Franck Azéma « si la quantité peut m’inquiéter, pas la qualité ! »

image description

Avant de récupérer ses internationaux, la semaine prochaine, Franck Azéma compte ses blessés. Conscient que la venue des Toulousains qui n’ont pas hésité à annoncer leurs intentions est source de danger, le coach clermontois compte sur la mobilisation de son groupe, ou de ce qu’il en reste, pour tenir bon en attendant les renforts… 

Depuis le début de la saison, chaque semaine apporte son lot de mauvaises nouvelles. La dernière ne fait pas exception puisque Vincent Debaty (ischio-jambiers) et Julien Bardy (genou) ont rejoint la longue liste des blessés après la rencontre face à Brive. L’entraineur auvergnat préfère en sourire en reconnaissant « qu’il ne (lui) manque que la blouse… » pour incarner le médecin du club, contraint de suivre, au jour le jour, l’évolution des blessés. « C’est une situation exceptionnelle, nous avons eu 16 opérations chirurgicale cette saison, je ne sais pas si c’est quelque chose qui a déjà été vu dans le sport collectif professionnel » s’interroge-t-il… Qu’importe, le fait est que les « jaune et bleu » sont « à flux tendu » selon le coach clermontois qui comptait ce matin « 23-24 joueurs sur le terrain avec les Espoirs qui montent nous soutenir dans cette période internationale ». Si la quantité fait défaut au coach clermontois, la qualité n’est pas remise en cause, bien au contraire. « C’est inquiétant de voir le nombre de gars sur le terrain, mais quand je vois le niveau d’implication de tout le monde et la façon dont les jeunes sont capables de s’intégrer dans le groupe, je suis certain que nous répondrons présents en attendant les retours de jours meilleurs. » Les 19 points pris sur les 20 possibles depuis la reprise contribuent probablement à une sérénité retrouvée mais certainement pas à une finalité comme en témoignent l’exigence toujours bien présente du stratège auvergnat au moment de faire le bilan de la victoire face à Brive. « C’est plutôt satisfaisant puisque nous sortons avec 5 points et cela même si nous laissons passer pas mal d’opportunités sur cette rencontre. Il va nous falloir plus de justesse face aux Toulousains. Notre conquête et notre bonne défense nous ont permis de conserver le bonus offensif lors de la seconde période mais il y avait la place de se mettre à l’abri plus tôt. »

 « Nous sommes bien placés pour savoir que tout le monde peut passer par des périodes plus compliquées ! »

La marge de manœuvre face aux « rouge et noir » qui ont récemment perdu beaucoup de points en route et comptent bien les rattraper, au plus vite,  comme le laissait entendre le capitaine Thierry Dusautoir à la fin du match face à Bordeaux semble plus fine. « Toulouse est un gros client », affirme le coach des « jaune et bleu » « Ce que nous lisons permet de nous mettre en éveil. C’est un bon avertissement » Et ce n’est pas le dernier mois des « rouge et noir » qui suffit à faire baisser la garde à Franck Azéma et ses hommes « Nous sommes bien placés pour savoir que tout le monde peut passer par des périodes plus compliquées avant de se relever et reprendre le chemin de la qualification. C’est pour cela que je ne vois pas cette équipe toulousaine plus malade que cela… »  Toulouse pas si mal et Clermont pas si bien, voilà le discours du coach clermontois qui souhaite que son équipe reste à sa place continuant même à serrer les dents en attendant le retour des renforts. «Nous verrons quand nous aurons récupérer les internationaux et quelques blessés quel est notre véritable niveau. Le mois à venir va être un bon révélateur. Nous en saurons plus dans quelques semaines… » Après avoir affronté respectivement, Toulouse, Bordeaux et Toulon lors de 3 affiches alléchantes.

à lire aussi