Résumé de match

En patron, Clermont surclasse le Champion !

image description

Les hommes de Franck Azéma n’ont pas tremblé face au Champion de France en titre et sous des conditions de jeu compliquées par une pluie continue, ils ont mis l’engagement et l’envie nécessaires pour dominer des Tarnais constamment sous pression. Dominateurs dans les phases de conquête et précis dans leur jeu au pied les Auvergnats ont maîtrisé cette rencontre à merveille se montrant même réalistes au point de passer la barre des 40 points et d’inscrire 5 essais s’offrant pour la quatrième fois de la saison le bonus offensif (en autant de rencontres).

 

181027-penaud-2.jpg
 

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps pluvieux, pelouse excellente, 18 645 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat Castres  41-6 (mi-temps : 21-6). Arbitrage Monsieur Raynal
Pour Clermont : 5 essais de Penaud (10e), Betham (24e), Raka (28e), Cancoriet (70e) et Yato (80e), 2 pénalités (44e et 51e) et 5 transformations de Laidlaw

Pour Castres : 2 pénalités (7e et 34e) de Kockott

 Carton jaune : Slimani et Stroe (21e fautes répétées en mêlée), Gérondeau (63e, antijeu)

 

181027-slimani-3.jpg
 

Les hommes forts de l’ASM font la loi

Après la parenthèse européenne, les Clermontois avaient à cœur de recevoir le champion de France en titre comme il se doit sur leur pelouse du Michelin. Sous une pluie constante, le jeu eut bien du mal à prendre le volume habituel et les Clermontois durent mettre le bleu de chauffe pour marquer leur territoire. Face à une équipe castraise toujours pénible dans les phases de combat, les hommes de Franck Azéma ont fait les choses dans l’ordre en matraquant les zones de ruck avec une agressivité et une envie de tous les instants. L’ouverture du score par Kockott n’est qu’anecdotique puisque Clermont a pris cette rencontre par le bon bout en maitrisant parfaitement son jeu au pied d’occupation à l’inverse des Castrais et de leur demi de mêlée très imprécis. Après 10 minutes sous les assauts auvergnats, le Champion cède une première fois après une belle alternance de Camille Lopez qui dépose un petit coup de pied dans le dos de la défense. Damian Penaud est le plus réactif. Clermont prend la tête de la rencontre et ne la quittera plus. Alors que la pluie redouble et que les en-avants se multiplient, c’est le moment de l’explication des hommes forts…et à ce petit jeu c’est Clermont qui est le plus fort. Au supplice l’axe gauche tarnais subit les foudres d’un Rabah Slimani encore une fois intouchable dans l’exercice de la mêlée fermée. Le CO subit, recule, souffre et même si Monsieur Raynal expulse les deux protagonistes sans vouloir marquer de distinctions, c’est bien le pack tarnais qui marque le pas. Profitant d’une nouvelle phase de supériorité et d’une belle fixation Laidlaw allonge la passe pour décaler Betham qui marque en bout de ligne l’essai du break. Castres, sous pression, enchaine les imprécisions et une chandelle complètement devisée par le jeune ouvreur le Bourhis offre un boulevard à Raka qui sprinte sur 50 mètres pour s’offrir son premier essai après son retour de blessure. Laidlaw impérial face aux perches, rajoute deux points pour porter le score à 21 à 6 à la pause. Le bonus est déjà dans la poche des hommes de Franck Azéma…

 

181027-raka-4.jpg
 

Cancoriet auteur d’un match XL sécurise le bonus !

Au retour des citrons, l’ASM ne lâche rien et renforce encore sa défense face à des Castrais plus mordants. Dominateurs en mêlée lors du premier acte, les « jaune et bleu » contrent désormais toutes les touches castraises (8 ballons volés dont 6 en seconde période). Le CO n’a pas assez de ballons pour porter le danger près de la ligne auvergnate d’autant que les défenseurs « jaune et bleu » élèvent encore le niveau d’agressivité à l’image d’un Judicaël Cancoriet encore une fois impressionnant d’activité et de dynamisme. Sans s’affoler et en faisant confiance à la réussite de Greig Laidlaw (2 pénalités supplémentaires) Clermont creuse un peu plus l’écart, éloignant encore les Champions d’un éventuel retour. Le rythme baisse et la Michelin se refroidit après un sévère KO de Remi Lamerat qui quittera le stade en ambulance avant d’aller passer des examens complémentaires au CHU de Clermont. Le CO lâchera définitivement l’affaire sur cette même action puisque en infériorité numérique les Castrais se font percer au centre par Rémi Lamerat avant que l’action ne rebondisse sur l’extérieur où Cancoriet conclue en bout de ligne pour sécuriser le bonus offensif. Peceli Yato rajoutera à la sirène un dernier essai après avoir cassé plusieurs plaquages dans une défense tarnaise bien trop attentiste face à la puissance et l’explosivité du troisième ligne fidjien.

Clermont maîtrise aussi le Rugby d’hiver et sous des conditions difficiles, les hommes de Franck Azéma ont respecté les fondamentaux en se montrant agressifs et précis. Auteurs de 5 essais, les Auvergnats empochent un nouveau bonus offensif un signent un très beau 20 sur 20 à domicile… de quoi renforcer encore un peu plus sa place de leader du championnat.

 

181027-joie-5.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Slimani, 4.Timani , 5.Vahaamahina, 6.Iturria, 7.Cancoriet, 8.Lee (cap), 9.Laidlaw, 10.Lopez, 11.Raka, 12.Lamerat, 13.Penaud, 14. Betham, 15.Toeava.
Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Kakabadze, 18.Yato, 19.Chouly, 20.Cassang, 21.Fernandez, 22.Moala, 23.Zirakashvli.

Pour le Castres Olympique
1.Stroe, 2.Jenneker, 3.Kotze, 4.Jacquet, 5.Capo-Ortega (cap), 6.Caballero, 7.Gerondeau, 8.Mafi, 9.Kockott, 10.Le Bourhis, 11.Smith, 12.Vialelle, 13.Combezou, 14.Paris, 15.Spedding.

Remplaçants : 16.Firmin, 17.Tichit, 18.Lassalle, 19.Tulou, 20.Radosavljevic, 21.Battle, 22. Ebersohn, 23.Clerc.