Academy

Fin de saison pour les Espoirs battus par Toulouse

image description

Dans cette demi-finale du championnat de France, les Espoirs clermontois ont été dominés par leurs homologues toulousains au terme d’un match de très bon niveau. Malgré une très belle entame, les hommes d’Adel Fellah ont commis quelques erreurs dont se sont nourris des Toulousains particulièrement réalistes et efficaces auteurs de 4 essais (contre un seul auvergnat). Les « jaune et bleu » qui se seront battus jusqu’au bout poussant leurs adversaires à la faute ne seront toutefois jamais parvenus à inverser la domination stadiste installée lors du premier acte. 

 

 

Malemort, temps chaud, pelouse bonne, environ 500 spectateurs. Toulouse bat Clermont 35-8 (mi-temps : 25-8) 

Clermont : un essai de Roziere (5e) et une pénalité (22e) de Michet.

Toulouse :  4 essais de Delibes (11e),Brennan (29e), Epee (35e) et Reilhes (72e), 3 pénalités (6e, 24e et 55e) et 3 transformations.

Cartons jaunes pour Toulouse : Germain (58e, nervosité) et Duprat (65e fautes repétées)

 

bousquet.jpg
 
Dans cette demi-finale du championnat, les Clermontois sont les premiers à se mettre en action. Dynamiques et particulièrement bien organisés dans le secteur de la touche, les avants auvergnats multiplient les temps de jeu et ne tardent pas à déséquilibrer la défense toulousaine qui cède dès la 5ème minute après un ballon écarté sur l’aile de Thomas Rozière.  Les « rouge et noir », portés par un très bon Théo Ntamack et un troisième rideau dévoreur de grands espaces, restent au contact et reprennent l’avantage après une première pénalité et un ballon de relance qui finit derrière la ligne d’essai clermontoise (Essai de Delibes à la 11e). Les Auvergnats ne lâchent rien et après de gros efforts et de multiples temps de jeu parviennent à mettre la redoutable troisième ligne stadiste à la faute permettant Gabin Michelet de rapprocher les siens (8-10 à la 22ème). Mais les efforts auvergnats sont annulés dès le renvoi par une très belle percée de Théo Ntamack qui avance et pousse l’ASM à la faute. Joshua Brennan (le fils de Trevor) débordant d’activité et de puissance ajoute sa pierre à l’édifice en validant une pénalité jouée à la main dans les 5 mètres clermontois (20 à 8 à la demi-heure de jeu). La défense toulousaine ne bronchera pas lors du temps fort clermontois suivant et terminera même la première période en récupérant un ballon dans un ruck aussitôt exploité sur les extérieurs par le véloce Nelson Epée qui va inscrire le troisième essai stadiste. 

 

tixeront.jpg
 

 

Menés à la pause 25 à 8, Clermont pousse et tente de déstabiliser la muraille toulousaine qui ne cédera pas malgré la volonté du demi de mêlée fidjien Kurisaru ou la combativité de Killian Tixeront, capitaine exemplaire. Les Toulousains sont sanctionnés de deux cartons jaunes successifs (58e et 65e) et doivent faire preuve de solidarité pour contenir des Clermontois toujours aussi généreux. Quelques fautes de main auvergnates, et une féroce défense sur l’homme permettent aux Toulousains de repousser le danger pendant l’infériorité numérique. Les entrées du banc stadiste, et notamment de l’ouvreur Auriac, redonnent un supplément de fraicheur et d’enthousiasme aux jeunes haut-garonnais qui inscrivent un dernier essai après une belle action de « jeu debout » conclue par le pilier Reilhes (73e). 

 

Les Clermontois auront livré une grosse bataille face à une très belle génération toulousaine qui a dominé de la tête et des épaules sa poule et poursuivra son chemin en finale de la catégorie. La jeune équipe auvergnate qui avait montré beaucoup de cœur pour aller chercher cette qualification possède un potentiel certain qui ne demandera qu’à continuer de progresser dans les années à venir.  

 

adel.jpg
 

 

Pour les Espoirs de l’ASM 

1.Foigne, 2.Beaudaux, 3.Kiteau, 4.Bousquet, 5.Annandale, 6.Dessaigne, 7.Tixeront (cap), 8.Kehlhoffner, 9.Kurisaru, 10.Michet, 11.Roucan, 12.Treilles, 13.Gontineac, 14.Rozière, 15.Tabet

Remplaçants : 16.Gourbeyre 17.Poipy, 18.Maga, 19.Thelin, 20.Vichy, 21.Dayral, 22.Moitrier, 23.Simutoga