Combattre pour entretenir la dynamique

image description

Après deux rencontres, autant de bonus et plus de 120 points inscrits, les Clermontois se préparent,  dans cette semaine courte, à affronter une défense bien plus robuste que lors des dernières oppositions. Face à des Héraultais en quête de points, les « jaune et bleu » devront livrer un gros combat pour entretenir leur belle dynamique.

« L’appétit vient ne mangeant » : c’est bien connu et après deux victoire bonifiées, les Clermontois ont encore fin d’autant que comme le rappelle le talonneur Adrien Pélissié, « le championnat est encore long et avec 8 rencontres à disputer, 40 points sont encore à distribuer, la course est lancée ». L’avance des Auvergnats sur le septième du championnat (le LOU Rugby) qui a nettement progressé ces dernières semaines pour se porter à 12 longueurs est une bonne chose, pas encore une garantie de quoi que ce soit. Ainsi, il est question de « rester sur cette lancée » ou « d’entretenir la dynamique » comme l’annonce Rabah Slimani, le droitier clermontois. « Ces deux derniers matchs nous ont permis de renforcer notre confiance et de capitaliser des points précieux, nous devons maintenant nous accrocher dans le haut du tableau et avoir l’ambition de se déplacer à Montpellier pour faire une grosse performance. » Montpellier qui a déjà grillé bien plus que ses jokers en s’inclinant à 6 reprises sur sa pelouse du GGL Stadium aura le couteau sous la gorge au moment d’aborder une série de rencontres où ils batailleront avec Pau et Bayonne pour éviter la zone rouge. Une ligne droite tout sauf simple où après Clermont, ils devront se déplacer à Toulouse, recevoir Toulon avant d’aller à Bordeaux (fin avril). Une situation compliquée semblant ne pas émouvoir les Auvergnats qui ont encore en mémoire le match aller et la défaite à domicile. « On ne peut pas oublier ce match » réagit Adrien Pélissié, « nous avons envie de montrer que nous avons progressé. » « Il est clair que cette équipe de Montpellier possède des joueurs de grandes qualités, ils ont des internationaux dans toutes les lignes », poursuit le talonneur clermontois. « On ne va certainement pas regarder le classement et se dire que nous jouons le 11ème du championnat, nous ne l’avons pas fait face à Agen et Bayonne en nous concentrant sur ce que nous sommes capables de produire. Nous avons simplement étudié les forces de cette équipe qui a besoin de points et mis en place des choses pour les contrarier. » Les hommes de Philippe Saint-André semblent embourbés dans le fond du classement, bien loin de leurs ambitions, un fait qui ne correspond pas vraiment avec l’impression laissée au coach clermontois, il y a quelques mois sur la pelouse du Michelin. « C’est une équipe qui nous avait secoués ! » « Sur le papier, quand on regarde les joueurs dont ils disposent, on ne peut que constater que c’est une formation qui s’est manquée sur le début de saison. Ils ont forcément un effectif qui devrait leur permettre d’être mieux : ils ont un paquet d’avants très solide et dense, une charnière expérimentée, des arrières tranchants... »  Bref, tout un arsenal qui devrait leur proposé d’être dans la course vers le haut du tableau et qui invite le coach clermontois à être prudent. « Il ne faudrait pas les réveiller », lance-t-il pour conclure la description de son adversaire du jour.

Comme toujours sur les matches à l’extérieur, la conquête et l’attitude des Auvergnats seront des ingrédients de base à la recette de la performance et des ambitions. « La semaine a été courte », décrit le talonneur Adrien Pélissié. « Nous devons donc aller à l’essentiel et nous préparer à livrer un gros combat ». « Nous sommes sur une bonne série » appuie Franck Azéma dont les hommes ont pris 26 points sur les 35 possibles depuis le début de l’année 2021, « il est important de maintenir cette dynamique en gardant de la fraîcheur mentale et physique sur cette semaine afin d’être au maximum vendredi soir pour livrer une grosse prestation ». Un déplacement qui en dira un peu plus des ambitions du groupe clermontois pour cette fin de saison où, à la faveur d’un bon résultat, il aurait l’opportunité de regarder avec d’assurance vers le haut du classement et profiter d’une semaine de vacances sans penser à l’écart avec la septième place…