Résumé de match

Clermont va crescendo et sort du piège parisien

image description

Malgré un nouveau retard à l’allumage, les hommes de Franck Azéma se sont sortis des griffes d’une équipe parisienne très agressive pour l’emporter dans une rencontre plus engagée qu’inspirée. Bien aidés par l’apport de son banc, les Auvergnats empochent une précieuse victoire qui leur permet de pointer à nouveau dans les six premiers au classement avant la fin de la quatorzième journée de Top14.

 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps doux, pelouse parfaite, 15 517 spectateurs. Clermont bat Paris 29 à 19 (mi-temps : 9-13) Arbitrage de M.Chalon

Clermont : 2 essais de McIntyre (56e) et Yato (72e), 5 pénalités (21e, 29e, 38e) de Parra et Laidlaw (52e et 65e) et 2 transformations de Laidlaw.

Paris : un essai de Waisea (7e) 4 pénalités (10e, 19e, 43e, 46e) et une transformation de Sanchez.

Carton Jaune : Ulugia (5e jeu dangereux), Danty (50e, plaquage dangereux), Maestri (75e, plaquage dangereux)

 

paris-3.jpg
 

Clermont pris par l’entame parisienne 

Dès le coup d’envoi de la rencontre ce sont les Parisiens qui donnent le ton de cette rencontre profitant de l’indiscipline des Auvergnats, rapidement réduits à 14. Les visiteurs s’installent dans le camp des « jaune et bleu » et transpercent le milieu de terrain de l’ASM par Waisea. Les joueurs du Stade Français profitent de leur supériorité numérique pour accentuer leur avance après une première pénalité de Sanchez. Empêtrés dans une nouvelle entame compliquée les Clermontois manquent de précision pour se défaire de la pression des visiteurs qui restent dans le camp de l’ASM grâce à la précision de leur ouvreur argentin qui balade le troisième rideau des « jaune et bleu ». Après un début bien difficile, Clermont revient pourtant dans le match dans le sillage des plaquages destructeurs de Fritz Lee et des charges de George Moala qui remettent les Auvergnats dans le sens de la marche. Morgan Parra fait preuve de réalisme et passe deux nouvelles pénalités (6-13 à la 29e). Bien organisés défensivement, Maestri et ses hommes ne laissent pas respirer les Clermontois qui doivent se reposer sur leur mêlée conquérante et la précision de leur buteur pour rester dans le sillage de Parisiens toujours en tête à la pause (9-13).

 

Clermont reprend la main à l’heure de jeu !

Dès la reprise, les hommes de Franck Azéma se retrouvent sous la pression des joueurs du Stade Français qui ne desserrent par l’étau d’un piège qui se dessine au fil des minutes. Acculés devant leur ligne d’en-but, les Auvergnats sont punis par une nouvelle pénalité de Nicolas Sanchez. Une deuxième ne tarde pas à s’ajouter au tableau d’affichage qui porte désormais l’avance des Parisiens à 10 points. Le coach des Jaune et Bleu décide alors de changer sa charnière et deux joueurs de sa première ligne. Les résultats sont immédiats puisque la pression s’inverse et les Parisiens sont, à leur tour, réduits à quatorze. Ils subissent et encaissent une première pénalité de Greig Laidlaw avant que Luke McIntyre ne trouve un intervalle dans la défense adverse pour le premier essai de son équipe. A l’heure de jeu, l’ASM Clermont Auvergne est revenue à hauteur du Stade Français (19-19) après avoir profité de la supériorité numérique. Profitant de l’apport du banc, les hommes de Franck Azéma finissent fort et sont désormais dans le camp adverse. Une nouvelle pénalité de Laidlaw (65e) suivie d’un nouveau temps fort auvergnat va faire définitivement basculer le match en faveur des « jaune et bleu ». L’assurance des frères Lanen dans l’alignement offre de belles munitions aux avants qui poursuivent leur travail de sape. Peceli Yato libère le Michelin en faisant parler sa puissance après une première charge de Mike Tadjer. Clermont fait le break et prend 10 points d’avance à quelques minutes de la fin d’une rencontre qui aura attendu de longues minutes avant de choisir son vainqueur.

 

paris-2.jpg
 

Après un début difficile, les hommes de Franck Azéma ont, une nouvelle fois, dû déployer des trésors d’abnégation pour aller chercher une victoire précieuse face à des Parisiens coriaces. Clermont s’est probablement fait peur mais a su trouver les ressources pour retourner une situation mal engagée signant ainsi une victoire qui permet de rester dans la course à la qualification. Celle-ci reprendra dans 3 semaines par un déplacement à Pau très important.

 

L’équipe de Clermont : 1.Falgoux, 2.Ulugia, 3.Slimani, 4. Jedrasiak, 5.Merrick, 6.Iturria, 7.Cancoriet, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.Lopez, 11.Raka, 12.Moala, 13.Vili, 14.Betham, 15.Nanaï Williams.

Remplaçants : 16.Tadjer, 17.Beria, 18.T.Lanen, 19.C.Lanen, 20.Laidlaw, 21.McIntyre,  22.Yato, 23.Uhila.

 

L’équipe de Paris : 1.Mavinga, 2.Latu, 3.Alo-Emile, 4.Gabrillagues, 5.Maestri (cap), 6.Chapuis, 7.Godener, 8.Gray, 9.Hall, 10.Sanchez, 11.Etien, 12.Danty, 13.Nayacalevu, 14.Naivalu, 15.Hamdaoui.

Remplaçants : 16.Panis, 17.Futeu, 18.Pyle, 19.Koroi, 20.Daguin, 21.Segonds, 22.Arrate, 23.Melikidze.