Franck Azéma « Mensonges ou incompétence ! »

image description

Après une consultation de Camille Lopez cet après midi avec le docteur Sonnery-Cottet, le diagnostic est tombé. L’ouvreur clermontois est bien indisponible pour une période de 4 à 6 semaines en raison d’une évolution de la laxité sur son ligament croisé antérieur opéré l’an dernier. Le coach clermontois, Franck Azéma, surpris du diagnostic du staff médical des Bleus posé en début de semaine et remonté après les déclarations de Philippe Saint-André s’explique…

 

La confirmation de la blessure de Camille Lopez avérée, le coach clermontois nous raconte le déroulement de la semaine.

« Nous avons contacté le staff médical de l’équipe de France en début de semaine pour avoir des nouvelles de Camille. La première réponse a été qu’il allait bien et qu’il ne souffrait que d’un simple hématome. Nous avons du relancer plusieurs fois le staff tricolore pour avoir les images des examens passés, puis nous avons reçu des premiers résultats incomplets qui nous ont mis en éveil. Nous avons ensuite insisté pour avoir la totalité des clichés. Avec ces nouveaux éléments, nous avons constaté des images anormales sur la ligamentoplastie de Camille et l’avons signalé à l’encadrement tricolore. J’ai immédiatement appelé Philippe Saint André pour qu’il en parle à son staff et trouve une solution pour ne pas mettre en danger Camille. Nous avons proposé un troisième avis extérieur en la personne du Docteur Sonnery Cottet qui l’avait opéré l’an dernier. A la vue des images, celui-ci a jugé les clichés évidents et a souhaité voir Camille en consultation dans les plus brefs délais.  Pendant ce temps, Camille était sur le terrain d’entrainement. Cet après midi, après les déclarations que nous avons pu lire, Camille a vu en consultation le docteur qui a malheureusement confirmé une lésion au niveau de sa ligamentoplastie et une évolution de sa laxité, conduisant à une indisponibilité comprise entre 4 et 6 semaines. »

 

«  Nous ne jouons pas avec l’intégrité physique des joueurs ! »

 

Après l’énumération des faits, l’entraineur clermontois hausse le ton. «  Mensonges ou incompétence, je n’en sais rien. Ce que je constate c’est que le staff médical des Bleus juge apte un joueur alors que le diagnostic parait évident à tous les autres médecins consultés. Nous avons toujours joué le jeu en envoyant des documents précis sur nos joueurs au staff de l’équipe de France et nous ne pouvons pas admettre que la transparence ne soit pas réciproque.  Je suis également très surpris et déçu que notre joueur soit mis en porte-à-faux entre l’équipe de France et le Club. Camille n’a rien à choisir, il est blessé. Nous avons agi dans son simple intérêt et en voulant protéger son intégrité physique. Il n’est aucunement question de privilégier le club (puisque nous mettons à disposition de l’EDF entre 5 et 8 joueurs et faisons tout pour les protéger bien au delà des contraintes imposées) ou l’équipe de France, simplement le protéger et les faits nous donnent raison. Vu les risques encourus sur un ligament croisé fragilisé qui aurait pu rompre aux dires des spécialistes, je ne comprends pas ce que faisait Camille sur le terrain d’entrainement. Peut être ont-ils voulu forcer le destin, ce n’est pas notre cas, nous ne jouons pas avec l’intégrité physique des joueurs ».

 

La conséquence de la blessure de Camille est qu’il sera indisponible pour une durée comprise entre 4 et 6 semaines (il reverra le chirurgien dans un mois) et qu’il sera forfait pour le dernier match du Tournoi mais aussi le quart de finale européen... un diagnostic qui aurait du être posé dès le début de la semaine !

 

 

à lire aussi