JJ Hanrahan « Quand tu es un fan de Rugby, tu dois forcément venir une fois dans ta vie dans un stade comme le Michelin ! »

image description

Arrivé à l’intersaison du Munster, le demi d’ouverture irlandais s’est fondu dans le collectif auvergnat avec une facilité déconcertante. Déjà à l’aise avec les formules de politesse d’usage dans la langue de Molière, c’est encore dans celle de Shakespeare qu’il s’exprime pour afficher toute sa fierté à défendre les couleurs de son nouveau club et son impatience à rencontrer la Yellow Army. Entretien… 

 

JJ, comment te sens-tu après deux mois en Auvergne ?
Je me sens très bien. Je suis très heureux d’être ici et d’avoir accepté ce nouveau challenge. La transition s’est faite facilement grâce aux efforts qui ont été faits par le club pour m’aider dans de nombreuses démarches. Le Rugby que pratique Clermont est celui qui me fait lever chaque matin, ce n’est que du plaisir.

 

Quels sont les plus importants changements auxquels tu-as été confronté depuis ton arrivée du Munster ?  
Je pense que j’étais arrivé à un moment de ma carrière où j’avais besoin de changement. Venir en France était un challenge immense et très excitant. J’ai l’opportunité de découvrir une nouvelle culture, de vivre de nouvelles expériences. Cela me sort d’un certain confort, notamment avec la langue mais cela me pousse clairement en avant. C’est une nouvelle aventure au sein d’un grand d’Europe depuis de nombreuses saisons. En Irlande, Clermont est l’un des clubs les plus respectés d’Europe à travers son jeu, son public ou sa régularité. Faire partie de cette équipe est, pour moi, un immense honneur. J’ai la chance d’évoluer avec de grands joueurs, il y a du talent partout… 

 

Tu as l’habitude de jouer le Pro 14 (Ligue Celte) qui est une compétition courte, comment appréhendes-tu le Top 14 qui est probablement la plus longue et exigeante compétition mondiale…
Oh oui… je pense qu’il y a au moins 10 matches de plus dans une saison et beaucoup moins de week-ends sans match pour récupérer. On commencera d’ailleurs la saison avec un bloc de 10 matches sans la moindre semaine de repos. Ce sera forcément difficile, mais je fais confiance au staff pour gérer cela. Tout le monde aura son rôle à jouer et tous semblent déterminés à l’idée de donner le meilleur pour que l’équipe soit performante dans ces longues périodes. C’est certain qu’il sera nécessaire de récupérer autant que possible entre les matches et qu’il faudra être prêts à repartir dès le début de semaine suivante. Les joueurs sont habitués à cela, nous devons gérer la récupération physique mais aussi la récupération mentale pour avoir toujours la conviction et l’envie de donner le meilleur chaque semaine. 

 

210902-hanrahan-2.jpg
 

 

La préparation t’a-t-elle semblé différente en raison de ce changement de compétition ?
Oui, depuis mon arrivée c’est une présaison courte et intense qui mélange la préparation physique et le rugby. 5 semaines, ce n’est pas beaucoup. Nous étions plutôt sur 8-10 semaines avec le Munster avec une semaine de repos au milieu. Pour être honnête, je préfère ce format plus court (rires), je suis vraiment impatient de reprendre la compétition. Le Top 14 est une nouvelle compétition que j’ai vraiment hâte de découvrir. 

 

Quels sont tes objectifs pour les semaines à venir et pour la saison ?
Notre objectif commun sera de jouer les deux compétitions à fond et d’aller le plus loin possible. C’est dans la culture de ce club d’avoir l’ambition de bien figurer sur les deux tableaux car nous avons énormément de talents dans cette équipe. Le groupe a cette inspiration à aller de l’avant et l’ambition de bien faire, de bien jouer au Rugby. Personne n’a envie de faire une saison confortable, tout le monde veut être acteurs et donner le meilleur. Jono prend le temps de construire et de faire progresser ce groupe chaque jour. Comme tout le monde, j’ai envie de pouvoir apporter le plus de choses à ce groupe et de m’améliorer au fil des semaines.  Nous voulons construire cette saison avec l’ambition qui correspond au club pour lequel nous jouons. 

 

« Quand tu es un fan de Rugby, tu dois forcément venir une fois dans ta vie dans un stade comme-celui-là pour connaitre cette ambiance ; en tant que joueur c’est un immense honneur de porter ce maillot et de représenter ce peuple, cela va être incroyable ! » 

 

Connaissais-tu Jono lorsqu’il était au Leinster ou à l’Ulster ?
Bien sûr que je connaissais Jono. Ce qu’il a fait pour ces deux provinces lui a apporté beaucoup de respect et de reconnaissance dans le monde du rugby et particulièrement en Irlande. Il ne m’a jamais coaché, c’est une nouvelle expérience. Cela se passe très bien, j’apprends beaucoup et je suis persuadé que nous avons encore beaucoup de choses à apprendre l’un de l’autre. La manière dont il voit le Rugby correspond parfaitement avec mes attentes et mes ambitions en tant que joueur.

 

Tu connaissais bien la Red Army, tu vas apprendre à découvrir la Yellow …
Ma première expérience remonte en 2014 ( NDLR : le Munster s’était incliné 26-19 une semaine après la victoire historique de Clermont à Thomond Park) je me souviens simplement du bruit et de l’ambiance qu’il y avait dans ce stade. C’était énorme. Probablement, la plus impressionnante expérience dans ma vie de joueur de Rugby. Le Michelin et Thomond Park, sont probablement comparables dans cette faculté de porter leur équipe et d’impressionner leurs adversaires. Pour un joueur que tu sois d’un côté ou de l’autre c’est quelque chose d’unique. J’attends bien évidement avec beaucoup d’impatience de retrouver ce stade et ces formidables supporters. Tout le monde me dit combien c’est génial de jouer avec le maillot de Clermont dans ce stade, j’ai hâte de connaitre cela. Quand tu es un fan de Rugby, tu dois forcément venir une fois dans ta vie dans un stade comme-celui-là pour connaitre cette ambiance, en tant que joueur c’est un immense honneur de porter ce maillot et de représenter ce peuple, cela va être incroyable !

 

Un mot pour finir sur cette équipe de Lyon que vous avez affrontée la semaine dernière et que vous retrouverez, dimanche pour l’ouverture du Top 14.
C’est assez étrange de jouer un match de présaison et de démarrer, la semaine suivante, la compétition face à cette même équipe, mais ce sera pourtant bien le cas. Je pense que d’un côté comme de l’autre, les staffs apporteront de nouvelles options et donneront à ce match de Top 14 une tout autre dimension. Il est certain que ce sera un match très physique, c’était déjà le cas vendredi dernier, ce le sera encore davantage à Lyon. Ils ont de gros porteurs de balle et des arrières qui ont beaucoup d’explosivité capables de prendre les extérieurs. C’est une équipe qui sera dangereuse dans toutes ses lignes et il faudra avant tout que nous soyons performants et constants au niveau de notre défense. Il faudra également que nous saisissions les opportunités d’imposer notre jeu quand le moment sera venu.