Killian Tixeront « le 7 et le 15 sont hyper complémentaires ! »

image description

Le jeune troisième ligne du centre de formation a profité des dernières semaines pour intégrer l’équipe de France du Rugby à 7 (en vue de la préparation du Tournoi international de Dubaï). Une expérience enrichissante et complémentaire qu’il compte bien mettre à profit cette semaine avec l’ASM Sevens Intermarché lors de la Finale du Super Sevens.

 

Killian tu sors d’une période de stage avec l’équipe de France à 7. Qu’est-ce que ces dernières semaines t’ont apporté ?
Beaucoup de technique individuelle et de précision. À sept, tout va très vite et le temps de réaction est très court. Cela oblige à beaucoup de justesse technique que ce soit dans les passes mais aussi dans les zones de ruck. J’ai aussi beaucoup progressé au niveau de mon endurance et de ma capacité à répéter les efforts. Cette expérience à 7 m’a aussi permis de gagner en maturité au niveau de l’organisation ou dans l’exigence que demande le haut niveau. L’idée a toujours été de mettre à profit cette expérience pour gagner du temps sur le développement à XV. Ces dernières semaines ont été bénéfiques. Je suis aussi impatient, si j’en ai l’opportunité, de jouer dans des grands stades et de découvrir l’ambiance des World 7’s Series. Mais avant cela, j’ai envie de mettre à profit ce stage avec l’ASM Sevens Intermarché lors de la finale du SuperSevens.

 

Les Septistes ont l’habitude de dire que quand ils reviennent à 15, il faut remettre « la disquette XV » en déconstruisant un peu leurs réflexes du Sevens, j’imagine que c’est la même chose dans l’autre sens ?
De mon côté, je dirais plutôt qu’il ne faut rien oublier mais plutôt additionner. Les deux disciplines sont hyper complémentaires. Il y a forcément un peu d’adaptation à avoir en passant du XV au 7’ mais je ne pense pas que cela soit problématique. Nous avons tous envie de jouer cette compétition et hâte de porter le maillot de l’ASM Sevens Intermarché samedi à la Paris Défense Aréna.
 

Vous allez commencer, aujourd’hui la préparation de la finale du Super Sevens que tu disputeras avec Clermont. Il n’y aura finalement que 4-5 séances pour retrouver les systèmes et les automatismes avec les joueurs. Est-ce suffisant ?
Oui je pense. Tous les joueurs qui seront dans le groupe ont une expérience à sept. Nous aurons la chance d’être épaulés par deux piliers de cette discipline que sont Marvin et Jean-Pascal. Nous allons nous servir de leur expérience pour faire encore grandir notre groupe et aller chercher de la performance. Nous savons que le temps est réduit mais nous allons compenser par l’envie pour présenter notre meilleur visage samedi pour la finale du SuperSevens.
 

Quels sont les objectifs du club dans ce tournoi ?
De prendre du plaisir et de représenter du mieux possible notre club. Nous avons à cœur de réaliser une bonne performance sous le maillot de l’ASM Sevens Intermarché. En jouant à notre meilleur niveau, avec le groupe que nous avons, nous pouvons prétendre à un bon résultat.

 

Vous débutez face aux Barbarians, une équipe qui fait partie des favorites et sera composée de nombreux internationaux. Pensez-vous à ce premier match comme une véritable finale ?

A 7, le premier match est toujours le plus important. Dans ce format, c’est celui qui oriente sur le dernier carré ou les matches de classement. L’ambition est toujours de jouer les matches qui comptent. Nous allons avoir l’opportunité de jouer face à une équipe des Barbarians qui sera composée de spécialistes, nous serons directement dans le vif du sujet et cela est très motivant. Il est clair que la pression sera sur leurs épaules, de notre côté nous allons jouer libérés et donner le meilleur. Nous sommes tous impatients de jouer ce quart de finale.

 

Même si quelques spécialistes du Rugby à 7 seront dans l’équipe, la difficulté sera de s’adapter à ces système ou au contraire est ce que vous allez vous appuyer sur vos spécialités comme lors des premières étapes avec notamment beaucoup d’engagement dans les phases de contact ?
C’est encore un peu tôt pour le dire car nous ne sommes qu’au début de la semaine mais il est certain que nous avons les capacités à mettre du combat et de la dynamique dans le jeu au sol et en défense. Nous jouons tous principalement à XV et forcément cela va rester dans notre identité même si notre stratégie sera très clairement orientée à 7. L’équipe possède déjà un petit passé lors des premières étapes ou certaines choses s’étaient passées, nous nous appuierons sur cette expérience pour nous présenter avec nos arguments et de l’ambition samedi dans l’Arena.  

Le groupe élargi de L'ASM Sevens Intermarché

Lucas Dessaigne, Hugo Sarrasin, Yohan Kehlhoffner, Marvin O’Connor, Jean-Pascal Barraque, Sébastien Villacampa (Bayonne), Théo Duprat (Mont-De-Marsan), Killian Tixeront, Guillaume Manevy (Nevers), Théo Giral, Thomas Rozière, Amona Artaud, TJ Maguranyanga, Enzo Bartin.