Du meilleur au pire, Clermont laisse filer des points

image description

Bousculés durant 40 minutes, les Auvergnats avaient pourtant mis une énorme énergie à reprendre les commandes d’un match mal embarqué grâce à une bonne entrée de Morgan Parra et une grosse performance de son paquet d’avants permettant à Moala et Tiberghien de franchir par deux fois la ligne adverse, mais une mauvaise gestion de la fin de match permet aux Lyonnais de s’imposer et d’arracher le bonus défensif en toute fin de rencontre… rageant. 

 

intermarche-banniere.jpg
 

 

Lyon (stade Gerland) temps doux, pelouse bonne, huis-clos. Lyon bat Clermont 41-30 (mi-temps : 17-7) Arbitrage de M. Brousset

Clermont :  3 essais de Yato (4e), Moala (54e), Tiberghien (74e), 3 pénalités (42e 49e, et 59e )de Parra et 2 transformations de Bézy (1), Parra (1)

Lyon : 5 essais de Mignot (15e), Tuisova (21e, 79e), Regard (65e) et Couilloud (76e), 2 pénalités (8e et 65e) et 5 transformations de Doussain

Carton rouge : Judicaël Cancoriet (40e, charge dangereuse)

Cartons Jaunes : Sipili Falatea (59e) et Rodda (76e, anti-jeu)

 

moala.jpg
 

 

Du jeu sous le soleil 

C’est sous un soleil de feu et plus de 25 degrés sur la pelouse de Gerland que cette rencontre a débuté. Pour faire monter encore le thermomètre, les deux équipes vont envoyer énormément de jeu, parfois dans la précipitation et dans l’à peu près, mais les intentions sont là. De nombreux turnovers animent ce début de match qui sourit aux Auvergnats qui inscrivent un premier essai par Peceli Yato tout heureux de récupérer un ballon au milieu du terrain après une interception. Les Lyonnais réagissent immédiatement et sont récompensés par une pénalité de Doussain qui rapproche ses hommes (3-7 après 10 min). Dominateurs les hommes de Pierre Mignoni insistent dans le petit périmètre et malgré la défense agressive de Clermont finissent par trouver la solution après de nombreux temps de jeu et une belle croisée de Doussain qui envoie l’ailier Mignot sous les poteaux. L’ouvreur lyonnais qui avait déjà raté une première pénalité échoue à nouveau quelques minutes plus tard (20ème) mais le renvoi au 22 mètres va donner une superbe occasion à Tuisova de briller. L’ailier fidjien récupère le ballon au niveau des 50 mètres et profite de la fébrilité de la défense clermontoise pour traverser tout le terrain, battant 2 premiers défenseurs avant de terminer le travail avec deux défenseurs supplémentaires au niveau de la ligne d’en-but. Un essai à zéro passe qui fait mal aux Auvergnats désormais relégués à 10 points (17-7 à la 21ème). Malgré une fin de première période plus équilibrée, les choses ne s’arrangent pas pour les « jaune et bleu » qui concèdent un carton rouge (pour une charge dangereuse) dans la dernière minute du premier acte. 

 

touche.jpg
 

 

Le retour de Clermont avant le trou d’air…


Portés par un vent plus puissant et l’entrée de Morgan Parra, les Auvergnats s’installent rapidement dans le camp lyonnais et mettent du rythme. Récompensés par deux pénalités du demi-de-mêlée « jaune et bleu » (42e et 49e) Clermont revient 20-13 (à la 49e) avant de recoller grâce à une touche dominatrice qui n’est pas étrangère au très bon retour à la compétition d’Arthur Iturria. C’est autour d’une touche et d’un enchainement dynamique que George Moala fait la différence au milieu du terrain pour remettre les deux équipes dos à dos. Sans ballon en première période, les avants auvergnats ont désormais la main sur le cuir et occupent le camp adverse récoltant une nouvelle pénalité (20-23 à l’heure de jeu). Sur le renvoi, une première fois, Clermont se met en danger et concède une pénalité qui va entrainer de fâcheuses conséquences puisque le jeune pilier clermontois est pris par la patrouille sur l’action vite jouée et laisse ses coéquipiers en double infériorité numérique. Lyon ne mettra pas longtemps à en profiter et Regard, entré en cours de match, profite des espaces pour imposer sa puissance au milieu du terrain (27-23 à la 65ème). De retour à 14, les Auvergnats font à nouveau de gros efforts pour reprendre les commandes, bien aidés par l’expulsion d’un Lyonnais et de bons enchainements autour de leurs touches. Cheikh Tiberghien termine le boulot par un essai en bout de ligne que transforme Morgan Parra à la 74ème redonnant l’avantage aux siens 27-30. A peine le temps de réaliser que l’ASM est repassée devant que les Auvergnats tombent dans leurs travers, s’oubliant sur le renvoi et laissant la possession aux Lyonnais qui mettent leurs adversaires à la faute avant d’aller inscrire une penal-touche 90 secondes seulement après l’essai auvergnat. Lyon est devant mais le bonus défensif est encore là pour récompenser les efforts « jaune et bleu » … lui aussi disparaitra sur une action improbable du « tout pour le tout » dans les dernières secondes sur un nouveau ballon offert aux Lyonnais. Tuisova en fera bon ouvrage dévastant l’aile gauche après avoir ravagé la droite en première période. En 4 minutes, les Auvergnats encaissent 14 points et laissent filer 4 points précieux.

 

Certes Clermont aurait pu prendre 30 points en regard d’une première période où ils n’ont pas eu le ballon et subi la foudre des Lyonnais illustrée par ce rush incroyable de Tuisova dans la défense, mais Clermont aurait aussi pu et probablement dû l’emporter lors du second acte après avoir fourni d’énormes efforts pour revenir dans une rencontre compliquée par une expulsion définitive. Les Auvergnats reviendront finalement sans rien, la faute à une fin de match où ils ont perdu toute maîtrise concédant 14 points en 6 minutes. « Un scénario déjà vu » comme le regrettait Morgan Parra en fin de match duquel il faudra bien finir par apprendre. 

 

ballon-porte.jpg
 

 

Pour l’ASM Clermont Auvergne :

1.Ravai, 2.Fourcade, 3.Ojovan, 4.Yato, 5.Vahaamahina, 6. Iturria (cap), 7.Cancoriet, 8.Lee, 9.Bézy, 10.Nanai-Williams, 11.Raka, 12.Naqalevu, 13.Moala, 14.Penaud, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Pélissié 17.Bibi Biziwu, 18.Jedrasiak, 19. Fischer, 20. Parra, 21.Fofana, 22. Tiberghien, 23.Falatea

 

Pour le LOU Rugby:

1.Chiocci, 2.Ivaldi, 3.Bamba, 4.Geraci, 5.Rodda, 6.Cretin (cap), 7.Fainga’a, 8.Sobela, 9.Pélissié, 10.Doussain, 11.Mignot, 12.Ngatai, 13.Barassi, 14.Tuisova, 15.Arnold

Remplaçants : 16.Taufete’e,  17.Chaume, 18. Guillard, 19.Tulou, 20.Couilloud, 21.Berdeu, 22.Regard, 23.Gomez-Kodela