Découverte : Le Bar Rugby de Tokyo

image description

On ne tombe pas vraiment dessus par hasard, c’est une adresse qui circule de bouche à oreille entre connaisseurs et il faut s’éloigner des bouillants quartier de Shibuya ou Shinjuku pour trouver ce lieu unique de la capitale japonaise. Un Bar 100% Rugby posé le long d’un canal du nord de la métropole où le patron, un passionné, ne vit que pour notre sport dont il a fait de son établissement un lieu de culte pour tous les amoureux de la balle ovale japonais.

 

chabal-images.jpg
Prévenu la veille par téléphone, le patron, Masa Takguchi, nous attend sur le pas de la porte de son établissement, le sourire déjà pétillant de bonheur. Dès l’ouverture de celle-ci, c’est un Sébastien Chabal, en taille nature, qui nous accueille dans ce petit Pub qui doit tenir une cinquantaine d’âmes bien entassées. Passé le seuil, c’est un véritable petit musée du rugby qui défile sous nos yeux pendant que les écrans géants qui tapissent les murs, crachent les exploits de la Coupe du Monde 2003 avec un certain Aurélien Rougerie associé à l’aile du XV de France à Christophe Dominici. Des maillots de toutes les nations sont suspendus ou encadrés dans l’établissement où règne une bonne ambiance de Pub anglais à la sauce asiatique. Pas peu fier, le patron nous explique ce choix pour le moins atypique. « Cela fait huit ans que j’ai décidé d’ouvrir ce bar. J’étais moi-même joueur de rugby et en voyageant je me suis aperçu que des établissements de ce genre existaient un peu partout dans le monde (de l’ovalie). J’ai décidé de me lancer et je pense toujours être le seul à Tokyo. »Depuis, la tireuse à bière tourne à plein régime avec des habitués mais aussi quelques célébrités dont quelques français (Christian Califano, Sébastien Chabal ou Serge Betsen) passés au Rugby Dinner No Side Club (le nom de l’établissement) dans les derniers mois. Masa, qui a également vu défiler bon nombre de joueurs des Brave Blossoms, espère secrètement que Dan Carter qui jouait à Kobé, la saison dernière, lui fera l’honneur de sa visite lors d’un de ses retours au Japon. En attendant, le patron continue sa visite avec quelques figurines de Mc Caw, Goromaru ou Lonu qui trônent sur le bar, des maillots de Bocks, des Pumas, du XV de France, de l’Irlande, de l’Angleterre et bien d’autres, pendant qu’un groupe de journalistes sud-africains présents pour la RWC et attirés, comme nous, par ce lieu hors normes, entrechoquent leurs verres en parlant et rigolant fort. On se croirait presque (en modèle réduit) dans les bars de la rue de la soif à Saint Germain si ce n’est qu’on pioche les frites avec des baguettes. 

 

« Clermont ! bien sûr que je connais ! »

 

chabal-2.jpg
 

Au détour d’une conversation avec les sud-africains, le patron apprend que nous venons de Clermont « Clermont ! Bien sûr que je connais »et il commence à énumérer les noms de « Morgan Parra, Greig Laidlaw et Ice Toeava » qu’il a vu jouer au Japon. Même s’il sait très bien que la Coupe Du Monde dans son pays pourrait être une belle opportunité pour son business, la passion passe avant tout. « Le Bar sera fermé, vendredi soir »(lors du match d’ouverture opposant le Japon à la Russie) nous confie Mai, une habituée et passionnée de rugby comme le patron. « Masa s’y est pris depuis très longtemps, il ne voulait pour rien au monde rater ce match et a réservé un bus pour ses employés et habitués, nous serons tous au Tokyo Stadium. »En revanche, tous les autres matches, sans exception, seront diffusés sur les écrans géants du Bar. « Nous l’attendons depuis si longtemps cette Coupe du Monde »,salive d’impatience celui qui voit « les Japonais réaliser l’exploit en sortant l’Ecosse ou même l’Irlande. Ce serait formidable pour le Pays ». Pas sûr que notre écossais ne l’entende de cette oreille. Qu’importe, le bar ne devrait pas désemplir dans le mois à venir et les clients qui lèveront, entre deux gorgées, les yeux sur la collection de Masa pourront constater qu’il a une nouvelle pièce à celle-ci puisque le maillot de l’ASM Clermont Auvergne en fait désormais partie, exposé à 10 000 kilomètres du Michelin. 
 

 

8Y1A5670.JPG
 

Rugby Dinner No Side Club, 10-22 Takada 3Chome, Toshima-Ku, Tokyo.