Féminines

Elles sont vraiment Phénoménales !

image description

Accrochées à leur bouclier, les championnes de France en titre ne se sont jamais avouées battues. Bousculées en première période, parfois imprécises, les filles de Fabrice Ribeyrolles sont allées chercher au fond de leurs tripes cette victoire et ce dernier essai en bout de ligne symbole de volonté et de conviction sur un jeu de mouvement qui a fini par faire craquer les Héraultaises. La transformation de la gagne, claquée par Jessy Trémoulière en bord de touche offre la gagne et ouvre les portes des demi-finales au filles de Romagnat qui ont montré un sacré tempérament et une volonté extrême de défendre leur bout de bois.  

 

 

220515-victoire.jpg
 
 

Romagnat (stade Michel-Brun) temps chaud et ensoleillé, environ 2000 spectateurs. ASM Romagnat Rugby Féminin bat Montpellier HR 22 -20 (mi-temps : 5-15) 

Pour l’ASM Romagnat : 3 essais de Shelford (6e), Henry (64e), et Guermit (80e), une pénalité (51e) et 2 transformations de Tremoulière.

Pour Montpellier : 3 essais de Peyronnet (35e), Cissokho (36e) et Banet (76e), une pénalité et une transformation de Peyronnet.

 

Face au vent et bousculées en conquête les Auvergnates souffrent 

Devant 2 bons milliers de spectateurs, les Auvergnates ont parfaitement lancé la défense de leur titre en inscrivant les premiers points après un ballon contré et aplati par la seconde ligne Morgane Shelford (6e) après une première phase de pression défensive des Jaune et Bleu. Les Montpelliéraines et leur armada d’internationales allaient prendre l’avantage sur les Auvergnates dans les phases de conquête les privant de munitions. Contrées en touche, les filles de Vincent Fargeas et Fabrice Ribeyrolles devaient s’en résoudre à défendre et à repousser les Héraultaises emmenées par Safi N’Diaye et Romane Ménager très sollicitées autour des rucks. Durant 30 minutes, la barrière auvergnate tenu le coup avant de céder à deux reprises. D’abord après une mêlée sous ses poteaux, puis dès le renvoi sur un beau mouvement qui permet à l’ailière Cissokho de faire la différence le long de la ligne de touche. En 3 minutes, les Auvergnates encaissent 12 points, puis 15 quelques minutes plus tard après une pénalité concédée dans un ruck. Face au vent, les Romagnatoises sevrées de ballons tournent avec seulement 10 points de retard, il en faut bien plus pour les faire douter d’autant que même si elles ont parfois fait preuve de maladresses ou d’imprécisions, le jeu de mouvement produit a posé de grosses difficultés aux Héraultaises qui vont devoir jouer face au vent. 

 

220515-sara.jpg
 

 

Tactiquement parfaites, les Clermontois ne lâchent rien ! 

Dès la reprise, les Auvergnates jouent parfaitement le coup tactiquement en occupant le terrain des Héraultaises qui ne peuvent pas lutter face à la longueur du jeu au pied de Jessy Trémoulière. Acculées dans leurs 40 mètres, les filles du MHR subissent les assauts des Championnes de France et leurs porteuses de balle. Mathilde Lazarko, Morgane Shelford, Sara Tounesi, Alice Henry s’en donnent à cœur joie pendant que la charnière Solène Gaucher - Emma Coudert alterne dans le bon tempo les charges de leurs avants et les prises d’intervalle de Jessy Trémoulière, dangereuse à chacune de ses interventions. Montpellier tient pourtant de longues minutes offrant simplement quelques pénalités aux locales. Jessy Trémoulière, pas dans son meilleur jour face aux perches laissera passer deux occasions (47e et 60e) mais ne lâche rien en continue de semer la zizanie dans la défense du MHR pendant que sa mêlée reprend le dessus et lui offre une occasion de concrétiser sa domination (8-15 à la 57e). A l’heure de jeu, Montpellier n’a pas mis le pied dans le terrain des Romgnatoises qui continuent d’étirer la défense des visiteuses par un jeu de mouvement qui balaye le terrain de long en large. Après de longs temps de jeu, la centre Ophélie Gincourt déchire une nouvelle fois la ligne de défense et transmet à la troisième ligne Henry qui termine le travail. L’ASM revient au contact (15 à 15) pendant que Jessy laisse filer la transformation pourtant dans ses cordes. Le coaching de Fabrice Ribeyrolles et les entrées de Touré, Menanteau, Djouang, Ribeyrolles ou Tixier accentuent la domination des Auvergnates … mais à nouveau contre le cours du jeu, elles vont être punies par les Héraultaises qui mettent au fond la seule occasion de la seconde période après un jeu au pied dans le fond du terrain qui surprend les Auvergnates. Il ne reste que 5 minutes à jouer et Montpellier a repris 5 points d’avance. Le dernier baroud d’honneur des Auvergnates bien décidés à ne pas lâcher leur titre à domicile va être épique ! Durant 5 minutes, elles vont balayer le terrain, multiplier les charges, les prises d’intervalles portées par une volonté impressionnante. Rien ne semble les faire douter, même pas le chronomètre du stade Michel-Brun qui a fini d’égrainer les dernières secondes de jeu depuis de longues minutes, lorsqu’après une pénalité rapidement jouée l’action rebondit le long de la ligne de touche où le trio Coudert-Trémoulière-Tounesi bonifie un nouveau ballon avant de le transmettre à Leila Guermit qui fait l’effort de rester dans le terrain pour aplatir avec détermination le ballon de l’égalisation. Il reste à Jessy Trémoulière celui de la gagne… Du bord de touche, la tricolore ne tremble pas, le stade Michel-Brun en apnée depuis 5 minutes peut exploser les Filles sont en demie ! 

 

220515-leila.jpg
 

                                                         

Les Filles de l’ASM Romagnat ont montré qu’elles seraient très difficiles à battre et qu’elles ne laisseraient leur bouclier qu’au bout du dernier souffle. Remarquables d’engagement mais aussi bien plus imprévisibles que les Montpelliéraines à qui elles ont proposé un jeu de mouvement varié et percutant pour arracher leur ticket pour le tour suivant. Elles sont désormais dans le dernier carré et bien déterminées à tout donner pour conserver leur bouclier. 

 

220515-filles-5.jpg
 

 

Pour l’ASM Romagnat Rugby Féminin : 1.Roux, 2.Lazako, 3.Guerrhit, 4.Shelford, 5.Tounesi, 6.Raoux, 7.Henry, 8.Gabriagues (cap), 9.Gaucher, 10.Coudert, 11.Guermit, 12.Gincourt, 13.Delteil, 14.Merle, 15.Tremoulière. 

 

Remplaçants : 16. Grégoire, 17.Prat, 18.Pellegris, 19.Touré, 20.Menanteau, 21.Tixier, 22.Ribeyrolles, 23.Djougang.