Entretien

Isaia Toeava « Ice » et les jambes de feu !

image description

C’est l’homme en forme de cette fin de saison, ce joueur au talent fou capable de pétrifier un adversaire sur un appui ou de sortir un offload irréel. Lui c’est Isaia Toeava que tout le monde surnomme Ice, l’un des All-Blacks les plus précoces de l’Histoire du maillot à la fougère argentée. Aujourd’hui au sommet de sa forme, il est l’un des régulateurs de la ligne de trois-quarts de Franck Azéma, celui par qui le danger peut venir à tout moment et dont la défense en l’air ou au sol est une référence. Mature et explosif, il est un alliage savant entre un esprit de glace imperméable au stress et des jambes de feu.  

 

190610-toeava2.jpg
 

A le voir traverser le terrain comme il le fait en ce moment, on a bien du mal à croire sa dernière déclaration où il se questionne sur le fait de « pouvoir encore marcher à 50 ans ». Ice se marre « c’était une blague, du second degré » rectifie-t-il. « Le rugby est un sport physique et on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait, mais c’est celui pour lequel je me lève chaque matin avec le même plaisir et la même envie. » Et pour l’instant le moins que l’on puisse dire c’est que l’arrière All-Black va bien, voire même très bien et que son envie prend largement le dessus sur son avenir de quinquagénaire ! Une envie qui fait plaisir à voir comme sur cette action magistrale où il intervient à deux reprises dans la défense lyonnaise avant d’offrir à Damian Penaud le premier essai clermontois de la demi-finale. Dans cette action, un petit « inventaire » de sa technique individuelle : bon timing, puissance, crochet pour sortir de la défense du deuxième centre, raffut pour éloigner le premier, une petite chistera pour fixer l’ouvreur qui revient intérieur et un replacement judicieux permettant de fixer le dernier défenseur pour envoyer Damian Penaud en terre promise. N’en jetez plus, ce joueur à vraiment quelque chose en plus ! Franck Azéma confirme. « Ice est un joueur qui apporte une énorme confiance au groupe. C’est un leader par l’exemple par ce qu’il dégage lorsqu’il porte le ballon ou prend des décisions sur le terrain. Avec Wesley, il fait partie de ces joueurs chargés d’expérience qui rassurent tous les autres et font rayonner l’ensemble. »  Au lendemain de la demi-finale, Ice (le diminutif de Isaia) est encore sous le charme de l’ambiance du Matmut Atlantique « C’était incroyable. Notre public est vraiment exceptionnel tout au long de l’année et probablement encore plus lors des phases finales où l’ambiance n’a rien à envier aux matches internationaux ». Avec ses 36 sélections au compteur et son titre de Champion du Monde en poche, le compliment prend tout son sens. « Nous nous sentons portés, le Feeling est juste génial à vivre. » Ce père de famille a conscience que son sport devient de plus en plus physique et son inquiétude vis-à-vis de ses enfants ne va pas plus loin que celle d’un papa protecteur partagé entre la surprotection et la transmission du plaisir qu’il prend chaque week-end. Alors quand on lui demande si les siens toucheront bientôt la balle ovale, il tape en touche… « C’est un choix qui leur appartient, mais ils savent que quel que soit leur choix je serai à 100% derrière eux, comme dans tout ce qu’ils feront dans la vie ». En attendant Ice prépare tranquillement la finale à sa façon « Nous devons simplement rester focaliser sur nous-mêmes et produire le rugby qui fait notre identité. »

Camille Lopez « Pour Ice, le rugby n’est rien d’autre qu’un jeu ! »

Ne comptez pas sur lui pour stresser et encore moins communiquer autre chose que des ondes positives et bienveillantes sur l’ensemble du groupe. Capables de se marrer, faire un blague aux uns et aux autres à quelques minutes du coup d’envoi, les joueurs du Pacifique ont une faculté de détachement assez inconcevable. « C’est leur culture », précise Camille Lopez « Pour Ice que ce soit à l’entrainement, en championnat ou en match de Phases finales, il n’y a pas de différence. Il est exactement le même, pour lui le rugby n’est rien d’autre qu’un JEU. » Et on peut dire que l’arrière clermontois s’amuse… « Il est incroyable, à chaque fois qu’il touche un ballon tu peux être sûr qu’il va être bonifié. Les bons choix, une technique de fou, il sait tout faire en attaque évidement mais aussi en défense … » Comme lors de cette dernière cartouche distribuée en fin de rencontre qui offrira à son copain Tim Nanaï Williams un ballon de contre et le troisième essai auvergnat. « Ice  apporte de la confiance et de la sérénité à tout le monde » constate l’ouvreur tricolore. « C’est vraiment une chance et un confort de jouer à côté d’un mec comme ça, tu n’as pas de souci à te faire. Tu sais que les décisions qu’il prendra seront les bonnes… il te suffit juste de le suivre ! »  Au vu de sa forme du moment, ce n’est pas le plus simple, vous n’avez qu’à demander à ses adversaires…