Préparation

Confirmer face aux Dragons pour tenir les Anglais à distance

image description

Après la victoire bonifiée en Roumanie, et le double objectif rempli de relancer certains joueurs tout en laissant une partie de l’effectif (dont tous les internationaux) au repos, Franck Azéma et ses hommes affronteront les Gallois des Dragons, samedi au Michelin. Invaincus depuis plus de deux mois, les Auvergnats n’ont pas l’intention de gripper leur belle machine ni la solide dynamique qu’ils ont construit depuis le début de la saison lors de match qui peut être « piège » face à des Dragons sans coach depuis quelques jours… Les Saints, parfaits eux aussi, avant leur double confrontations face aux Roumains sont toujours en embuscade avant leur venue en Auvergne.

A comparer la dynamique des deux équipes, la côte des Gallois, qui ne se sont plus imposés en France depuis plus de 12 ans et qui végètent dans le fond de leur classement en Pro 14, parait bien hasardeuse. Pourtant, pas question de baisser la garde pour les hommes de Franck Azéma qui restent focalisés sur leur performance collective et leur objectif de qualification à domicile. « Nous allons rester concentrés sur notre jeu et la réalisation de nos systèmes, assure le coach clermontois. Les internationaux nous ont rejoints cette semaine et avec les rotations des dernières semaines, il va falloir être vigilant vis-à-vis de la cohésion. » Même si tous les voyants sont au vert dans une poule où les Clermontois ont pris la main après leur victoire à Northampton confirmée depuis par un double succès bonifié face aux Roumains de Timisoara, les Auvergnats savent que l’erreur n’est pas permise en Coupe d’Europe et que le contexte pourrait être propice à une réaction galloise après la mise à l’écart de leur entraineur Bernard Jackman en début de semaine. « Dans ces contextes particuliers, on sait qu’il faut s’attendre à une mobilisation des joueurs. Ça ne va pas changer notre opinion sur cette équipe qui possède de très bonnes structures et pas mal de cohésion défensive. Nous devrons nous méfier afin de finir cette deuxième séquence européenne proprement. » Comme à leurs habitudes, les « jaune et bleu » conserveront élevées leurs exigences lors de cette rencontre devant leur public comme le confirme Franck Azéma « Nous préparons cette rencontre avec la volonté d’être au niveau de nos standards en termes de jeu et d’ambition. Pas question de tomber dans la facilité, nous avons une dynamique à entretenir et des automatismes à retrouver avec des joueurs qui vont réintégrer le groupe ».

Parmi eux, Arthur Iturria devrait retrouver la compétition après une tournée automnale tricolore où il a beaucoup joué. « J’avais vraiment besoin d’une coupure et ces quinze derniers jours m’ont fait beaucoup de bien. Ça fait vraiment plaisir de retrouver les copains à un moment clé de la saison. » Depuis son dernier match en « jaune et bleu », l’équipe a renforcé sa position de leader dans les deux compétitions où elle est engagée. « Nous avons la chance de pouvoir tourner, d’avoir un collectif puissant qui permet d’être compétitif chaque week-end. Cela permet aussi à tous de s’exprimer au meilleur de notre potentiel sans se poser de question sur les semaines suivantes. » Face à des Gallois qui devraient offrir un Rugby différent de celui très direct des Roumains de Timisoara, les Clermontois ne veulent pas regarder plus loin que cette rencontre qui pourrait leur permettre de mettre un pied en quart de finale tout en conservant leur avance acquise sur la pelouse des Saints. Ainsi, même si les Toulousains s’inviteront au Michelin avant les fêtes, ce match de gala, n’est pas encore au programme des hommes de Franck Azéma comme le confirme le flanker tricolore. « Ce ne sera pas un match de préparation mais un véritable challenge à part entier, nous pourrons basculer sur Toulouse quand nous aurons réussi le match face aux Dragons, pas avant ! » Les choses dans l’ordre… cela passera aussi par là pour prendre le meilleur sur des Gallois probablement motivés à l’idée d’offrir à leur supporter une meilleure actualité que celle révélée en début de semaine.