Adversaires

Focus sur le LOU Rugby

image description

Dimanche au Matmut Stadium, les Clermontois lanceront leur saison 2021-22 face à des Lyonnais revanchards après une année décevante terminée à la neuvième place du classement. Vainqueurs de leur seul match de préparation face aux Clermontois, vendredi soir à Issoire, les hommes de Pierre Mignoni voudront confirmer pour démarrer du bon pied. 

 

Une chose est sûre : les Rhodaniens n’ont pas l’intention de revivre une saison 2021-22 à l’image de la dernière. Avant même le coup d’envoi du dernier exercice l’épidémie de Covid-19 avait plombé la préparation des « Rouge et Noir » obligés d’annuler quelques heures avant leur venue au Michelin (déjà face aux Auvergnats) leur match de préparation. A l’isolement la semaine suivante, ils avaient pourtant tenu leur effectif pour aligner une équipe lors de la première journée de championnat. Malheureusement, les Racingmen avaient saisi l’occasion pour l’emporter et mettre un caillou dans la chaussure des joueurs du LOU dès l’ouverture du championnat. Une défaite qu’ils allaient trainer durant de longues semaines, subissant parallèlement plusieurs vagues épidémiques au sein de l’effectif. Bref, une entame compliquée qu’ils ont associé à une mauvaise passe hivernale (deux défaites à domicile face à Pau et Castres… les deux d’un petit point 17-18 et 14-15) trop pour espérer jouer le haut du tableau et malgré une fin de saison honorable, ils ont laissé passer le bon wagon terminant à 5 points et 3 places des Parisiens (derniers qualifiés pour les phases finales) et 4 points de la Coupe d’Europe. Après deux saisons en Champions Cup, les Rhodaniens retombent en Challenge Cup. Une régression au regard des ambitions du club lyonnais mais aussi un vecteur de motivation à l’image de la détermination du patron du sportif Pierre Mignoni qui à peine la rencontre de préparation terminée pensait déjà à dimanche prochain. « C’est surtout la semaine prochaine qu’il sera important de l’emporter », lâchait derrière un sourire le manager lyonnais. Bien trop expérimenté pour extrapoler sur la rencontre à venir, Pierre savait, comme les Clermontois, que la pression, l’engagement ou simplement l’enjeu allaient donner à la rencontre de dimanche une allure toute différente de ce galop d’essai issoirien. Qu’importe, les Lyonnais ont pu repartir avec quelques certitudes sur le replacement efficace de Tavite Veredamu à l’aile (après une pige de l’ancien septiste en troisième ligne sous les couleurs de l’ASM) le retour à la compétition de Mathieu Bastareaud (8 mois après sa grave blessure au genou) ou encore un système défensif toujours aussi redoutable (notamment au sol) qui depuis quelques saisons en fait une signature reconnaissable de la meute lyonnaise. 

 

210901-lou-rugby-2.jpg
 

 

Entre absences et ambitions !

 

A quelques jours de la reprise, c’est surtout la gestion d’effectif qui doit écourter les nuits du manager lyonnais. Entre les blessés (Noa Nakaitaci, Patrick Sobela) les Tricolores indisponibles sur la première journée de championnat (Demba Bamba, Killian Geraci, Romain Taofifenua, Dylan Cretin, Baptiste Couilloud et Pierre-Louis Barassi), l’arrivée tardive de la star néo-zélandaise Lima Sopoaga ou celle du puissant ailier fidjien Josua Tuisova (cas contact toujours au Fidji) ce sont les 2/3 de son XV de départ « potentiel » qui manqueront aux Lyonnais pour l’ouverture du championnat. La rencontre de préparation n’a pas vraiment arrangé les choses puisque Guillard (pied), Regard (genou) et William (genou) ont allongé la liste des indisponibles. Avec une préparation entamée 2 semaines avant les joueurs de Jono Gibbes, les Lyonnais auront à cœur de marquer leur territoire dans un stade où la pelouse (naturelle jusqu’à présent) est passée au synthétique durant l’été. Les expérimentés de la meute, Chiocci, Ivaldi, Goujon, Bastareaud, Pélissié, Ngatai ou Arnold, tous présents à Issoire, sont toujours là pour guider les jeunes et savent mieux que personne que la bonne entame de saison (surtout à domicile) est un impératif pour travailler et construire dans la sérénité. La pression sera bien sur les épaules lyonnaises face à des Clermontois qui écriront la première page d’une nouvelle histoire et se testeront à balles réelles avec un groupe que très légèrement modifié qui pourra compter sur une jeunesse prometteuse et un nouveau management. 

 

Si cette première sortie devra être considérée avec le recul qui convient au calendrier, aux absences des uns et des autres ou aux ajustements nécessaires à la mise en place de nouveaux systèmes, elle n’en sera pas moins instructive sur le nouveau souffle qui pousse le groupe auvergnat depuis la reprise, à suivre …