Greig Laidlaw, le lutin écossais au sang froid

image description

76 sélections avec le XV du Chardon et une carrière exemplaire, le CV de Greig Laidlaw ne tiendrait pas dans cet article tant les exploits du demi-de-mêlée depuis une bonne dizaine d’années sont nombreux. Arrivé en toute humilité en Auvergne en 2017, son professionnalisme et la régularité de ses performances ont été un exemple pour tous ses coéquipiers qui perdent un stratège remarquable doublé de l’un des meilleurs buteurs du monde. 

 

Partout où il passe, le demi-de-mêlée écossais ne laisse que de bons souvenirs. Clermont n’a pas fait exception au parcours de Greig qui, après quelques mois d’adaptation, a pris à bras le corps ce nouveau challenge dans un environnement francophone qu’il lui fallut apprivoiser et maîtriser. En concurrence directe avec un Morgan Parra, capitaine au sommet de son art, les deux comprirent vite que la complémentarité avait plus d’avantages pour le collectif que la concurrence. Les deux joueurs ont ainsi alterné apprenant et s’inspirant l’un de l’autre en mélangeant leurs expériences et leurs visions stratégiques à un poste qui demande charisme et clairvoyance. Jamais décevant, toujours investi et porté par un niveau de professionnalisme remarquable, le demi-de-mêlée écossais a conduit le paquet d’avants clermontois avec la même détermination que celle qui lui a permis de tenir la barre de la sélection écossaise durant près de 10 ans. Dans son propre style, avec une vitesse d’éjection qui facilite le jeu de mouvement et un jeu au pied d’une précision redoutable, Greig a sublimé son paquet d’avants et fait briller ses trois-quarts, tout en gardant la tête au-dessus de la mêlée. Véritable liant entre les cultures franco et anglo phones du groupe, il fut aussi un exemple de régularité et de travail pour tous les joueurs du groupe qui ont pu s’inspirer de son état d’esprit, ses routines de travail ou sa manière d’aborder les rencontres de haut-niveau. Greig fait partie de ces grands joueurs capables de s’écarter de la pression à quelques heures d’une rencontre importante tout en apportant de la confiance aux autres et en les assurant de donner le meilleur le moment venu. Ce fut le cas tout au long de ces dernières saisons avec comme exemple le plus marquant les phases finales 2019, où il avait dû remplacer, au pied levé, Morgan Parra après les 15 premières minutes de jeu de la finale de la Challenge Cup. Le demi-de-mêlée avait repris les commandes du jeu clermontois et mené les siens au titre face aux Rochelais grâce à une stratégie minutieusement appliquée et une précision dans le jeu au pied diabolique. Il avait ensuite enchainé sur les phases finales du Top 14 avec la même efficacité et élégance… Un grand demi-de-mêlée qui mérite bien tout le respect que le monde du rugby lui accorde depuis de nombreuses années et qui, à 34 ans, poursuivra sa route vers de nouveaux horizons. 

 

La fiche statistique

3 saisons / 58 matches avec l’ASM Clermont Auvergne (1 essai, 406 points marqués) / 27 titularisations 

Vainqueur de la Challenge Cup 2019

 

 

laidlaw-2-mod.jpg
 

 

Le mot du coach 

« C’est douloureux de le voir partir. Depuis plusieurs saisons nous perdons énormément de leaders, Greig en fait évidemment partie. Au-delà de son talent, son sens du jeu et sa technique, c’est un grand bonhomme. C’est un exemple dans sa façon d’appréhender le rugby dans toutes ses dimensions. Il s’investit, tout le temps, sur le terrain mais aussi au niveau de la stratégie, de l’approche du match. Ce ne fut pas le capitaine de l’Ecosse si longtemps pour rien. Nous avions la chance, ces dernières années d’avoir deux des meilleurs demi-de-mêlées de cette génération. »