Clermont puissance 10 face à l’Aviron !

image description

Les Clermontois ont largement dominé une équipe bayonnaise dépassée par la vitesse d’exécution des Auvergnats qui ont fait les choses dans l’ordre avant d’accélérer inexorablement à mesure que le temps avançait. Au final, les « jaune et bleu » ont passé à 10 reprises la ligne d’en-but basque permettant à Camille Lopez de réussir un record de 10 transformations !

 

intermarche-banniere.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux, pelouse bonne, huis-clos. Clermont bat Bayonne 73 à 3 (mi-temps : 24-3) Arbitrage de M.Marchat

Clermont : 10 essais de Naqalevu (12e), Jedrasiak (26e), Yato (42e et 68e), Ezeala (47e), Parra (64e), Lee (71e), Barraque (73e), Betham (78e) et Matsushima (80e), une pénalité (9e ) et 10 transformations de Lopez.

Bayonne : Une pénalité (23e) de Germain.

 

210220-yato.jpg
 

Le bonus avant la pause malgré des déchets…

Au repos forcée la semaine dernière, les Clermontois n’ont pas trainé à se mettre en action face à des Bayonnais courageux mais rapidement dépassé par les attaquants « jaune et bleu » portés par une charnière rapide et efficace. Dominateurs dans tous les secteurs et appliqués en conquête, les Auvergnats ont tous les ballons et il ne faut pas plus d’une dizaine de minutes pour passer une première fois la ligne d’essai adverse. C’est le fidjien Apisai Naqalevu qui montre la voie à ses coéquipiers qui s’empressent de la suivre à l’image de Paul Jedrasiak, le second à pointer seulement quelques minutes plus tard. Alors que Kotaro Matsushima est dangereux sur tous ses ballons comme la paire de centre Naqalevu-Moala, les locaux confondent parfois vitesse et précipitation. Ainsi, ils tomberont 3 ballons dans l’en-but en première période et quelques-uns supplémentaires dans le jeu courant où Bayonne est déjà largué. Qu’importe, les hommes de Camille Lopez sont précis sur les fondamentaux et disciplinés dans le jeu au sol où les ballons jaillissent. Les occasions se multiplient et alors que la pause approche, Peceli Yato, tout en puissance franchit pour la troisième fois de la soirée la ligne d’essai de l’Aviron offrant ainsi le bonus offensif aux siens.

 

210220-moala.jpg
 

La défense bayonnaise submergée par la puissance auvergnate !

Les Basques eurent bien un petit sursaut d’orgueil en début de seconde période mais les cadeaux du match aller ne sont plus d’actualité et la défense clermontoise renvoie les Bayonnais dans leur camp où ils resteront jusqu’à la fin de cette rencontre. Samuel Ezeala qui faisait son retour à la compétition et qui fut tout près d’inscrire un essai en première période ne rate pas la seconde après un bon ballon gratté par Fritz Lee et bien exploité par Morgan Parra qui fait briller le jeune ailier en bout de ligne. Il n’y a plus qu’une seule équipe sur le terrain et alors que l’heure de jeu approche, c’est au tour du demi-de-mêlée auvergnat de rajouter sa pierre à l’édifice en marquant avec malice autour de son paquet d’avants avant de céder sa place à Kevin Viallard. Alors que la domination était déjà totale, la mêlée de l’Aviron est pénalisée laissant son équipe à 14. Les espaces étaient déjà fragiles, ils deviendront béants… En 15 minutes, les vagues successives d’enchainent et Bayonne ne peut plus rien faire face à la puissance de Peceli Yato et Fritz Lee qui rajoutent chacun un essai de plus au tableau d’affichage qui commence à prendre des proportions inquiétantes pour Bayonne (52 à 3 à la 71ème)… et ce n’est pas fini puisque toutes les attaques font désormais mouche. Jean-Pascal Barraque traverse le terrain (73e), Peter Betham le suit 5 minutes plus tard après un excellent service de Kevin Viallard et c’est finalement l’arrière Kotaro Matsushima qui scelle le tableau d’affichage avec une dernière réalisation qui vient récompenser toutes les initiatives apportées par les attaques tranchantes de ce joueur pétri de talents. Camille Lopez en plus de son rôle de parfait animateur, poursuit son insolente réussite en alignant un incroyable 11/11 face aux perches (sans compter sur l’aide de ses coéquipiers qui ont plus souvent aplati en bord de touche que sous les poteaux…) Chapeau !

 

210220-ezeala.jpg
 

Auteurs d’un véritable festival offensif, les Clermontois qui auront été appliqués en conquête et rigoureux dans les zones de ruck disposent d’une équipe bayonnaise muselée puis dépassée. Clermont profite de la défaite de Bordeaux à Brive pour grignoter une place supplémentaire au classement avant de se déplacer à Agen (en match de rattrapage) où l’objectif sera de confirmer tout en distançant encore un peu plus ses poursuivants.

 

 

210220-matsushima.jpg
 

L’équipe de Clermont : 1.Ravai, 2.Fourcade, 3.Ojovan, 4.Jedrasiak, 5.Vahaamahina, 6.Yato, 7. Cancoriet, 8.Lee, 9.Parra, 10.Lopez (cap), 11.Ezeala, 12.Moala, 13.Naqalevu, 14.Betham, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Pélissié, 17.Beria, 18.Everson, 19.Van Tonder, 20.Viallard, 21.Nanai-Williams, 22.Barraque, 23.Slimani.

 

L’équipe de Bayonne : 1.Cormenier, 2.Van Jaarsveld, 3.Nixon, 4.Pyle, 5.Mikautadze, 6.Monribot, 7.Hourcade (cap), 8.Amosa, 9.Zabalza, 10.Luc, 11.Duhau, 12.Hingano, 13.Muscarditz, 14.Ravouvou, 15.Germain.

Remplaçants : 16.Delonca, 17.Pelo, 18.Heguy, 19.Taofifenua, 20.Rouet, 21.Fajardo, 22.Costosseque, 23.Tatafu