Dans l’antre des Ulstermen

image description

Le stade de Ravenhill (aujourd’hui Kingspan Stadium) traine depuis toujours une réputation difficile. Ce n’est surement pas le stade le plus accueillant de la planète Rugby non pas que les supporters y soient plus hostiles ou que l’atmosphère y soit plus anxiogène qu’ailleurs mais au pied de la colline « aux corbeaux », les Ulstermen défendent avec une énergie décuplée une pelouse historique dont l’entrée mythique par la porte massive dédiée aux joueurs irlandais morts pour la patrie donne le ton d’un déplacement qui se mérite. Cette saison, les joueurs de Belfast ne s’y sont encore jamais inclinés. Rares sont les équipes françaises qui sont revenues victorieuses d’Irlande du Nord : 6 seulement dans l’Histoire de la compétition. Clermont ne fait pas encore partie de ce club restreint et devra jouer à son meilleur niveau pour espérer s’y inviter…

 

Pour la province du Nord du rugby irlandais la compétition européenne est une incontournable de la saison. L’Ulster titré en 1999, est ainsi dans la quatrième équipe ayant disputé le plus de matches en Coupe d’Europe (160, 4ème derrière le Munster (186) et bien loin devant Clermont (121)) preuve de la régularité des Ulstermen sur le plateau européen. Cette saison encore, les joueurs de Belfast qui ont la particularité d’être rattachés à la couronne britannique par leur nationalité et à l’IRFU (Irish Rugby Football Union) par leurs licences réalisent un parcours sans accros. Bien lancés par une victoire au Michelin en ouverture de la compétition, les hommes de McFarland ont confirmé en sortant victorieux de leur double confrontation face aux Saints de Northampton. Avec 14 points pris (sur 15 possibles, comme le Racing 92) les Nord-Irlandais dominent la poule unique et ont déjà leur billet en poche pour les huitièmes de finale. Très offensifs, les Ulstermen dominent de nombreux classements statistiques en ce début de compétition. Ainsi, ils sont ceux qui ont joué le plus de ballons à la main (398) battu le plus de défenseurs (77, loin devant les Saints 65) ou parcouru le plus de mètres avec le ballon (2693) dans le sillage de leur bouillant arrière de poche Michael Lowry intenable sur la pelouse du Michelin et en tête de la plupart des classements individuels de la compétition après 3 journées (défenseurs battus, mètres parcourus, franchissements…).

 

Les Ulstermen : Champions de l’entame de match !

 

L’Ulster est déjà certain de participer aux huitièmes de finale, mais pas encore totalement sûr de conserver l’avantage du terrain en cas de ¼ de finale. Avec 73% de victoires à domicile dans la compétition (sur les 79 matches auxquels ils ont participé), c’est un élément qu’ils prendront forcément en compte dans leur manière d’aborder cette dernière journée des phases qualificatives. Auteurs d’un début de match tonitruant lors du match aller (où ils avaient inscrit 19 points lors de la première mi-temps), les Ulstermen ont récidivé face à Northampton inscrivant même un essai lors de la première minute (l’un des essais les plus rapides de la compétition) avant d’en inscrire 2 de plus avant la 20ème minute. Même recette sur la pelouse des Saints, la semaine dernière, avec des essais à la 6ème et 13ème minutes… Les Auvergnats devront ainsi se méfier de l’entame des Ulstermen qui se sont habitués à prendre leurs adversaires à la gorge. Dans un contexte du Kingspan Stadium où le public aura son importance à jouer, il sera crucial de rester au contact le plus longtemps possible afin de retarder les puissants « Ulster, Ulster » qui tombent des tribunes et oppressent leurs adversaires. Pour entrer dans le club des 6 équipes françaises victorieuses sur la pelouse de Belfast (Toulouse, Toulon, Paris, Biarritz, Bourgoin et Bègles), les Auvergnats devront réaliser ou se rapprocher du match parfait face à une équipe offensive parfaitement organisée et rodée à cette compétition européenne qu’elle affectionne particulièrement. Un beau challenge en perspective pour les hommes de Jono Gibbes qui auront, au coup d’envoi, leur destin en mains et l’ambition de rejoindre les Ulstermen dans le tableau final.

 

220118-ulster-2.jpg