Résumé de match

Clermont signe un nouveau gros coup à l’extérieur !

image description

 En s’imposant sur la pelouse de Montpellier, les hommes de Franck Azéma réalisent la très bonne opération de cette onzième journée de championnat en signant leur troisième succès à l’extérieur, confortant ainsi leur place de leader. Exemplaires d’organisation et d’engagement dans le secteur défensif, les Auvergnats ont fait preuve de réalisme pour contenir des Montpelliérains trop prévisibles.

 

181201-defense.jpg
 

Montpellier (GGL Stadium) temps beau, pelouse bonne, environ 13 500 spectateurs. Clermont bat Montpellier  23 à 28 (mi-temps : 9-10) Arbitrage de M.Poite.

Clermont : 3 essais de Fofana (11e), Penaud (47e) et Toeava (58e), un drop de Lopez (52e) une pénalité (40e) et 2  transformations de Parra.

Montpellier : 2 essais de Guidicelli (65e) et Reilhac (79e), 3 pénalités (15e, 24e, 28e) et 2 transformations de Pineear   

 

181201-parra.jpg
 

Défense et réalisme

Quelle intensité dans ce choc entre le leader du Top 14 et une équipe héraultaise le couteau sous la gorge à la neuvième place du championnat au coup d’envoi. Les hommes de Vern Cotter sans grande magie se sont laissés porter par leur dimension physique cherchant systématiquement l’affrontement. Refroidis une première fois par la générosité et l’organisation défensive des Auvergnats, les Montpelliérains se font surprendre dès la première incursion des Clermontois dans le camp adverse. Après une bonne touche, George Moala fait un bon point de fixation au milieu du terrain avant que Morgan Parra ne joue dans le sens avec Wesley Fofana qui fait la différence sur son explosivité. Clermont prend la tête et il faudra une énorme débauche d’énergie des avants montpelliérains à l’image de Jacques Du Plessis ou Paul Willemse pour permettre à Juan Pineaar de réduire la marque par deux pénalités (15e et 24e). Les hommes de Vern Cotter dominent mais ne parviennent pas à déstabiliser les Auvergnats particulièrement solides et organisés. Après avoir longtemps tenté de tenir le ballon, le MHR trouvera finalement la solution sur un pressing défensif qui permet à Juan Pinnear d’envoyer entre les perches une troisième pénalité et prendre pour la première fois de la rencontre l’avantage au score (9-7 à la 28e). Malgré cet avantage plus le temps passe et plus les Héraultais semblent manquer de ressources pendant que les « jaune et bleu » alternent de plus en plus et continuent de déplacer les avants héraultais. Les hommes de Franck Azéma sont récompensés à la sirène par une pénalité qui leur permet de virer en tête à la pause.

 

181201_peanud.jpg
 

Montpellier pris à son propre jeu, sans plan B

A la reprise, les hommes de Vern Cotter vont se tirer une belle balle dans le pied en manquant cruellement de réalisme. Sur leur premier temps fort du second acte, Aaron Cruden vendange une situation de surnombre en tentant un coup de pied de déplacement en direction de son ailier. Damian Penaud qui était le dernier défenseur, s’empare du ballon au milieu de 4 joueurs du MHR, et débute un sprint de 100 mètres qui le conduira sous les poteaux. L’ASM prend une avance conséquente que les « jaune et bleu » vont faire grossir avec un réalisme typique d’une équipe en grande confiance.  C’est d’abord Camille Lopez qui claque un drop lors de l’incursion suivante avant que Damian Penaud, toujours lui, prolonge un coup de pied le long de la ligne de touche. Tim Nagusa déjà en grande difficulté lors du premier sprint de l’ailier auvergnat, se replie tout en nonchalance… Celle-ci offrira un essai « casquette » à Toeava qui a bien suivi et profite du cafouillage de l’ailier fidjien du MHR. A l’heure de jeu, les hommes de Franck Azéma ont complètement assommé leurs adversaires, désormais distancés de 19 points (9-28 à la 60e). En mal de confiance, les Héraultais multiplient les mauvais choix et les erreurs grossières à l’image de cet en-avant sans la moindre pression de Steyn où des mauvaises inspirations de Pineaar qui n’a jamais su se débarrasser de la pression de Morgan Parra. Cadenassés par la défense agressive des « jaune et bleu », les Montpelliérains sont pris à leur propre jeu, incapables de faire la différence sur leur seule dimension physique. Aaron Cruden, pris lui aussi par un Camille Lopez, intraitable en défense, manque de complicité avec une ligne de trois-quarts dominée par sa rivale. Les Héraultais reviendront toutefois au score sur ballon porté à 15 minutes de la fin de la rencontre et pousseront jusqu’au bout. A 5 minutes du coup de sifflet final, c’est une nouvelle énorme occasion qui est gâchée par les joueurs du MHR qui échappent le ballon dans l’en-but. Une grosse erreur clermontoise offrira toutefois un essai à Reilhac mais celle ci sera sans conséquence puisqu’un dernier rush défensif de la troisième ligne menée par le tandem Chouly-Cancoriet, impressionnant d’activité et d’efficacité, enterrera les derniers espoirs héraultais libérant par la même occasion les Auvergnats.   

 

Les Hommes de Franck Azéma avaient bien préparé leur coup en mettant une énorme intensité dans les zones d’affrontement annihilant ainsi le point fort des hommes de Cotter qui ont eu bien des difficultés à trouver d’autres arguments. De leur côté, le réalisme a payé puisque toutes les incursions ou presque ont été récompensés par des points au tableau d’affichage. « Un match parfait à l’extérieur » comme le résumait Camille Lopez en conférence de Presse.  Un troisième succès qui renforce un peu plus la première place des « jaune et bleu » tout en haut du classement du Top 14 avant de basculer sur deux semaines européennes.

 

181201-pack.jpg
 

L’équipe de Clermont : 1.Flagoux, 2.Ulugia, 3.Zirakashvili, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6.Chouly, 7.Cancoriet, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.Lopez, 11.Raka, 12.Fofana, 13.Moala, 14.Penaud, 15.Toeava.
 

Remplaçants : 16.Kayser, 17.Uhila, 18.Jedrasiak, 19.Van Der Merwe, 20.Laidlaw, 21.Betham, 22.Nanai-Williams, 23.Slimani