Clermont revient de loin et préserve son invincibilité !

image description

Clermont 26 – Bordeaux  26

Accrochés durant une bonne heure par des Bordelais plus agressifs et efficaces, les hommes de Franck Azéma reviennent de loin pour préserver leur invincibilité après 4 journées de championnat. Remis dans le bon sens par un Aurélien Rougerie autoritaire et des sorties de banc salutaires, Clermont arrache le match nul et conserve la tête du championnat.

La fiche Technique 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux, pelouse bonne, 15 672 spectateurs.

Clermont et Bordeaux font match nul 26 à 26 (mi-temps : 9-20). Arbitrage de M.Charaba

Pour Clermont : 2 essais de Rougerie (55e), Abendanon (61e), 2 pénalités (21e, 30e) de Lopez et 2 pénalités (40e, 64e) et 2 transformations de Fernandez.

Pour Bordeaux : 3 essais de Tauleigne (2e), Serin (8e), Ducuing (25e) 1 pénalité (68e) de Bernard et 2 pénalités et 2 transformations de Serin.

150912-ubb-2.jpg
 

 

Une première période à oublier…

 

Il ne fallut pas longtemps pour comprendre que les Clermontois n’étaient pas dans leur assiette lors de cette 4ème journée. Sur leur première possession, les Girondins se défont trop facilement de la défense auvergnate et Tauleigne, le long de la touche, inscrit probablement l’essai le plus rapidement concédé par les « jaune et bleu » dans leur antre alors que le chronomètre n’indique pas encore les 2 minutes. Cueillis à froid, les hommes de Franck Azéma sont KO debout et regardent jouer les Girondins en mode « opportunistes ». Jean-Marcellin Buttin se rappelle au souvenir de son ancien public en prenant dans les 22 mètres, et au-dessus de la tête de Nick Abendanon, une chandelle judicieusement tapée par Serin improvisé ouvreur pour la soirée. La défense auvergnate est trop attentiste et Serin en profite pour conclure l’action qu’il avait initiée quelques secondes plus tôt en plongeant dans l’en-but pour la deuxième fois en moins de 10 minutes (0-12 après 8 minutes de jeu). Les Auvergnats, maladroits et peu inspirés mettront de longues minutes à retrouver un peu de cohésion et de justesse dans leur jeu. Ainsi, sur un terrain détrempé par plusieurs averses dans l’après-midi, le public assiste à une série de ballons tombés ou rendus. Camille Lopez, qui sortira quelques minutes plus tard après un coup au niveau de la crête iliaque, saisit toutefois une opportunité de ramener les siens à 3-12 après un ballon récupéré dans les airs. Les « jaune et bleu » reviennent progressivement dans la rencontre en s’appuyant sur les charges de Vahaamahina ou Gérondeau mais vont être balayés par un manque de vigilance dans l’axe d’un ruck. Un contre assassin de 90 mètres qui permet à Ducuing de s’offrir une course en solitaire et à son équipe de prendre encore un peu plus ses distances (3-17 à la 25e). Clermont patine toujours et Bordeaux s’accroche désormais aux branches grâce à une défense très agressive. Les forces s’équilibrent pour atteindre la pause avec une large avance pour les Bordelais (9-20).

150912-ubb-4.jpg
 

 

Rougerie montre encore et toujours la voie…

 

Au pied du mur après une nouvelle pénalité de Serin (9-23 à la 47e) l’ASM va enfin sortir de ses gonds, grâce au leadership de son éternel Aurélien Rougerie. Le centre auvergnat s’impose dans les airs et au sol en sonnant la charge dans la défense girondine. Clermont, dans son sillage, retrouve le sens de la marche et peut, enfin jouer en avançant. Bien aidés par les entrées de Bruzulier, Fernandez ou Lapandry les « jaune et bleu » attaquent la ligne d’avantage et finissent par la franchir sur une initiative de l’ouvreur argentin Fernandez qui trouve Rougerie dans l’intervalle. Poussé par son public et sa puissance, Aurélien aplatit dans l’en-but et réveille son stade. C’est la bonne période pour les hommes de Franck Azéma redynamisés par leur retour et bien inspirés par une charnière qui pèse sur le jeu. Fernandez plonge, une nouvelle fois, dans la défense adverse pour décaler Nick Abendanon qui se débarrasse des derniers défenseurs. A l’heure de jeu et après un 100 % de l’ouvreur argentin au pied, l’ASM a fait son retard et colle maintenant aux Bordelais : 23 partout. Les « jaune et bleu » prennent même l’avantage quelques minutes plus tard après un nouveau coup de pied de Fernandez, mais Bordeaux revient presque aussitôt (26-26 à la 68e). Il reste une dizaine de minutes à jouer lorsque Fritz Lee file dans l’en-but girondin. Un essai qui sera refusé par une légère « poussette » de Paul Jedrasiak sur un défenseur venu lui couper la route… Clermont insiste dans le camp bordelais mais rien ne sourit : l’arbitrage fermera les yeux sur quelques actions litigieuses et l’alignement auvergnat vendangera les dernières occasions de scorer au point que ce sont les Bordelais qui héritent de la balle de match qu’ils finiront par envoyer en touche devant l’organisation de la défense auvergnate.

 

Clermont devra se contenter de ce match nul concédé après une première période insuffisante, au contraire du premier bloc de 4 matches qui permet aux hommes de Franck Azéma de capitaliser 17 points au compteur. Suffisant pour prendre congés durant la Coupe du Monde, en trônant en tête du classement et en ayant préservé leur invincibilité qu’ils remettront en jeu dans 5 semaines face à la Section Paloise.

 

150912-ubb-3.jpg
 

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne : 
1. Domingo, 2. Van Der Westhuizen, 3. Kotze, 4. Jedrasiak, 5. Vahaamahina, 6. Gérondeau, 7. Bardy, 8. Lee,  9.Sanga, 10.Lopez, 11.Planté, 12. Gear, 13. Rougerie, 14.Strettle, 15.Abendanon.

Remplaçants : 16.Natriashvili, 17.Chaume, 18.Iturria, 19. Lapandry, 20. Bruzulier, 21. Fernandez, 22. VuliVuli, 23.Ric.


Pour Bordeaux : 
1.Poirot, 2.Auzqui, 3.Gomez-Kodela, 4.Ledevedec, 5.Botha, 6.Madaule©, 7.Saili, 8.Tauleigne, 9.Adams, 10.Serin, 11.Ducuing, 12.Rey, 13.Le Bourhis, 14.Dubié, 15.Buttin.

Remplaçants : 16.Maynadier, 17.Poux, 18.Jaulhac, 19.Goujon, 20.Chalmers, 21.Bernard, 22.Brousse, 23.Toetu.

à lire aussi