Ils sont allés la chercher cette victoire !

image description

Les Clermontois ont mis leur cœur et leurs tripes pour aller chercher cette victoire précieuse au terme d’une rencontre où ils sont parvenus à faire la différence en seconde période. Patients et constants dans l’engagement, ils ont été récompensés par la botte de leur buteur Camille Lopez (21 points inscrits ce soir) qui a progressivement permis aux Auvergnats de se détacher d’une équipe francilienne appliquée et rugueuse.

 

211003-marvin.jpg
 

Clermont (stade Marcel-Michelin) temps pluvieux, pelouse excellente, 12 469 spectateurs. Clermont bat le Racing 26 à 17 (mi-temps : 6-10) Arbitrage de M.Cardona

Clermont : un essai de Raka (64e), 7 pénalités (7e, 40e, 43e, 47e, 55e, 71e et 77e) de Lopez.

Racing 92 : 2 essais de Kolingar (12e) et Le Garrec (51e), une pénalité (17e) et 2 transformations de Le Garrec.

Carton Jaune : Vakatawa (6e plaquage haut)

 

211003-lee.jpg
 

 

Bousculés mais pas inquiétés en première période

Une nouvelle fois les conditions climatiques n’ont pas vraiment favorisé les grandes envolées réduisant les premières minutes de cette rencontre à un jeu d’affrontement et de gain de terrain. En supériorité numérique après un plaquage haut de Vakatawa sur Marvin O’Connor, Camille Lopez en profite pour ouvrir la marque mais la domination en reste là puisque les Auvergnats multiplient les fautes de main et peinent en conquête. Les hommes de Laurent Travers en profitent pour revenir dans le camp auvergnat et s’offrir le premier essai de la rencontre après un ballon volé à l’alignement clermontois. 3-7 à la 12e, puis 3-10 quelques minutes plus tard après une nouvelle munition bien exploitée par les avants franciliens. Sans douter, les Clermontois sont dans l’à peu près et ont bien du mal à construire malgré les efforts des ailiers Marvin O’Connor et Alivereti Raka qui mettent de l’incertitude sur la défense adverse sans pour autant la déstabiliser. La bataille est âpre au sol où Fischer et Cancoriet se multiplient pour permettre aux Auvergnats de conserver le ballon. Quelques charges de Ravai et Lee permettront de revenir dans la zone de marque où Camille Lopez ne laisse passer aucune occasion de récompenser ses coéquipiers grâce à la précision de son but. A la pause, les hommes de Jono Gibbes qui auront eu le tort de trop s’exposer dans leur camp tournent avec un retard de 4 points sur leurs adversaires.  

 

211003-penaud.jpg
 

 

Une seconde mi-temps pour concrétiser l’engagement et la patience

Revenus sur la pelouse du Michelin avec plus de justesse les Auvergnats reprennent rapidement les choses en mains notamment grâce à deux nouvelles réussites de Camille Lopez qui sanctionnent l’indiscipline du Racing et la domination territoriale des siens (12-10).  On pense l’ASM sur de bons rails mais c’est oublier trop vite que les Racingmen ont l’habitude de jouer des mauvais tours aux Auvergnats sur leur pelouse où ils n’ont plus perdu depuis 4 ans. Ils vont ainsi profiter d’un flottement défensif pour bonifier un fond de touche qui libère Le Garrec. Le jeune demi de mêlée en profite pour filer derrière la ligne et redonner l’avantage aux siens. On approche l’heure de jeu. C’est le moment que choisissent les Clermontois pour prendre définitivement les commandes de cette rencontre. Bien aidés par les entrées d’Arthur Iturria et Peceli Yato ainsi que par la surmultipliée enclenchée par la charnière Bezy –Lopez où la puissance sécuritaire de George Moala, les hommes de Jono Gibbes multiplient les temps de jeu et jouent dans l’avancée. Damian Penaud dans son style de dynamiteur ou George Moala, dans celui du démolisseur, déstabilisent tour à tour la défense parisienne qui subit de plus en plus. Même si les Clermontois sont obligés de déployer des trésors d’énergie, ils tiennent le ballon et finissent par récolter le fruit de leur travail grâce à une nouvelle pénalité de Lopez puis un essai d’Alivereti Raka qui après une série de large-large trouve la solution en bout de ligne. 20 à 17 après l’heure de jeu, rien n’est joué mais Clermont continue d’imposer une très grosse pression aux visiteurs qui contiennent comme ils peuvent les assauts auvergnats. L’apport de la première ligne remplaçante (Falgoux-Fourcade-Slimani) est également récompensé par une pénalité qui permet à Lopez de poursuivre son récital et de donner un peu d’air à son équipe. Les Auvergnats parfois inconstants cette saison s’attacheront à rester dans leur match, continuant de sortir proprement de leur 22 mètres, et travaillant patiemment dans le camp adverse pour aller chercher de nouvelles opportunités. Camille Lopez en concrétisera une dernière à la 77ème permettant de mettre définitivement son équipe à l’abri.

 

Cette fois-ci les hommes de Jono Gibbes ont été payés de leurs efforts. Patients dans les zones de marque notamment en seconde période et particulièrement efficaces à travers de la botte de leur buteur, Camille Lopez, auteur de 21 des 26 points ce soir, ils se seront montrés réalistes et appliqués pour aller chercher une victoire importante qui les replace dans le milieu du classement. Les Racingmen pourront regretter leur indiscipline qui les prive d’un point de bonus défensif qu’ils ont longtemps eu dans le viseur.

 

211003-lopez.jpg
 

 

L’équipe de Clermont : 1.Ravai, 2.Beheregaray, 3.Ojovan, 4.T.Lanen, 5.Vahaamahinaa (cap), 6.Cancoriet, 7.Fischer, 8.Lee, 9.Bézy, 10.Lopez, 11.Raka, 12.Moala, 13.Penaud, 14.O’Connor, 15.Matsushima

Remplaçants : 16.Fourcade, 17.Falgoux, 18.Iturria, 19.Yato, 20.Viallard, 21.Hanrahan, 22.Vili, 23.Slimani.

 

L’équipe du Racing 92 : 1.Kolingar, 2.Baubigny, 3.Colombe, 4.Jones, 5.Pesenti, 6.Dialo, 7.Chouzenoux, 8.Tanga, 9.Le Garrec, 10.Russell, 11.Imhoff, 12.Klemenczak, 13.Vakatawa (cap), 14.Laborde, 15.Spring.

Remplaçants : 16.Maiau, 17.Gogichashvili, 18.Vaiotu, 19.Palu, 20.Hemery, 21.Gibert, 22.Beale, 23.Kharaishvili