Résumé de match

Clermont n’a eu besoin de personne

image description

Les hommes de Franck Azéma, affamés durant 80 minutes, signent sans trembler un succès face aux Rochelais synonyme de qualification pour les phases finales du Top 14. Portés par un paquet d’avants dominateurs ainsi qu’un Morgan Parra impressionnant de calme et de maitrise (20 points et toujours 100% de réussite), les Jaune et Bleu se déplaceront sur la pelouse du stade Chaban-Delmas de Bordeaux pour un barrage face à des Girondins qui découvriront le parfum des phases finales.

 

intermarche-banniere.jpg
 

 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux, pelouse bonne, huis-clos. Clermont bat la Rochelle 25 à 20 (mi-temps : 15-10) Arbitrage de M.Brousset

Clermont : un essai de Moala (53e), 6 pénalités (1ère, 20e, 25e, 30e, 34e, et 65e) et une transformation de Parra.

La Rochelle : 2 essais de Leyds (11e) et Alldritt (57e), 2 pénalités (29e et 79e) et 2 transformations de Le Bail.

 

210606-penaud.jpg
 

 

Clermont bloque les gros porteurs rochelais et déplace le jeu

Les Auvergnats qui avaient leur destin en mains au coup d’envoi de cette rencontre la débutent en mettant une énorme pression défensive sur les Rochelais qui se mettent rapidement à la faute et constatent la précision diabolique de Morgan Parra qui ouvre le score à la première minute. Clermont tient le ballon et joue parfaitement le coup tactiquement en dynamisant les zones de combat où Paul Jedrasiak, Judicaël Cancoriet ou Alexandre Fischer font un très gros boulot. Malheureusement, sur une touche rochelaise, les hommes de Jono Gibbes exécutent un mouvement d’école qui leur permet de marquer en première main par Leyds. 2 pénalités de Morgan Parra (25e et 29e) tiennent les Jaune et Bleu dans le match pendant que la touche clermontoise prend le dessus et que les zones de contact restent la chasse gardée des Auvergnats qui mettent beaucoup de volonté à marquer leur territoire. Fritz Lee rayonne dans le petit périmètre, tout comme Etienne Fourcade, une nouvelle fois au four et au moulin. L’apport de Camille Lopez, aussi précis dans son rôle de distributeur que dans celui d’animateur apporte de l’alternance qui permet de fixer la défense adverse. Stratégiquement, Clermont a parfaitement préparer son coup et même si le Bail permet aux siens de repasser devant à la demi-heure de jeu, le buteur clermontois alignent deux nouvelles pénalités venant punir l’indiscipline rochelaise et récompenser l’envie et la détermination de ses hommes.

 

210606-parra.jpg
 

 

Clermont sans trembler, la Rochelle se contente du bonus

De retour sur le terrain, Clermont continue de faire courir le lourd paquet des Maritimes qui a bien du mal à contenir les relances du triangle Penaud, Matsushima, Raka. Les avants « jaune et bleu » font le boulot pour permettre au jeu de rebondir et les Rochelais sont tout près de craquer mais quelques maladresses retardent l’échéance. Il faudra finalement une touche perdue par la Rochelle pour que les hommes de Franck Azéma punissent leurs adversaires par un superbe mouvement vers l’extérieur où Raka joue parfaitement le coup en gardant le ballon sur le terrain avant de le transmettre à Moala que rien n’arrêtera à 5 mètres de la ligne d’en-but.  Morgan Parra transforme du bord de touche (et sur son mauvais pied…) pour donner 12 points d’avance aux siens. Une erreur de la défense auvergnate qui manque de vigilance dans l’axe d’un ruck permet à Alldritt de signer son entrée en jeu de la plus belle des façons. Le Bail transforme et revoilà les Maritimes à 5 points alors qu’il reste un gros quart d’heure à jouer. Les hommes de Franck Azéma ne s’affolent pas et tiennent patiemment le ballon que distille leur demi-de-mêlée avec expérience. Les Rochelais sont à nouveau à la faute et toujours punis par le métronome clermontois qui envoie entre les perches un 33ème coup de pied consécutif ! Les Rochelais s’offriront un dernier baroud d’honneur pour arracher une pénalité en toute fin de rencontre (le Bail à la 79ème) qui ne remet pas en question la victoire clermontoise mais suffit à leur bonheur puisque le point de bonus défensif leur permet d’accéder directement aux demi-finales. La dernière minute qui verra une succession de pick and go rochelais dans leur 22 mètres afin de ne pas perdre la possession, face à une défense clermontoise dont le seul objectif était de ne pas commettre de faute démontra en quelques secondes que tout le monde était finalement satisfait de cette distribution de points qu’il fallut 79 minutes pour construire.

 

Les hommes de Franck Azéma ont fait le boulot sans trembler et sans avoir besoin de personne pour s’inviter en barrages. Après une saison si particulière, le coach clermontois amène à nouveau ses hommes dans cette aventure que représentent les phases finales du Top 14 qui débuteront face aux joueurs de l’Union Bordeaux Bègles (battus sur leur pelouse par les Toulousains lors de cette dernière journée) samedi prochain à 20h45.

 

210606-groupe.jpg
 

 

L’équipe de Clermont : 1.Ravai, 2.Pélissié, 3.Falatea, 4.Yato, 5.Jedrasiak, 6.Cancoriet, 7.Fischer, 8.Lee, 9.Parra, 10.Lopez (cap), 11.Raka, 12.Naqalevu, 13.Moala, 14.Penaud, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Boudou, 17.Bibi Biziwu, 18.Amatosero, 19.T.Lanen, 20.Bezy, 21. Nanai-Williams, 22.Betham, 23.Ojovan.

 

L’équipe de La Rochelle : 1.Wardi, 2.Bosch, 3.Atonio, 4.Lavault, 5.Skelton, 6.Bourdeau, 7.Liebenberg, 8.Gourdon (cap), 9.Kerr Barlow, 10.Le Bail, 11.Retiere, 12.Doumayrou, 13.Rhule, 14.Leyds, 15.Dulin.

Remplaçants : 16.Bourgarit, 17.Priso, 18.Tanguy, 19.Alldritt, 20.Kieft, 21.Favre, 22.Sweetnam, 23.Joly

 

210606-penaud.jpg