Résumé de match

Clermont sans pitié face au courage des Roumains

image description

Clermont était bien plus fort que les Roumains de Timisoara. Nous n’avons rien appris et malgré toute la vaillance et le courage de cette équipe roumaine, l’intérêt de cette deuxième journée de Challenge n’aura résidé que dans les 40 premières minutes. Le temps que les hommes de Franck Azéma ne s’offrent le bonus offensif avant de dérouler après l’heure de jeu sur une farandole d’essais (10 au total). Les Roumains auront eu le mérite de s’accrocher durant une bonne partie de la rencontre faisant même déjouer des Clermontois, imprécis et parfois en manque de cohésion, avant de rendre les armes en fin de match. L’ASM valide son 10ème point en Challenge et poursuit tranquillement sa route avant de retrouver le week-end prochain, le Top 14 et le champion en titre sur la pelouse du Michelin pour une opposition probablement bien plus coriace.  

 

181020-match-4.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps beau, pelouse excellente, 16 110 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat Timisoara  70-12 (mi-temps : 28-7). Arbitrage Monsieur Blain (Eco)
Pour Clermont : 10 essais de Yato (7e et 61e), Betham (18e), Naqalevu (25e, 39e et 60e), Tuicuvu (66e, 69e, 74e) et Iturria (80e) et 10 transformations de Fernandez

Pour les Saracens de Timisoara : 2 essais de Taratarus (37e) et Samoa (58e) et une transformation

Carton jaune : Samoan (40e, antijeu)

 

181020-match-5.jpg
 

Le bonus offensif à la mi-temps

Les Roumains étaient venus sur la pelouse du Michelin pour faire le match de leur vie et ils se sont donnés les moyens de rivaliser notamment dans les phases de ruck où ils ont laissé toute leur énergie compliquant la tâche des Auvergnats qui de leur côté ont probablement voulu mettre la charrue avant les bœufs oubliant de fixer les défenseurs avant d’écarter les ballons. Au final et malgré un premier essai de Yato (5e) avant que les joueurs de Timisoara n’aient eu l’occasion de toucher le ballon, les Roumains ont fait mieux que tenir étant même tout prêts de marquer sur leur première offensive (finalement avortée par un retour in extrémis d’Alexandre Lapandry qui devra quitter ses camarades quelques minutes plus tard après une fracture au niveau de la main droite). Acculés dans leur camp, les Roumains subissent les assauts des Auvergnats et craquent dès la 18ème après un numéro de Patricio Fernandez qui mystifie toute la défense adverse avant d’offrir l’essai à Peter Betham. La conquête des Roumains est en place, et fera même de la résistance, alors Clermont décide de jouer plus au large et sur un bon ballon gagné par l’alignement « jaune et bleu » Naqalevu se propose en premier attaquant pour une charge impressionnante qui enverra bouler son vis-à-vis avant de finir derrière la ligne d’essai. C’est encore un peu tôt pour que les Roumains ne lâchent cette rencontre ainsi, avec pas mal de vice et un courage énorme, ils reviennent dans la rencontre s’appuyant sur un bon alignement et une belle organisation dans les phases de combat. Après 3 pénal-touches, ils sont même récompensés par un essai de leur troisième ligne qui conclue après le travail avant de recevoir un premier hommage du Michelin. La mi-temps approche et si la victoire ne fait aucun doute, le bonus est encore en suspens… pas longtemps puisque Betham s’engouffre dans la défense roumaine en passant les bras et en donnant à Naqalevu qui n’a plus qu’à aplatir pour valider les 5 points de la victoire bonifiée.

 

181020-match-3.jpg
 

5 essais Clermontois dans le finish

Revenus sur la pelouse avec déjà le contrat en poche, les hommes de Franck Azéma mettront de longues minutes à remettre du rythme dans une rencontre que les Roumains ont morcelé et voulu garder dans un tempo qu’ils maîtrisent. Le début de seconde période leur convient parfaitement, bien aidés par les imprécisions des Auvergnats, les joueurs de Timisoara tirent leur épingle du jeu en exploitant quelques ballons et en tenant la densité des « jaune et bleu ». Ils auront leur baroud d’honneur à la 57ème minute sur un beau mouvement conclu par un superbe cadrage débordement permettant à l’arrière Samoa de filer sous les perches. Après 60 minutes à soutenir la comparaison dans les phases de combat et avec une bonne efficacité sur les plaquages individuels, les Roumains ont fini par lâcher l’affaire épuisés par un combat presque inégal tant la différence de niveau entre les deux championnats est évidente. Ainsi sur les 20 dernières minutes, Clermont déchira à de très nombreuses reprises ce premier rideau jusque-là solide, d’abord par Yato (61e) puis par un des plus rapides triplés de l’histoire de la compétition (si ce n’est le plus rapide ?) signé Tuicuvu grâce à trois cadeaux successifs de Raka (66e), Moala (69e) et Betham (74e). Le puissant centre fidjien, Naqalevu, corsera encore un peu l’addition avant qu’Arthur Iturria ne scelle le tableau d’affichage par une interception à la dernière seconde.

Difficile de tirer des enseignements de cette rencontre où malgré le courage et l’envie des Roumains, le niveau entre les deux formations était immense. Ainsi les hommes de Franck Azéma sans être exceptionnellement précis ou appliqués, inscrivent 10 essais et remplissent leur contrat en alignant une deuxième victoire bonifiée qui leur permet de prendre, seuls, la tête de leur poule. L’opposition montera de plusieurs crans, dans une semaine au moment de recevoir le Castres Olympique, champion de France en titre pour le compte de la huitième journée de Top 14.

 

181020-match-2.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Kakabadze, 2.Ulugia, 3.Simutoga, 4.Van Tonder, 5. Timani, 6.Chouly (cap), 7.Lapandry, 8.Yato, 9.Cassang, 10.Fernandez, 11.Raka, 12.Naqalevu, 13.Betham, 14.Nanai-Williams, 15.Tuicuvu.
Remplaçants : 16.Fischer, 17.Beria, 18.Falatea, 19.Iturria, 20.Cancoriet, 21.Laidlaw, 22.Moala, 23.Penaud.

Pour les Saracens de Timisoara     

1.Halalilo, 2.Radoi, 3.Doge, 4.Muresan, 5.Iftimiciuc, 6.Taratarus, 7.Rus, 8.Stewart, 9.Conache, 10.Rose (cap), 11.Shennan, 12.Umaga, 13.Popa, 14.Simionescu, 15.Samoa.

Remplaçants : 16.Capatina, 17.Boshoff, 18.Maris, 19.Lazar, 20.Whitehurst, 21.Morrison, 22. Rupanu, 23.Zaharia.