Kotaro Matsushima « L’ambiance dans ce stade doit être formidable ! »

image description

La révélation de la dernière Coupe du Monde de Rugby, l’arrière japonais Kotaro Matsushima, a fait ses premiers pas sur la pelouse du Michelin… pas encore pour dynamiser l’attaque des « Jaune et Bleu » mais pour livrer ses premières impressions après quelques jours passés en Auvergne. Impatient de rencontrer ses nouveaux coéquipiers, Kotaro reconnait que Clermont « était son premier choix » et que l’ambiance du Michelin et la passion des supporters ont largement influencé son choix de rejoindre l’Auvergne. 

 

Décontracté et visiblement remis du décalage horaire entre le pays du soleil levant et celui des volcans, Kotaro Matsushima a été, ce matin, présenté à la Presse sur la pelouse où celui qui a fait rêver le monde du rugby lors de la dernière Coupe du Monde sera très attendu. L’arrière japonais a ainsi révélé les raisons de son choix de rejoindre l’ASM Clermont Auvergne. « Après avoir découvert le Super Rugby (au Waratahs) et le rugby international avec la sélection du Japon, rejoindre le Top 14 et le rugby européen est un formidable challenge. Clermont a toujours été mon premier choix. Lors de nos premiers contacts, j’ai été impressionné par la passion des supporters auvergnats et l’ambiance du stade Marcel-Michelin ainsi que le jeu pratiqué par cette équipe. Matt Giteau avec qui je jouais (au Suntory Sungoliath) ne m’a dit que du bien de ce club et du jeu de Clermont. » Le regard déjà tourné vers ses premiers matches sous les couleurs montferrandaises Kotaro ne peut s’empêcher de profiter du stade qui l’entoure. « Ce stade à l’air merveilleux, s’enthousiasme-t-il. Les spectateurs ont l’air si proche des joueurs, l’ambiance doit y être formidable. Au Japon, les spectateurs sont plus éloignés de la pelouse, il me tarde de découvrir cela. » 

 

« La passion des supporters et l’ambiance du stade m’ont donné envie de venir à Clermont ! » 

 

Avant de profiter de cela, la recrue clermontoise découvrira, demain matin, ses nouveaux coéquipiers et reprendra avec eux le chemin de l’entrainement après une longue période sans rugby. « J’ai pu travailler les courses et les accélérations en côte durant toute la période sans rugby et j’ai pu reprendre la musculation lors du mois de juin, maintenant j’ai hâte de travailler en équipe. Je connais Tim Nanai-Williams, contre qui j’ai joué durant la dernière Coupe du Monde, et Peter Betham que j’ai rencontré aux Waratahs, et aussi certains joueurs pour les avoir vu jouer à la télévision. » Kotaro qui modestement reconnait avoir encore un peu de travail au niveau « physique » semble « mentalement » prêt à relever le défi qui l’attend. « La Coupe du Monde et les dernières saisons m’ont donné la confiance nécessaire pour venir jouer en Europe et affronter les meilleures équipes. Je suis très motivé à l’idée de jouer, ici, à Clermont. Je sais que le jeu dans le Top 14 est très physique et que le jeu au pied est plus présent qu’il ne l’est au Japon, c’est pourquoi, je vais devoir m’adapter et bien travailler mes appuis pour éviter les gros plaquages des très solides joueurs du championnat », sourit l’international japonais. Polyvalent dans la future ligne d’arrière des « Jaune et Bleu » Kotaro promet de s’adapter. « J’aime jouer à l’arrière, mais je peux aussi jouer à l’aile ou au centre. Je m’adapterai aux choix du coach et aux besoins de l’équipe, le plus important et la motivation et l’envie de se faire plaisir. »  

Après une petite demi-heure de conférence de presse et en présence des premiers journalistes japonais venus spécialement couvrir les premiers pas de celui qui jouit d’une remarquable popularité au pays du soleil levant, Kotaro a reconnu être déjà charmé par la beauté environnante. « Clermont est une belle ville, la montagne est toute proche, l’environnement parait paisible et nous avons, hier, profité d’une vue magnifique de la ville en montant au plateau de Gergovie. » L’arrière japonais est déjà sur les traces des Gaulois et de son emblématique chef, Vercingétorix, qui avait signé, sur ces terres, l’une de ses plus grandes victoires… Une source d’inspiration pour celui qui sera l’une des attractions de notre championnat et du club pour la saison à venir.