), Slimani (52e), Iturria (62e), une pénalité (14e) et 4 transformations de Laidlaw.

Northampton : 2 essais de Collins (78e) et Tuala (80e), 2 pénalités (13e, 25e) de Biggar et 2 transformations de Mitchell   

 

181013-melee.jpg
 

Le récital de la mêlée clermontoise !

Cette rencontre avait bien des airs de Champions Cup. Dans un Franklin’s Gardens copieusement garni, Monsieur Owens donnait le coup d’envoi d’une rencontre balayée par un vent puissant en faveur des Anglais. Les Saints sont les premiers à se mettre en évidence en prenant la possession du terrain et en le balayant sur la largeur. Pris à la gorge, les Auvergnats s’arcboutent en défense et repoussent les locaux grâce à une défense très agressive. Incapables de franchir, les Saints sont en difficulté sur toutes les mêlées. Le navire commence à flancher et même si Biggar ouvre le score après une dizaine de minutes de jeu, les Anglais sont pris sur toutes les zones d’affrontement. Clermont réplique d’ailleurs aussitôt après une grossière erreur sur le renvoi (3-3 après 14 min) avant de commencer à accélérer dans le sillage d’Isaia Toeava (encore auteur d’un match au presque parfait) qui remonte tout le terrain pour porter le danger près de la ligne adverse. Derrière une mêlée impériale, Greig Laidlaw, dans un fauteuil, lance sa ligne d’attaque qui, en première main, déborde la défense des Saints pour envoyer Peter Betham derrière la ligne. Pas encore prêts à lâcher, les Saints restent dans la rencontre et continuent à occuper le terrain grâce à la bonne gestion de Dan Biggar tranchant dans sa ligne d’attaque. Les Auvergnats ne s’affolent pas et ne concèdent qu’une pénalité avant de terminer la première période en boulet de canon. Toujours derrière une mêlée qui continue de rouler sur le pack d’avants anglais, les clermontois poursuivent leur travail de sape en enchainant les pick and go. Après les coups de butoir de la troisième ligne au grand complet, c’est Peceli Yato, entré en seconde ligne, qui termine le travail. Malgré le vent, les locaux ne voient plus le ballon et subissent désormais les assauts auvergnats dans leur propre camp. Avant la pause, sur une nouvelle possession « jaune et bleu », Patricio Fernandez alterne et adresse un coup de pied dans le dos de la défense adverse pour Peter Betham qui signe son retour par un doublé récompensant sa belle performance. A la pause, Clermont a fait le plus difficile face au vent et mène 6 à 20.

 

181013-betham.jpg
 

Trop vite, trop fort pour les Saints !

Avec l’appui d’un vent toujours soutenu, les hommes de Franck Azéma s’installent dans le camp anglais. La domination est totale et les Anglais ne tiendront que 10 minutes avant de sombrer définitivement. C’est collectivement que les Auvergnats finissent de marquer au fer rouge les Anglais en convertissant une penaltouche à la 52ème minute de jeu. Le bonus en poche, le match est plié mais Clermont poursuit son œuvre et les mouvements d’envergure se multiplient. Le trident du fond du terrain, Nanai Williams – Toeava – Betham, croque dans tous les ballons pour dynamiter une défense anglaise poussée au supplice et après une nouvelle brèche c’est Arthur Iturria qui file derrière la ligne après un surnombre joué à la perfection par Davit Zirakashvili. 6 à 34 à l’heure de jeu et ce n’est pas fini puisque sur l’action suivante, c’est Damian Penaud qui grille la politesse aux Saints avant de servir Peceli Yato qui termine le travaille par un sprint de 30 mètres plein de détermination. Les Anglais sont dépassés et même si, à l’orgueil, ils continueront de produire un rugby plaisant, les défenseurs clermontois ne sont pas prêts à la moindre concession à l’image du tandem Cancoriet-Iturria impressionnant d’efficacité et de mobilité. L’ASM ne baissera sa garde que dans les dernières minutes permettant aux Saints d’inscrire deux essais (lors des 2 dernières minutes de la rencontre) qui ne change rien à l’impression laissée par les hommes de Franck Azéma sur la pelouse du Gardens.

 

Quelle entrée en matière des Clermontois dans cette Challenge Cup ! Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, les « jaune et bleu » ont récité leur meilleur rugby pour écraser leur principal concurrent à la qualification. Clermont a marqué les esprits et affiché ses ambitions dans cette compétition dont la seconde manche, la semaine prochaine au Michelin, face aux Roumains de Timisoara (battus de 50 points sur leur pelouse par les Gallois) laisse espérer un match particulièrement offensif…  

 

181013-yato.jpg
 

L’équipe de Clermont : 1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Slimani, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6.Iturria, 7.Cancoriet, 8.Lee (cap), 9.Laidlaw, 10.Fernandez, 11.Betham, 12.Lamerat, 13.Penaud, 14. Nanai-Williams, 15.Toeava.

Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Kakabadze, 18.Zirakashvili, 19.Van Der Merwe, 20.Yato, 21.Parra, 22.Lopez, 23.Naqalevu

 

Pour les Saints : 1.Waller, 2.Hartley (cap), 3.Painter, 4.Ribbans, 5.Barrow, 6.Haskell, 7.Ludlam, 8.Harrison, 9.Reinach, 10.Biggar, 11.Collins, 12.Francis, 13.Kellaway, 14.Tuala, 15.Mallinder

Remplaçants : 16.Haywood, 17.Van Wyk, 18.Franks, 19.Moon, 20.Gibson, 21.Mitchell, 22.Grayson, 23.Burrell