Derby pluvieux, résultat heureux !

image description

Sous des conditions épouvantables et dans un match étriqué, les Clermontois arrachent leur première victoire à l’extérieur de la saison grâce à un exploit de Peceli Yato à la 78ème minute du derby. Courageux face aux assauts des Corréziens qui ont buté sur la solidarité auvergnate, les hommes de Franck Azéma signe un succès précieux et pourront probablement écarter le spectre du maintien en confirmant la semaine prochaine face à la Section Paloise, au Michelin.

 

Brive (stade Amédée-Domenech) temps doux, pelouse bonne, environ 12 400 spectateurs. Clermont bat Brive sur le score de 9 à 11 (mi-temps : 3-3) Arbitrage de M.Descottes

Clermont : un essai de Yato (78e)  et  2 pénalités de Lavernhe (40e) et McAlister (68e).

Brive : 3 pénalités (13e, 43e et 52e) de Laranjeira

 

180310-hutteau.jpg
 

Sous des cordes d’eau : un match étriqué !

En plus du contexte sulfureux de ce 99ème derby de l’histoire, la pluie est venue s’inviter à la fête annihilant ainsi tous les espoirs de voir du jeu sur la pelouse du Stadium transformée en guerre de tranchées dès les premières minutes de la rencontre. Rapidement dominateurs sur la ligne d’avantage, les Corréziens gagnent la bataille de la possession et de l’occupation tout en mettant une grosse pression sur la jeune charnière clermontoise où le jeune William Hutteau s’en sortira pourtant avec les honneurs. Avec un ballon transformé en savonnette, personne n’est vraiment capable de mettre quoi que ce soit en place et dès les premières passes, les en-avant se multiplient offrant aux piliers de quoi se réchauffer sur la dizaine de mêlées ordonnés lors du premier acte. Sur un ballon perdu à l’impact, les Auvergnats se mettent en danger et permettent à Laranjeira d’ouvrir le score après une percée corrézienne. Réduits à 14, les Clermontois subissent mais font preuve de beaucoup d’engagement et de solidarité pour tenir la dragée haute à un pack briviste très bien organisé. Les minutes défilent au rythme des maladresses facilement excusables en raison des conditions météorologiques qui ne font que se dégrader et ce sont finalement les Auvergnats qui terminent mieux que leurs adversaires en validant une bonne mêlée par une pénalité de Dorian Lavernhe à la sirène.

 

180310-pack.jpg
 

Le rush de Yato met Brive à terre !

A la reprise, un rapide coup d’œil vers le ciel corrézien renforçait les doutes quant à espérer une accalmie et donc un jeu plus varié que le défi d’avants et les chandelles proposées lors du premier acte qui repartaient de plus belle (comme la pluie) pour cette seconde période. En difficulté dès le coup d’envoi, les hommes de Franck Azéma laissent échapper le ballon et offrent à l’arrière briviste l’occasion de reprendre le score. Celui-ci ne se fait pas prier pour remettre les siens en tête au tableau d’affichage. L’avantage se confirmera un peu plus tard par une nouvelle poussée collective du pack corrézien qui prend le meilleur sur la mêlée asémiste. (9-3 à la 52e). Le coaching de Franck Azéma avec les entrées de Kayser, Falgoux puis Jarvis apportent des solutions nouvelles qui vont permettre d’inverser la tendance et de revenir dans le camp du CAB. Sous le déluge, les buteurs ne sont pas à la fête et Clermont devra s’y prendre à 4 reprises et 3 buteurs pour trouver la cible après un bon grattage d’Etienne Falgoux. A 10 minutes de la fin de la rencontre, les Clermontois ne sont plus qu’à  3 longueurs des Brivistes, à leur tour confrontés à un manque de réussite face aux perches. Les minutes défilent, la pression monte et on sent bien que le match peut basculer sur une action. Les joueurs du CAB laissent passer leur chance pendant que Peceli Yato saisit la sienne à pleines mains en mettant sur les fesses son adversaire direct avant de déchirer la défense briviste sur 30 mètres et de se débarrasser des derniers corréziens grâce à une explosivité déconcertante à la 78ème minute d’une rencontre jouée dans ces conditions. La transformation ne passe pas laissant les « jaune et bleu » sous la menace d’une pénalité synonyme de victoire briviste. La défense au courage des Auvergnats tient bon et repousse les assauts adverses jusqu’à gratter la pénalité de la gagne qui libère le banc auvergnat et repousse le spectre de la relégation qui se rapproche par la même occasion dangereusement du club briviste.

Difficile d’imaginer un match bien différent sous les cordes d’eau qui se sont abattues sans discontinuer tout au long d’un derby restreint à un jeu d’occupation et d’affrontement. Les hommes de Franck Azéma, solidaires et volontaires, ont été patients pour s’offrir un derby et une première victoire à l’extérieur cette saison. La réception de Pau, samedi prochain au Michelin, sera une belle occasion de confirmer le regain de confiance d’une équipe dont le collectif reprend des couleurs de semaine en semaine.

 

180310-jedrasiak.jpg
 

Pour Clermont

 1.Uhila, 2.Beheregaray, 3.Simutoga, 4. Timani, 5.Van Der Merwe, 6.Cancoriet, 7.Chouly (cap), 8.Lee, 9.Hutteau, 10.Lavernhe, 11.Nakaitaci, 12. Lamerat, 13.Betham, 14.Strettle, 15.Spedding.

Remplaçants : 16.Kayser, 17.Falgoux, 18.Jedrasiak, 19.Gerondeau, 20.McAlister, 21.Penaud, 22.Abendanon, 23.Jarvis.

 

Pour le CA Brive

1.Devisme, 2.Tadjer, 3.Puafisi, 4.Ledevedec, 5.Marais, 6.Sanconnie, 7.Waqaniburotu, 8.Hauman, 9.Cazenave, 10.Ugalde, 11.Masilevu, 12.Galala, 13.Mignardi (cap), 14.Namy, 15.Laranjeira.

Remplaçants : 16.Da Ros, 17.Brugnaut, 18.Lagrange, 19.Herjean, 20.Marques, 21.Le Bourhis, 22.Germain, 23.Jourdain.

 

 

à lire aussi