Préparation

Encore 10 journées pour accrocher les phases finales

image description

A deux jours de l’important déplacement au Stade Armandie d’Agen, l’heure était plus à la frustration qu’à la résignation. Staff et joueurs étaient focalisés sur cet objectif, avant une nouvelle trêve, consacrée au Tournoi des VI Nations, durant les 2 week-ends et la réception du RCT au Marcel-Michelin en suivant.

 

Le dernier match face à l’UBB, a inévitablement laissé des traces. Avec un mieux sensible par rapport à la prestation précédente à Pau, il laisse toutefois un goût d’inachevé dans les têtes. « Tout le monde a forcément été touché. Il faut se remettre dans le bon sens et gommer la frustration » avance Franck Azéma, le coach clermontois. Nick Abendanon qui devrait reprendre la compétition a assisté au match en spectateur et reconnait volontiers « qu’il reste des choses à rectifier. Collectivement notre défense doit être plus vigilante, attentive et efficace. Nous avons pour cela particulièrement insisté lors des entrainements de la semaine sur nos transitions défensives ». Tout n’est certes pas à jeter sur ce dernier match, ne serait-ce que la conquête qui a été à la hauteur, mais à toujours être sur le fil du rasoir, l’équipe s’épuise parfois. Il est important de faire basculer ces matches du bon côté.

 

Gagner pour se soigner

Il n’est pas encore question de « money time », mais le match contre Agen sera néanmoins primordial. Alexandre Lapandry le confirme : « On a notre destin en mains. Il reste encore 10 journées de championnat. Nous savons que la confiance vient avec les résultats positifs, à nous de convertir chaque opportunité qui peut se présenter ». Concernant ce match contre Agen, chacun s’attend à un match rugueux, ou il faudra réaliser une grosse performance devant et hausser encore sensiblement le taux d’agressivité. Quel sera le comportement des lot et garonnais après leur victoire chez leurs voisins brivistes ? « Difficile de prévoir le scénario confesse Rabah Slimani. Face aux équipes qui luttent pour le maintien, cela est toujours très complexe, elles ne lâchent jamais rien ». Comme le souligne tous les coaches du TOP 14, la pression est permanente, sur toutes les équipes, à tous les matches tellement les enjeux sont importants et le classement serré. Cette 17ième journée ne dérogera pas à la règle… et l’ASM le sait pertinemment.

Ce n’est pas pour autant que les ambitions sont revues à la baisse. L’objectif répété reste celui de la qualification pour les phases finales et pour cela « nous devons faire le boulot, prendre les points chaque fois qu’ils se présentent et se concentrer avant tout sur nous-même » précise Nick Abendanon. Après une semaine d’entrainements musclés, Franck Azéma se veut positif : « Personne ne triche, mais j’ai insisté sur le besoin de maitrise des détails et de s’envoyer ensemble. C’est à ce prix que les résultats suivront, et l’on sait très bien que gagner reste la meilleure façon de se soigner ».

L’adversaire agenais ne se présentera sûrement pas en victime expiatoire samedi, et si l’ASM Clermont Auvergne souhaite faire coller les actes aux intentions, il lui faudra réaliser une prestation proche du sans faute.